ACTUALITE
Commissariat de police de Baskuy : fin de trajet pour deux bandes de présumés délinquants   12 août 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Le Commissariat de police de Baskuy a animé un point de presse ce vendredi 11 août 2017 à Ouagadougou. C’est le Commissaire de police, Constant Ramdé, qui a présenté aux hommes de médias deux bandes de présumés cambrioleurs qui sévissaient dans la ville de Ouagadougou.

Ce sont deux bandes de présumés cambrioleurs qui troublaient la quiétude des honnêtes citoyens dans la ville de Ouagadougou et qui ont été démantelées par les forces de sécurité du Commissariat de l’Arrondissement de Baskuy, qui ont été présentées aux médias ce vendredi 11 août 2017.

Selon le Commissaire de police Constant Ramdé, la première bande est composée de six personnes dont cinq repris de justice. Agés entre 16 et 22 ans, les membres de cette bande ciblait les boutiques de vente de téléphones portables et de marchandises diverses pendant le jour. Armés de machettes, ils passaient à l’action la nuit entre une heure et trois heures du matin.

Le Commissaire indique qu’ils tenaient en respect leurs victimes avant de dévaliser les boutiques. En 48 heures, le groupe a visité quatre boutiques, emporté 28 téléphones portables d’une valeur d’un million 175 mille FCFA et une somme de plus de 400 mille FCFA. Il souligne que leurs quartiers d’opération sont Koulouba, Bilbalgho et Nonsin.

La bande à l’arrache-clou

Pour ce qui est de la deuxième bande, elle est composée de trois personnes dont un repris de justice. Comme le premier groupe, celui-ci cible aussi les boutiques dans la journée, fait le guet la nuit pour opérer au moment opportun, a confié le principal conférencier du jour. La différence est qu’au moment d’opérer, l’un des trois passe par le toit de la boutique qu’il ouvre avec un arrache-clou.

Le Commissaire de police Constant Ramdé explique que celui-ci fait sortir le butin par l’ouverture du toit et les autres récupèrent. La bande compte a à son actif trois boutiques dévalisées, avec 22 téléviseurs écrans plats, 10 appareils BOOMER, quatre ventilateurs, un ordinateur.

Certains membres des deux bandes sont en cavale et des recherches sont en cours en vue de les appréhender afin qu’ils répondent de leurs actes. Constant Ramdé a salué la collaboration, non seulement avec les autres services de la police, mais aussi avec la population, grâce à qui l’enquête a connu un dénouement heureux. Il a profité de l’occasion pour rappeler les numéros verts qui sont : 17 pour la police nationale, 1010 pour le CNVA, 16 pour la gendarmerie nationale.

Edoé Mensah

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Situation nationale : Lookmann Sawadogo et les siens estiment qu’il faut un peu d’humilité en soi pour la bonne marche des choses...
ZOODOACTU.Un Forum des acteurs de la société civile a eu lieu ce samedi 14 juillet 2014, au (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)