ZoodoInfo
Retour des migrants burkinabè de l’enfer Libyen : 19 viennent de regagner leur terre natale  13 janvier
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le retour des migrants Burkinabè de l’illusion paradisiaque, la Lybie, se poursuit dans le pays des hommes intègres. Dans la nuit du jeudi 11 janvier 2018, 19 migrants viennent d’être accueillis à l’aéroport International de Ouagadougou, dans leur pays, le Burkina Faso.

« On est mieux que chez soi », dit-on souvent. Le « ouf » de soulagement se lisait sur le visage des aventuriers, lorsqu’ils foulaient la terre de leurs ancêtres, cette nuit du jeudi 11 janvier, à l’Aéroport International de Ouagadougou. Partis dans l’espoir d’un mieux-être, ils reviennent bredouilles, certes, mais dans la claire conviction que le Burkina est un eldorado inexploré. En effet, selon les chiffres livrés par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Rita Agneketom, plus de 2958 migrants burkinabè ont été rapatriés de 2011 à janvier 2018. Cette opération, a-t-elle informé, s’est faite en partenariat avec l’Organisation Internationale des Migrations(OIM) et l’Union Européenne.
Leurs calvaires, confieront les migrants aux hommes de médias à l’occasion, ils ne souhaitent à personne. Tout en remerciant le gouvernement de les avoir extirpés de cet honneur, d’autres livreront à presse, ce qu’ils ont vécus lors de leur séjour. Les noirs, dira l’un d’eux, Mohamed Compaoré, sont moins considérés que les animaux là-bas en Lybie. On vous jetait injustement en prison, à par partir du moment que vous êtes un noir, et comme une marchandise, on faisait du chantage à vos parents restés au pays, raconte t’il. Les esclavagistes demandaient de l’argent en retour et sommaient de vous tuer si toute fois vos parents ne s’exécutaient pas. Dès fois, suite au silence de la famille, il arrivait qu’on exécute certains migrants pour non-paiement de la rançon. Pour un autre qui raconte son calvaire, il raconte qu’il était un employé, digne d’esclave, au service de son patron. « Je pouvais travailler durement, et à la fin du mois, au lieu qu’on me remette 500 dinar, mon employeur ne me donnait que 50 » a-t-il indiqué. L’écart est quand important, nul besoin de démontrer l’exploitation. Dès fois, il arrivait qu’il ne soit même pas rémunéré. Comme une conspiration générale, leur séjour n’a été que raquettes, tortures, humiliations et asservissements sur le sol Libyen.
Le conseil fondamental qu’ils (migrants) livrent à l’occasion, c’est un appel à toute la jeunesse burkinabè à ne point s’hasarder à vouloir entreprendre ce périple.
Les migrants, a informé la délégation du minsitère des affaires érangères, seront logés au centre de transit sis à Somgandé où ils recevront des soins médicaux et psychosociaux nécessaires. L’équipe qui se chargera de cette besogne est composée des volontaires de la Croix-Rouge, de l’OIM et du Conseil National pour le Secours d’Urgence et de Réhabilitation(CONASUR). Les migrants recevront également le lendemain des kits contenant des articles de toilettes et une symbolique somme de 30 000F. Cette somme leur permettra de rejoindre leurs villages et maisons respectifs.
L’appui ne s’arrête pas là. Au-delà ce qui a été énuméré, ils bénéficieront d’un appui technique, afin de leur permettre une réinsertion professionnelle, en fonction des aptitudes et des besoins de tout un chacun.

Hermann Guingané

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : Kader vole le fétiche de son village...
ZOODOACTU.Voilà un monsieur, B. Kader, qui se fourre dans des ennuis... Il est poursuivi de vol (...)
Pascal Bouda : " un homme politique use de son poids pour régler des comptes avec ma personne.."
ZOODOINFOS.La présente déclaration fait suite à ma sortie médiatique du 19 octobre 2017 où je (...)
CDP : Eddie Komboïgo n’a pas lu ’’la lettre de démission’’ de Léonce Koné
ZOODOACTU.Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir) Eddie (...)
Somgandé / 7 personnes mortes suite à une bousculade :"Moi-même j’ai pensé que c’était fini pour moi"
ZOODOACTU.Dans la nuit du 20 au 21 avril dernier s’est produit uu drame au Plateau Omnisports du (...)
Sandwicherie : " Tanti-Propre " s’en est allée
ZOODOACTU.Le monde de la restauration est en deuil. Ce grand restaurant, « Chez Tanti-propre », (...)
Devant le tribunal : Judith, pour porter le chapeau...
ZOODOACTU.Une affaire qui a été reportée par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, il y a (...)
Devant le tribunal : c’est à Akaptamé, que l’argent a disparu...
ZOODOACTU.Voilà une affaire qui remonte de depuis l’an 2012, qui était en instruction depuis lors (...)
Comité de veille parlementaire CNT : " le poste du haut représentant est dangereux..."
ZOODOACTU. Le Comité de veille parlementaire CNT (CV/CNT) était face à la presse ce mercredi 25 (...)
Signature de conventions d’extradition et d’entraide judiciaire entre la France et le Burkina Faso
ZOODOINFOS. L’ambassadeur de France au Burkina Faso, Xavier LAPEYRE DE CABANES et le ministre de (...)
Devant le tribunal : 44 ans, violeur sur une mineure de 12 ans, et sans remord...
ZOODOACTU.Viol sur la personne de Z. Fadila, mineure âgée de 12 ans lors des faits... L’auteur (...)