Devant le tribunal
Devant le tribunal : outrage à un policier...  17 mars
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.P Yanogo, âgé de 27ans et ouvrier de profession a comparu devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou ce jeudi 16 mars 2017 pour outrage à agents du service publique dans l’exercice de leurs fonctions.
A la barre, P Yanogo reconnait les faits. Selon ses explications, il a été arrêté pour contrôle d’identité mais après négociations, les policiers ne « voulaient rien comprendre ». C’est ainsi qu’étant énervé, il avait proféré des injures à leur encontre. « J’ai insulté leurs mamans, mais je regrette car j’avais bu » affirme t-il en promettant de ne plus jamais recommencer.
Le substitut du procureur fait savoir lors de son réquisitoire que le prévenu était ivre au moment des faits mais que cela n’excuse en rien son comportement. Ainsi, il requiert qu’il soit condamné à 2 mois de prison ferme et 50 000 FCFA d’amende.
L’avocat du prévenu, maitre Mamadou Coulibaly explique le comportement de son client par l’énervement. Il implore donc la clémence du tribunal en affirmant qu’un écrit d’excuse a été envoyé par son cabinet au commissariat dans lequel les agents concernés exercent. Il dit trouver déplorable que des jeunes adoptent de tels comportements, eux qui sont l’avenir de ce pays. A l’endroit de tous, l’avocat rappelle qu’il est du devoir de la société d’éduquer, de sensibiliser les jeunes de nos jours. Pour revenir à son client, il indique que ses 60 jours déjà passés à la maison d’arrêt lui avaient servi de leçon et qu’il servira désormais de relais du civisme dans son milieu.
Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet en le condamnant à une peine d’emprisonnement ferme de 02 mois.

Sidi Ag Mohamed

Répondre à cet article

 

Il y a 3 commentaire(s) pour cet article

posté le 17 mars 2017

Bien fait. Ça apprendra les gens à savoir parler aux autres. Surtout lorsque ces derniers sont dans l’exercice de leurs fonctions.


posté le 17 mars 2017, par Milas

Suis parfaitement d’accord avec le verdict. Mais aux policiers aussi de savoir se compter. En effet le lundi 13 mars au carrefour de yampouintin sur la nationale n°1 au environs de 8h un policier à donner un coup de point très violent à un usager de la route qui circulait sur la chaussé avec 1moto de petit cylindré. Heureusement que le Mr a put dribler le coup mais son retroviseur droit est completement cassé.
Comment peut admettre cette "barbarie" dans le milieu policier ? Souvent la responsabilité est partagée.
NB : J’étais le poursuivant direct du Mr donc j’ai tout suivi.


posté le 18 mars 2017

Ce policier s’il était clairement identifié avec des preuves palpables devrait etre sanctionné à la hauteur de l’erreur commise.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : abus d’autorité des koglwéogos ?
ZOODOACTU.D. Omer est apprenti chauffeur de 28 ans. Il est accusé d’avoir braqué, en compagnie de (...)
Devant le tribunal : " j’ai mis un doigt dans le v...."
ZOODOACTU. S. Noaga, âgé d’environ 40 ans, a comparu ce vendredi 15 septembre devant le Tribunal (...)
La radio AL HOUDA auditionnée
ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : commémoration du putsch raté du 16 septembre 2015 au menu
ZOODOACTU.Le Conseil hebdomadaire des ministres s’est tenu ce mercredi 13 septembre au palais (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : des vastes nominations
​ ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 septembre 2017, (...)
Une fraude à petite échelle découverte au Burkina Faso dans la subvention Tuberculose au Fonds Mondial
ZOODOACTU.Une enquête du Bureau de l’Inspecteur général a trouvé des preuves de fraude à petite (...)
Devant le tribunal : " c’est juste une claque sur sa joue droite "
ZOODOACTU. S. Salomon, maçon, âgé de 25 ans, était devant le Tribunal de grande instance de (...)
Côte d’Ivoire : quand les Forces nouvelles se rebellent
ZODOINTER.Progressivement mis à l’écart, les anciens proches de Guillaume Soro contre-attaquent en (...)
Déclaration des partis de l’APMP pour l’an 2 du putsch manqué du 16 septembre 2015
ZOODOACTU.Vaillant Peuple du Burkina Faso, Camarades militantes et militants de l’APMP, (...)
Suite à son interview du 8 juin 2015 dans Jeune Afrique : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente.
ZOODOINFOS.Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la (...)