Devant le tribunal
Devant le tribunal : un faux médecin épinglé...  8 janvier
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Kiénou P., âgé de 62 ans, était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce lundi 08 janvier 2018 pour répondre de faits de faux et usage de faux, ainsi que d’exercice illégal de la profession de médecin, en ouvrant un cabinet médical, en ce sens.

C’est en présence de certains membres du bureau de l’ordre des médecins du Burkina, dont le Président de l’Ordre, Dr. Charlemagne Ouédraogo, que le procès a eu lieu.

Le prévenu, sieur Kiénou, explique qu’il est venu au Burkina par le biais de l’opération Bayiri, pendant la crise ivoirienne qui était une chasse aux étrangers, surtout les Burkinabé. Il ajoute qu’il est titulaire d’un certificat d’aptitude en médecine, qui lui a été délivré en Côte D’Ivoire, et peu après son arrivée, il a travaillé comme aide-soignant dans la commune de Djibasso, situé dans la Région de la Boucle du Mouhoun.

Plus tard, il est venu à Ouagadougou, où il offrait ses services d’aide-soignant à un cabinet de soins de la place. Par la suite, il décide d’ouvrir son propre cabinet de soins infirmiers, et c’est avec le soutien de son employeur qu’il parvient à le faire...

Cela en déposant les documents qu’il faut au ministère de la santé, entre autres démarches. Avec donc cette autorisation d’ouverture du cabinet médical, sieur Kiénou s’arrange pour avoir une inscription au sein de l’Ordre national des médecins.

Sauf qu’il sera plus tard épinglé par les garants de l’Ordre, qui le feront interpeller.

Sieur Kiénou explique qu’il a le niveau BEPC. Son certificat d’aptitude en médecine lui a été fourni par une université en éburnie, et il l’a déposé au sein du ministère de la santé pour compléter les documents d’ouverture de son cabinet. Pas de photocopie, ni rien comme trace de ce document, en résumé...

Finalement, sieur Kiénou a reconnu les faits d’usage de faux et d’exercice illégal de la profession de médecin. Le procureur a requis contre lui la peine de prison ferme de 12 mois. Il sera condamné en fin de compte à une peine de prison de 24 mois avec sursis par le tribunal.


Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 14 janvier 2018, par kaos weogo

Bien la chasse aux faux medecins... mais cest pas arrivé. Quand est ce que l’Ordre va commencer à penser aux médecins et à leur conditions de travail ?


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
CGT-B/CNSS : "trois autres épouses d’agents ont été déclarées admises"
ZOODOINFOS. Le syndicat des agents de la Caisse nationale de sécurité sociale a animé une (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Juventus : les détails du salaire astronomique de Cristiano Ronaldo
ZOODOACTU.Transféré du Real Madrid à la Juventus pour 95 millions d’euros, Cristiano Ronaldo a (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)