ACTUALITE
La radio AL HOUDA auditionnée  13 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du Conseil supérieur de la communication a auditionné, le vendredi 08 septembre 2017, les responsables de la radio Al Houda.

Le CSC a enregistré une plainte relative à la diffusion par radio Al Houda d’une émission le dimanche 20 août 2017 entre 09h et 10h contenant des déclarations jugées attentatoires à la tolérance religieuse. A l’audition, la partie plaignante exposant la motivation de sa saisine a fait savoir qu’elle a voulu, par cette démarche, attirer l’attention de l’autorité de régulation sur un fait qu’elle juge récurent afin qu’une solution soit trouvée pour le respect des textes en matière de communication au public.

La commission après avoir entendu les deux parties a fait savoir que le respect du principe de la tolérance religieuse est une obligation conventionnelle à la charge des médias audiovisuels. La Commission a remercié le plaignant pour sa démarche et a exhorté les uns et les autres à privilégier la tolérance religieuse à chaque instant.

Les conclusions de cette audition feront l’objet d’appréciation au sein du Collège des conseillers pour décision à prendre.

La Direction de la Communication et des Relations publiques

Répondre à cet article

 

Il y a 3 commentaire(s) pour cet article

posté le 14 septembre 2017

Bon travail de vigilance à vous. Car l’allumette de la guerre entre les confessions religieuses est plus facile à prendre que tous.


posté le 14 septembre 2017, par Ka

Oui appliqué le code de déontologie des journalistes au Burkina à la lettre, et de sanctionner de manière impitoyable tout manquement pour attentatoires à la liberté religieuse est a salué. Mais avant, ‘’’est que l’état revois sa copie sur les prédications des Imams radicaux dans les mosquées, et les pasteurs escrocs vendeurs des âmes dans les églises. Tolérance zéro dans le milieu des radios locaux d’accord : Mais quand ont vois que dans les mosquées des imams radicaux, ils se permettent de prêcher devant leurs fidèles en disant que de nos jours le Sourate 19 Maryam : ’71’ est appliqué par Dieu bien aimé, donne des frissons ? L’islam est une religion qui enseigne la paix, la tolérance, mais si un journaliste qui entend ces malfrats d’imams radicaux qui instrumentalisent cette religion de paix en demandant d’appliquer quelques sourates mal traduites, c’est de se demander dans quel monde nous sommes. C’est de même pour quelques pasteurs assoiffés d’argent qui promettent a leurs fidèles des réussites, des guérisons, dont ils n’ont pas la foi de le demander à Jésus ni à son père qui est aussi notre père le Dieu tout puissant maître de la vie et de mort. Avant de donner des leçons aux autres concernant ces attentatoires, il est préférable de prendre le mal par la racine, en sanctionnant les prêches des malfrats imams radicaux, et les pasteurs escrocs vendeurs d’âmes, pour une prêche des sourates du coran, et les versets de la bible qui vont pour la tolérance et la paix dans le monde. Ma contribution n’était pas pour polémiquer : Mais que les prédicateurs du 21e siècle qu’il soit Musulman ou Chrétien doit certes se référer aux textes originaux mais les adapter au contexte actuel quand a leur application.


posté le 16 septembre 2017, par Après sawadogo

Je suis désolé de la manière dont les choses ont été présentées dans cet article par la direction de la communication et des relations publiques. Je crois que la qualification des faits d’INTOLÉRANCE RELIGIEUSE ne sied pas du tout. Il aurait été plus souhaitable de citer toutes les parties en cause et de donner plus de lumière sur ce que le requérant reproche à Al Houda. Cette façon de présenter les choses ouvre plutôt d’autres portes de stigmatisation du fait que les lecteurs sont laissés à leur propres imaginations.
En bref que peut-on dire du sujet. Il s’agit en substance d’une reponse donnée par un conférencier sur certains groupes religieux en islam où il avait été dit que les Ahmadiyya avait mecru au prophète Mohammed (paix et salut sur lui) en reconnaissant un autre prophète apres lui.
Pour ma part je ne vois pas en quoi un musulman s’indignerait parce que dans d’autres religions on ne reconnaît pas son prophète. D’ailleurs c’est ce qui explique la différence entre les religions. Il s’agit donc ici d’une confusion à lever. Il ne s’est pas agit d’injures encore moins de dénigrements. Et la preuve de la récurrence de cette action de la part de Al houda reste à démontrer. D’ailleurs la conférence ne portait meme pas sur les ahmadiyya. Pour tous ceux qui veulent juger en toute équité, il peuvent écouter le passage incriminé.
Al Houda est consciente que la paix sociale est gage incontournable de son existence.
A tous ce qui sont prêts à ce que rapporte la presse sur l’islam, je vous invite à lire l’islam plutôt qu’à se laisser raconter sans connaître l’intention de celui qui raconte.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : abus d’autorité des koglwéogos ?
ZOODOACTU.D. Omer est apprenti chauffeur de 28 ans. Il est accusé d’avoir braqué, en compagnie de (...)
Devant le tribunal : " j’ai mis un doigt dans le v...."
ZOODOACTU. S. Noaga, âgé d’environ 40 ans, a comparu ce vendredi 15 septembre devant le Tribunal (...)
La radio AL HOUDA auditionnée
ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : commémoration du putsch raté du 16 septembre 2015 au menu
ZOODOACTU.Le Conseil hebdomadaire des ministres s’est tenu ce mercredi 13 septembre au palais (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : des vastes nominations
​ ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 septembre 2017, (...)
Devant le tribunal : " c’est juste une claque sur sa joue droite "
ZOODOACTU. S. Salomon, maçon, âgé de 25 ans, était devant le Tribunal de grande instance de (...)
Une fraude à petite échelle découverte au Burkina Faso dans la subvention Tuberculose au Fonds Mondial
ZOODOACTU.Une enquête du Bureau de l’Inspecteur général a trouvé des preuves de fraude à petite (...)
Devant le tribunal : satanée histoire de maraboutage, d’impuissance, de promotion sociale, d’ambitions politiques…
ZOODOACTU.Histoire à dormir debout. Devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI), (...)
Suite à son interview du 8 juin 2015 dans Jeune Afrique : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente.
ZOODOINFOS.Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la (...)
Déclaration des partis de l’APMP pour l’an 2 du putsch manqué du 16 septembre 2015
ZOODOACTU.Vaillant Peuple du Burkina Faso, Camarades militantes et militants de l’APMP, (...)