ACTUALITE
Mali : le riche homme d’affaires Aliou Boubacar Diallo candidat à la présidentielle   13 mars
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINTER. L’homme d’affaires malien, Aliou Boubacar Diallo, s’est déclaré ce dimanche candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet, avec les couleurs de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba). Connu pour sa société Wassoul’Or, la mine d’or de Kodiéran, au sud du Mali, il est également un ancien poids lourd de l’entourage de Ibrahim Boubacar Keïta.

Aliou Boubacar Diallo a été désigné candidat à l’issue de la conférence nationale de son parti, l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba) qui s’est terminée dimanche 11 mars. Des milliers de sympathisants et de nombreux leaders politiques maliens, dont le chef de l’opposition Soumaïla Cissé, étaient présents à cette rencontre dans son « fief politique à Nioro du Sahel », explique Amadou Thiam, le président du parti, joint par Jeune Afrique.

Le maire et le député de cette ville, près de la frontière mauritanienne, portent tous les deux les couleurs de l’ADP-Maliba. Le choix de la ville a aussi été motivé par la présence du puissant chérif Bouyé Haïdara, un chef religieux musulman très respecté sur lequel le dernier candidat déclaré à la présidentielle compte pour sa campagne.

En 2013, ce dernier avait appelé à voter pour le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), mais, depuis, les relations entre les deux hommes se sont dégradées.

Aliou Boubacar Diallo, PDG de Wassoul’or qui exploite la mine d’or de Kodiéran, seule mine industrielle dans laquelle la majorité du capital est détenue par un malien, dit vouloir « construire un Mali meilleur, un pays qui a de quoi sortir de la crise s’il a le leadership qu’il faut ».
Un poids lourd

Jusqu’en 2016, l’homme était un poids lourd de l’entourage de Ibrahim Boubacar Keïta. Il fut le principal financier de la campagne de ce dernier en 2013 et son parti a été l’un des premiers soutiens du candidat IBK.

Son retrait de la majorité en août 2016 avait bouleversé la scène politique nationale. L’ADP-Maliba compte 9 députés, 340 élus communaux et 10 maires.

Si Ibrahim Boubacar Keïta n’a toujours pas dit officiellement s’il se représenterait en juillet, une demi-douzaine de candidats se sont déjà déclarés pour lui succéder, parmi lesquels : le maire de Sikasso, Kalfa Sanogo, l’ancien ministre et militaire Moussa Sinko Coulibaly, ainsi que deux hauts fonctionnaires internationaux, Modibo Koné, un ancien de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), et Hamadoun Touré, ex-chef de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Dans la perspective du second tour de l’élection, plusieurs candidats constituent déjà des alliances.

« La plupart des candidats, dont celui de notre parti [ADP-Maliba, NDLR] sont réunis au sein d’une plateforme qui s’appelle Alternance 2018. Les partis de l’opposition sont aussi en train de créer une autre plateforme avec Soumaïla Cissé, explique Amadou Thiam. L’objectif de l’ADP-Maliba est de faire en sorte que les deux plateformes se mettent ensemble afin de signer un accord de soutien au second tour de l’élection. »
JA

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)