ZoodoInfo
Mise en œuvre du second compact du MCC : le Burkina Faso se prépare  12 mars
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le coordonnateur national de l’Unité de coordination du second compact du Burkina (UCF-Burkina), Samuel Tambi Kaboré a procédé à l’ouverture officielle de l’atelier technique d’élaboration des documents de proposition des projets du second compact du Millenium chalenge corporation (MCC). C’était ce lundi 12 mars 2018 à Ouagadougou.

Le Burkina Faso continue d’afficher de solides performances sur la carte de pointage du Millenium chalenge corporation (MCC). Grâce à cette performance, il a été sélectionné une seconde fois par le conseil d’administration du MCC pour bénéficier du second compact. L’équipe technique chargée de la mise en œuvre de ce second compact a initié un atelier de cinq jours soit du 12 au 16 mars 2018 au profit de ses membres. L’objectif de cet atelier selon le coordonnateur national de l’Unité de coordination du second compact du Burkina (UCF-Burkina), Samuel Tambi Kaboré est de disposer des versions préliminaires des documents de projets qui sont au nombre de quatre selon le concept validé par le gouvernement. Il s’agit d’améliorer l’efficacité du domaine et des services de l’électricité ; accroitre l’offre d’électricité moins couteuse ; renforcer le réseau de transport et de distribution de l’électricité ; et accroitre l’accès et la valorisation de l’électricité par les populations et les entreprises des zones rurales et ou péri-urbaines a-t-il confié. Il rappelle que chaque document de projet devra être élaboré suivant le canevas du MCC.
Il faut rappeler que l’atelier en question fait partie de la phase 3 de la mise en œuvre du compact. Selon le coordonnateur national de l’UCF-Burkina, cette phase qui a commencé depuis janvier 2018, doit aboutir à la définition et aux choix des types de projets du compact. Il est revenu sur les deux premières phases. La première qui s’est étendue d’avril à août 201è a permis de mener l’analyse des contraintes à l’investissement privé et à la croissance économique où deux contraintes majeures ont été identifiées. Il s’agit du déficit en capital humain notamment la faible qualification de la main d’œuvre et l’insuffisance de l’électricité, sa mauvaise qualité et son coût élevé. La seconde phase qui a duré de septembre à décembre 2017 a permis d’analyser les causes profondes des deux contraintes précitées afin d’élaborer des notes conceptuelles qui proposent un cadre d’actions pour y faire face a soutenu le coordonnateur national.

Edoé MENSAH

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Drame : violent accident, deux morts
ZOODACTU.Un accident mortel s’est produit ce vendredi 21 septembre 2018, sur l’Avenue Joseph (...)
Burkina/Putsch manqué : le capitaine Abdoulaye Dao aurait joué un rôle crucial dans la prise du pouvoir
ZOODOINFOS.Absent de Ouagadougou, dès les premières heures du putsch manqué du 16 septembre 2015, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Procès putsch 2015 : - je ne peux pas porter un bébé que je n’ai pas conçu
ZOODOACTU. Au deuxième jour de son interrogatoire, le capitaine Abdoulaye, commandant du (...)
Affectation au niveau de l’administration policière : l’UNAPOL demande aux policiers et policières de redoubler de vigilance...
ZOODOACTU. Ceci est un communiqué de l’UNAPOL, au sujet des mouvements dans l’administration . La (...)
Conseil des ministres du 19 septembre 2018 : de vastes nominations
ZOODOINFOS.Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 19 septembre 2018, en (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Devant le tribunal : 5 ans dont 3 ans ferme pour Soumaïla, qui répondait seul à la barre, après évasion de son acolyte
ZOODOACTU.O. Soumaïla est poursuivi pour actes de grand banditisme. Il en répondait des faits ce (...)
Cancer du sein masculin : les signes qui doivent alerter
ZOODOACTU. Le cancer du sein, qui touche chaque année 54 000 femmes en France, peut aussi (...)