Devant le tribunal
Devant le tribunal : bénéfice du doute au pauvre étudiant ...  8 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.JB Wango et A Tapsoba tous deux vigiles en service à la société de gardiennage Pengwendé ont comparu, devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre des faits de cambriolage de bureaux et de soustraction de numéraire d’une valeur de 400 000 F CFA.

A la barre, les deux vigiles ne reconnaissent pas les faits. Selon JB Wango, le jour des faits il aurait fait sa relève habituelle sans rien constaté de suspect. Aux environs de minuit, il affirme que son coéquipier serait revenu sur les lieux pour prendre son sac qu’il aurait oublié. A ce niveau, il insiste sur le fait que ce dernier avait mis une trentaine de minutes dans les locaux avant de ressortir avec le sac en question. A Tapsoba quant à lui affirme qu’il est innocent et indique que JB Wango quitterai souvent son poste le laissant vacant et que quelqu’un d’autre aurait pu s’introduire dans les bureaux pour cambrioler.
Le propriétaire de la société de gardiennage confie aux juges que le mode opératoire ainsi que sa « petite enquête » dans le voisinage lui font dire que le voleur pourrait être A Tapsoba. Le voleur connaissait bien le coffre dans lequel se trouvait l’argent et n’a forcé aucun tiroir. Subitement A Tapsoba s’achetait des jus de marque Dafani à tout bout de champs alors que la veille il était débiteur dans le maquis. Il avait épongé toutes ses dettes, détenait une importante somme d’argent aux lendemains du cambriolage et avait confié au vendeur qu’il a envoyé 150 000 FCFA à Bobo. Il affirme également que A Tapsoba avait été surpris pour tentative de vol et que Peter Cochet avait demandé de le changer. C’est donc pendant qu’il cherchait à le remplacer que les faits sont survenus.

« Mauvais endroit au mauvais moment

Le substitut du procureur dans ses réquisitions affirme que c’est le 10 Avril 2017 vers 11heures que Peter Cochet constate que la porte de ses bureaux a été forcée et une somme d’argent emportée. C’est ainsi qu’il fait appel à la gendarmerie qui diligente une enquête. Selon lui, la longue audition a permis de savoir que les faits se sont déroulés dans la journée, et que les traces de chaussures correspondaient visiblement à ceux de A Tapsoba. Le procureur pense également que JB Wango étant nouveau dans la société ne pouvait pas exactement trouver le tiroir à sous sans tâtonner. Mieux, le procureur fait savoir qu’après les faits, il fréquentait les débits de boissons et distribuait de l’argent. Au regard de tous ces constats, le procureur requiert que A Tapsoba soit reconnu coupable et condamné à une peine d’emprisonnement ferme de 36mois. Quant à JB Wango, le procureur requiert qu’il soit relaxé au bénéfice du doute.
Me Mamadou Keita, Avocat de A Tapsoba annonce qu’en matière pénale le parquet à l’obligation de fournir des preuves. Pourtant, de l’avis de l’avocat, jusque là, ce sont de simples allégations qui ont été faites sur aucune base solide. Pour Me Keita, personne ne peut savoir à quelle heure le vol à eu lieu d’autant plus que la passation de service s’est faite sans la présence de JB Wango. Maitre Keita dit être sur que son client était seulement là au mauvais endroit au mauvais moment et demande qu’il soit relaxé pour infraction non constituée. S’il est condamné à 36 mois de prison ferme comme l’a demandé le parquet, Me Keita pense qu’on aurait fait du tord à un pauvre étudiant qui fait du gardiennage pour arrondir ses fins de mois.

Le tribunal quant à lui a relaxé les deux vigiles au bénéfice du doute.

Sidi Ag Mohamed

Répondre à cet article

 

 

L’AFFICHE DU JOUR

La lune a été vue dans plusieurs localités du Burkina. Le jeûne commence samedi 27 mai 2017.( Le Président du Présidium de la FAIB
El hadj Abdou Rasmane SANA )

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : la nuit comme deux amoureux jusqu’au petit matin...
ZOODOACTU.D. Compaoré a été condamné à 24 mois de prison par le Tribunal de grandes instances (TGI) (...)
Affaire enfants volés et femme lynchée et déshabillée par la foule : la version de la victime
ZOODOACTU.C’est le visage tuméfié et bardé de sparadrap, des larmes pleins les yeux, la voix (...)
Le Café/mutinerie : la derniére cartouche de ADO
ZOODOINFOS.la terre d’éburnie, a été secoué en moins de 6 mois par des mutineries.Motifs évoqués, (...)
Devant le tribunal : l’enquête menée par les Koglweogo...
ZOODOACTU.Michel K et Justin K tous deux habitants à Zagtouli ont comparu devant le tribunal de (...)
Conseil des ministres du 24 mai 2017 : un forum national sur la sécurité en septembre
ZOODOACTU.Le traditionnel Conseil des ministres présidé par le président du Faso, Roch Marc (...)
« Devenue trop ``large``, je n`arrive plus à jouir… »
ZOODOINTIMITE.Bonjour, "J’espère que vous vous portez bien ? En fait, je suis une jeune femme (...)
Nominations : Pingrenoma ZAGRE au Ghana
ZOODOACTU.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 mai 2017, en séance (...)
Affaire enfants volés et femme lynché et déshabillée par la foule : la version de la Police
ZOODOACTU.Le mardi 23 mai 2017 aux environs de 11h 45mns, des éléments de la Police Nationale en (...)
Tragédie à Tialgo : un communiqué des ressortissants de la commune de Ténado
ZOODOACTU.Notre Commune de Ténado, dans la Province du Sanguié et Région du Centre-Ouest, a connu (...)