ACTUALITE
Zimbabwe : tensions entre le président Mnangagwa et Robert Mugabe  9 mars
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINTER.Les relations entre le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa et son prédécesseur Robert Mugabe se détériorent. Mercredi 7 mars, le chef de l’Etat s’est dit fortement contrarié par le soutien présumé de l’ex-président Mugabe à une nouvelle formation politique. Le NPF, le Front patriotique national, a été lancé la semaine dernière par des proches de l’ex-première dame Grace Mugabe. Des proches qui ne reconnaissent pas la légitimité du gouvernement d’Emmerson Mnangagwa.

A l’origine de la polémique : une photo de Robert Mugabe posant avec le chef de cette nouvelle formation, un ex-militaire à la retraite, le général Ambrose Mutinhiri. Or Mutinhiri a déjà annoncé qu’il allait contester la légitimité du gouvernement d’Emmerson Mnangagwa auprès de la Cour constitutionnelle.

La photo de Mugabe a tout de suite été interprétée comme un soutien à cette formation politique. Et surtout une attaque du gouvernement Mnangagwa.

L’image, largement diffusée dans la presse, parait alors qu’on dit Mugabe de plus en plus aigre. Furieux que le nouveau régime s’en prenne régulièrement à sa femme Grace Mugabe et notamment à son doctorat.

Le mois dernier lors d’une rencontre avec le président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki, l’ex-chef d’Etat se serait à nouveau plaint d’avoir été déposé par un coup d’Etat.

Le retour de Mugabe sur la scène publique et son apparent soutien à un nouveau parti tombe à quelques mois de nouvelles élections. Et alors que le président Mnangagwa est sous pression pour transformer rapidement son pays ou perdre le soutien de la rue.

RFI

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)