ZoodoInfo
Succession de Nathalie Somé à la tête du CSC : quelques visages se dessinent  15 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Qui succèdera à Nathalie Somé à la tête de l’organe de régulation des médias ? Rappelons que la présidente du CSC et son DAF avaient été épinglés par un rapport de l’autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre corruption (ASCE/LC), laissant la gestion de l’institution patauger dans un dysfonctionnement.
Mais depuis peu, les lignes sont en train de bouger et la structure reprendra son cours normal. En effet, le Président du Faso, conformément aux dispositions de l’article 17 de la loi organique N°004-2018/AN du 22 mars 2018 portant modification de la loi organique N°015-2013/AN du 14 mai 2013 portant attributions, composition, organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de la Communication, a émis le souhait dans une correspondance du 23 avril , de la désignation de 03 membres dont un de la presse écrite ou en ligne, un audiovisuel et un de la publicité.
Déjà, au niveau de la presse écrite ou en ligne, le représentant choisi est Séni Dabo. Au niveau du secteur de la publicité, le choix a porté sur Aziz Bamogo. Il ne reste que le représentant de la presse audiovisuelle en cours de concertation.
A ces trois (03) s’ajouteront trois représentants de la présidence du Faso, dont un professionnel de la presse, deux représentants de l’Assemblée Nationale et un représentant du Conseil Constitutionnel. A la suite de cette étape de désignation, qui devra aboutir à une nomination par décret des conseillers par le Président du Faso, une session se tiendra avec le nouveau collège du CSC pour élire le président et le vice-président. Ce sont eux à leur tour qui procéderont aux différentes nominations au sein de l’institution.

Hermann Guingané

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN