ACTUALITE
Catalogne : Puigdemont promet l’indépendance, suspend son application  10 octobre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINTER. Carles Puigdemont, le président de la région catalane, a pris la parole avec une heure de retard mardi soir devant le Parlement régional à Barcelone. Il s’est exprimé sur les « conséquences politiques » du référendum catalan, soulignant la nécessité de « réduire les tensions » avec les autorités de Madrid. Selon lui, la Catalogne a gagné le droit d’être un Etat indépendant.

Carles Puigdemont a demandé au Parlement de suspendre l’application de la déclaration d’indépendance pour pouvoir dialoguer avec Madrid. Costume et cravate sombres, l’air grave, Carles Puigdemont, un ancien journaliste de 54 ans, devait définir sa ligne après le référendum d’autodétermination interdit du 1er octobre au cours duquel son gouvernement assure que le « oui » l’a emporté à plus de 90% pour un taux de participation de 43%.

« J’assume le mandat selon lequel la Catalogne doit devenir un Etat indépendant sous la forme d’une République », a-t-il dit devant le Parlement de Barcelone. « Je propose de suspendre la mise en oeuvre de cette déclaration d’indépendance pour entamer des discussions afin de parvenir à une solution négociée. » Carles Puigdemont n’a cependant pas demandé un vote explicite du Parlement en faveur de cette déclaration d’indépendance.

« La Catalogne a gagné le droit d’être un Etat indépendant », a estimé le président de la Generalitat, en s’appuyant sur le résultat du référendum du 1er octobre.
Le gouvernement conservateur espagnol a estimé mardi soir que la stratégie de Carles Puigdemont, qui a selon lui déclaré implicitement l’indépendance, n’était « pas admissible », tout comme son offre postérieure de suspendre celle-ci. « Une déclaration implicite d’indépendance, suivie ensuite d’une suspension explicite (...) n’est pas admissible » a déclaré un porte-parole à Madrid. De leur côté, des alliés du gouvernement catalan ont regretté une « occasion perdue de proclamer solennellement » l’indépendance ».

L’indépendance catalane, le rêve de Carles Puigdemont

Né pendant la dictature franquiste en 1962, dans un village de la région de Gérone, Carles Puigdemont est le deuxième d’une fratrie de huit enfants. Il a baigné dès sa plus tendre enfance dans un climat nationaliste catalan.
A 20 ans, il cofonde les Jeunesses de Catalogne, formation proche de Convergence démocratique de Catalogne, un parti régionaliste, centriste, libéral et pro-européen. Il rencontre Jordi Pujol, président de la Catalogne de 1980 à 2003.
Carles Puigdemont fait des études de littérature et de linguistique, ses passions sont le journalisme et les nouvelles technologies. Il travaille à la revue El Punt, « Le Point », où il devient rédacteur en chef, puis il prend la tête d’une revue en anglais, Catalonia Today. Sa femme, une Roumaine, avec laquelle il a deux filles, est également journaliste.

Elu au Parlement catalan en 2006, Carles Puigdemont gagne, en 2011, la mairie de la ville de Gérone, où il devient très populaire. En 2016, il est élu président de la Catalogne par le Parlement, certains partis de la coalition ayant préféré barrer la route au président sortant Artur Mas, mêlé à des scandales de corruption. Désormais, Carles Puigdemont peut se consacrer à son rêve, il fait tout pour mettre en oeuvre le référendum du 1er octobre.

RFI

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.