ZoodoInfo
La radio, média préféré des Burkinabè, parle pourtant peu des indicateurs sociaux (étude)   17 avril
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.La radio demeure « le canal préféré d’information » des Burkinabè (58%), mais elle traite peu des questions en lien notamment avec la mortalité infanto-juvénile, la mortalité maternelle, la lutte contre les MGF et à l’accès à l’eau potable, indique une étude rendue publique lundi.

L’étude d’impact des radiodiffusions sonores du Burkina Faso, réalisée entre septembre 2017 et avril 2018, a livré lundi ses résultats.

Il ressort que 58% des enquêtés rencontrés dans les treize régions du Burkina Faso, citent la radio comme leur « canal préféré d’information », contre 11,9% pour la télévision, 6,1% pour les cabarets et lieux de rassemblement, 2,2% pour l’internet, 0,1% pour la presse écrite, le reste étant sans préférence.

Aussi, quel qu’en soit le milieu de résidence, la proportion d’auditeurs qui écoute la radio est le double de ceux qui n’écoutent pas.

L’étude rappelle que le Burkina Faso connais une relative faiblesse de ses indicateurs sociaux en lien notamment avec la mortalité infanto-juvénile, la mortalité maternelle, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et la protection de l’enfant.

Toutefois, ces questions sont reléguées au second plan par les radios qui privilégient l’information (87,5% des radios), le divertissement (73% des radios), les émissions interactives (71,7% des radios) et les causerie-débats (57,9% des radios).

« Parmi les émissions les moins citées, on retrouve celles sensées mettre l’accent sur la communication pour le changement de comportement. Ce sont : le jeu public, le théâtre radiophonique, le microprogramme, le magazine.

Cette situation est expliquée par le fait que ces catégories de production sont réalisées sur commande de partenaires, leurs coûts de production relativement élevés et l’exigence de ressources humaines qualifiées », précise l’enquête.

Notons que l’étude a été réalisée par la Direction générale des études statistiques et sectorielles du ministère de la Communication, en collaboration avec l’UNICEF.

Le ministre de la Communication Remis Fulgance Dandjinou s’est réjoui que la radio reste un canal « extrêmement écouté », par lequel on peut toucher un certain nombre d’acteurs sur le changement de comportement, la promotion des valeurs et l’équité dans le genre.

Il aussi déploré le fait que certaines zones du Burkina Faso qui ont besoin d’avoir accès à un certain nombre de sensibilisations, ne soient « pas suffisamment maillées » par les médias et la radio en particulier.

La représentante résidente de l’UNICEF au Burkina Faso Anne Vincent a estimé que la radio est un « relais fantastique » dans la propagation des messages pour un changement de comportement, en rapport avec la défécation à l’air libre, l’allaitement maternel inclusif, l’utilisation des moustiquaires imprégnées, l’éducation des filles et la lutte contre les mutilations génitales féminines (MGF).

Agence d’Information du Burkina

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Drame : violent accident, deux morts
ZOODACTU.Un accident mortel s’est produit ce vendredi 21 septembre 2018, sur l’Avenue Joseph (...)
Burkina/Putsch manqué : le capitaine Abdoulaye Dao aurait joué un rôle crucial dans la prise du pouvoir
ZOODOINFOS.Absent de Ouagadougou, dès les premières heures du putsch manqué du 16 septembre 2015, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Procès putsch 2015 : - je ne peux pas porter un bébé que je n’ai pas conçu
ZOODOACTU. Au deuxième jour de son interrogatoire, le capitaine Abdoulaye, commandant du (...)
Affectation au niveau de l’administration policière : l’UNAPOL demande aux policiers et policières de redoubler de vigilance...
ZOODOACTU. Ceci est un communiqué de l’UNAPOL, au sujet des mouvements dans l’administration . La (...)
Devant le tribunal : règlement de comptes entre vieux complices..
ZOODOACTU.B. Franck était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce vendredi 21 (...)
Devant le tribunal : 5 ans dont 3 ans ferme pour Soumaïla, qui répondait seul à la barre, après évasion de son acolyte
ZOODOACTU.O. Soumaïla est poursuivi pour actes de grand banditisme. Il en répondait des faits ce (...)
Conseil des ministres du 19 septembre 2018 : de vastes nominations
ZOODOINFOS.Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 19 septembre 2018, en (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Cancer du sein masculin : les signes qui doivent alerter
ZOODOACTU. Le cancer du sein, qui touche chaque année 54 000 femmes en France, peut aussi (...)