ZoodoInfo
Attaque du 13 aout : la piste du règlement de compte ?  13 septembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Cela fait un mois ce 13 septembre que s’est déroulée l’attaque, contre le café Aziz Istambul à Ouagadougou. Une attaque qui a fait 19 morts et qui n’est toujours pas revendiquée. Plus le temps passe, plus la piste du règlement de compte entre Turcs semble être prise au sérieux. Un règlement de compte entre le président Recep Erdogan et son opposant Fetullah Gülen, exilé aux Etats Unis d’Amérique. Depuis le coup d’Etat manqué de juillet 2016 en Turquie, le pouvoir turc a vu F. Gülen comme le commanditaire du coup et de financement de terrorisme. Il est depuis recherché par son pays et un mandat d’arrêt international a été délivré contre lui. Ankara demande son extradition à Washington. Ailleurs dans le monde, le pouvoir Erdogan a entamé des pressions au près d’un certain nombre de pays pour la fermeture de réalisations socioéconomiques appartenant à des fidèles de l’opposant qualifié de ses tentacules. Au Burkina où la plus part des Trucs installé sont des proches de l’opposant et présent dans le secteur de l’éducation, du commerce, la pression n’a pas porté fruit. La société turc semble donc être divisée entre pro et anti et se livre une guerre sans merci. L’attaque du 13 aout qui a visé un café appartenant à un turc du bord de l’opposant et sans réaction à ce jour de l’ambassade de Turquie au Burkina renforce davantage cette thèse de règlement de compte. Le Burkina aurait été mis en garde et c’est cet argument qui est brandi par les autorités turc pour réclamer la fermeture des biens des pro Fetullah. Aux dernières nouvelles, le weekend du 8 septembre, un Turc interpelé dans les rues de Ouaga sans documents sur lui et ayant des attitudes suspectes a été expulsé du Burkina.
Henry BOLI

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 13 septembre 2017, par Ka

Comme je confirmais dans une de mes critiques fondées a Lefaso.net, ‘’’’avec les trois dernières attaques sans des revendications des responsables des punaises appelés des terroristes, nous devons s’abstenir, et dire que le mal vient de nos propres frères, nos enfants, qui profitent des actions de ces punaises dans le monde, pour piller, tuer, se venger de l’injustice et la corruption, et êtres la honte de leur génération.’’’ Et je confirme cette analyse : Ces dernières attaques non revendiquées par qui que ça soit, viennent des personnes qui profitent des actions des terroristes pour des vengeances inutiles dans notre pays.


posté le 14 septembre 2017, par pas politique

Pour moi, la non revendication de l’attaque peut être liée à la peur que ces terroristes ont des Koésiens qui y ont perdu deux éminentes personnalités. Si ces terroristes ont des connections avec des gens dans ce pays et qu’ils revendiquent l’attaque il y aura des répercussions. songez à explorer cette voie.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Attaques déjouées à Ouagadougou : des présumés terroristes abattus.Des images.
ZOODOINFOS.Le communiqué de la gendarmerie et des images prises sur place
Burkina Faso : l’UPC lance des représailles...
ZOODOINFOS.Le mouvement Brassard noir, dans une déclaration en date du lundi 14 Mai 2018, (...)
Devant le tribunal : de l’acide versé sur le visage de son prochain...
ZOODOACTU.B. Assane répondait de faits de coups et blessures, cela volontairement, sur la (...)
Devant le tribunal : la machette de dame Claire...
ZOODOACTU.Dame O. M. Claire a été entendue par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (...)
Devant le tribunal : bisbilles entre militants du MPP, de l’arrondissement 06 de Ouagadougou...
ZOODOACTU.Des militants d’un même parti politique, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), (...)
Point de presse sur l’opération de sécurisation à Ragnongo : les terroristes détenaient des tenues militaires burkinabè et françaises
ZOODOACTU.Depuis les attentats du 2 mars, les services de renseignement travaillent au (...)
Traitement des agents de la fonction publique d’Etat : des syndicats, s’adressent au président du Faso.
ZOODOACTU.Excellence Monsieur le Président du Faso, Président du Conseil des Ministres, Nous (...)
SYNTHA : une grève de 48 heures allant du mercredi 23 mai 2018 à 7h au vendredi 25 mai 2018 à 6heures 59....
ZOODOACTU.Suite au dépôt le lundi 07 mai 2018, d’un préavis de grève de 48H par notre syndicat, nous (...)
Conseil des ministres du 24 mai 2018 : des cadres relevés de leurs fonctions...
ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 24 mai 2018, en séance (...)
Le poème lourd de sens de Booba après la non-sélection de Benzema
ZOODOACTU.Le rappeur, fervent défenseur de l’attaquant, a manifesté sa déception sur Instagram et (...)