ACTUALITE
Enseignement supérieur : l’Institut supérieur de sécurité humaine et l’université d’Aix Marseille veulent partager leurs expériences  18 août 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. L’Institut supérieur de sécurité humaine (ISSH) a signé un accord de coopération internationale avec l’université d’Aix Marseille, ce jeudi 18 août à Ouagadougou. Ce partenariat permettra à la jeune université qu’est l’ISSH de bénéficier de la grande expérience d’Aix Marseille, et surtout, de renforcer ses capacités en formation et en recherche, selon le Pr Jacky Bouju, enseignant-chercheur au département d’anthropologie et représentant de l’université d’Aix Marseille.

Pour le Président du Conseil d’administration de l’ISSH, Zacharia Tiemtoré, la signature de cet accord international est un acte fort parce qu’il s’agit de deux universités qui ont décidé de mettre en commun leur intelligence, pour agir en faveur de l’être humain, d’un développement différent dans lequel la sécurité sera une question centrale. « Avoir un partenaire comme l’université d’Aix Marseille aux côtés de l’ISSH qui n’a que 2 ans, mais qui a de grandes ambitions pour le Burkina Faso et le monde entier, était pour nous essentiel », déclare le PCA de l’ISSH.

Il souligne en outre que cet accord ouvrira des perspectives dans le domaine de la recherche de la coopération scientifique pour les enseignants, les étudiants, et ceci ne peut que les réjouir, vu l’importance de la thématique dont traite l’ISSH. Il confie que ce partenariat constitue un signal fort, car il est intervient à la veille de la journée mondiale de l’être humain. « Le Directeur académique de l’ISSH, Fernand Sanou, et le professeur Bouju, se chargeront de mettre le projet en œuvre », renchérit-il.

Un partage d’expériences

Le Pr Jacky Bouju explique qu’il travaille très longtemps en anthropologie politique et développement en Afrique. « J’ai coopéré pendant 8 ans à l’université de Ouagadougou , et c’est cette expérience acquise que j’entend partager avec l’ISSH à travers cette coopération . Je veux travailler régulièrement avec l’ISSH et tenter de renforcer les capacités de cette jeune université. Cette université est la seule qui intervient en sécurité humaine dans toute l’Afrique de l’Ouest », confie-t-il.
Le conseiller technique Alain Sissao , représentant du ministre en charge de l’enseignement supérieur, estime que cet accord permettra de développer les différents curricula dans l’enseignement supérieur, et un meilleur déploiement de l’aspect lié à la sécurité humaine.

La signature de cet accord se fera en 2 étapes. La présente signature concerne les acteurs pédagogiques des 2 universités et, la deuxième étape sera entre le Directeur de l’université d’Aix Marseille et le PCA de l’ISSH.
A en croire Zacharia Tiemtoré, l’ISSH existe depuis 2014, forme dans différentes filières de l’humanitaire et est l’une des premières structures en Afrique à se spécialiser dans ce secteur, car la réponse au monde actuel, miné par des problèmes et des risques, passe par la formation, c’est-à-dire comment mobiliser des talents, des compétences, pour apporter des réponses nouvelles à ces questions, car nul n’est à l’abri de ces menaces.

Emilienne Kaboré

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 19 août 2016

COURAGE AU STAF DE ISSH


posté le 7 septembre 2016, par Tempouré

J’apprécie la création de cet Institut, dans un contexte de Menace, d’incivisme et de changement climatique. Cependant j’ai des interrogations sur la vision et le concept de sécurité humaine.
Est-ce la sécurité des outils : (TIC, Armes) de l’ Environnement (pollution) ? de la circulation (Terre/Mer/Air) ? de la santé, de alimentation, du domestique, du comportement, du Banditisme, etc...
En résumé qu’est-ce que la sécurité HUMAINE ?
Merci à vous


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN