ZoodoInfo
Ramadan : maquillage, cigarette, insulte…quels sont vraiment les interdits pendant le mois de jeûne ?  16 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le ramadan, qui débute cette semaine pour se finir mi-juin est une période de jeûne d’un mois au cours de laquelle les obligations que doit respecter le fidèle musulman ne sont pas toujours celles que l’on croit. LCI démêle le vrai du faux.
Annonce

Le ramadan, tradition religieuse tirée du Coran qui démarre cette année cette semaine , souffre de nombreuses idées reçues, notamment sur les véritables interdits à respecter lors de ce jeûne qui dure un mois -il devrait se finir mi juin. Une chose est sûre toutefois : les musulmans doivent respecter trois interdits majeurs pendant cette période : il leur est interdit de manger, de boire et d’avoir des relations sexuelles durant la journée, entre l’aube et le coucher du soleil.

Fateh Kimouche fondateur d’Al-Kanz.org , un site d’informations pour les consommateurs musulmans, que nous avions précédemment contacté, tenait à lever le doute sur une première idée reçue. « Beaucoup de gens croient que l’on doit jeûner à partir du lever du soleil. Or, c’est à partir de l’aube, il peut y avoir une heure de différence », précisait ce spécialiste de la religion musulmane. Et pour le reste, qu’a-t-on le droit de faire et de ne pas faire ?

Peut-on avaler sa salive ?

OUI. C’est une idée reçue répandue chez les fanatiques ou les personnes qui ne connaissent pas véritablement la religion musulmane. Pas besoin de cracher tout au long de la journée, ceux qui pratiquent le ramadan peuvent bien évidemment avaler leur salive. « Comme pour les prières, on peut se rincer la bouche avec de l’eau, mais il faut être vigilant à tout recracher », précise le fondateur d’Al-Kanz.

Peut-on se laver les dents ou prendre une douche ?

OUI, MAIS… Ces questions reviennent très souvent lors de la période de jeûne. En réalité, un seul interdit prévaut : ne jamais ingurgiter autre chose que sa propre salive. Aller à la piscine, prendre une douche ou se brosser les dents est donc tout à fait possible tant que la personne n’avale rien. Pour ne pas tenter le diable, une parade existe pour se brosser les dents sans risquer d’avaler de l’eau. Un petit bâton à mordiller, le Siwak , fait office de brosse à dent et de dentifrice.

Peut-on fumer ?

NON. Depuis quelques années, la cigarette s’est ajoutée aux interdits du ramadan. Pourtant, fumer à l’instar de se droguer, fait partie des péchés musulmans. « Tout ce qui nuit au corps est interdit, donc la cigarette l’est évidemment lors du ramadan, mais une interprétation rigoureuse du coran l’interdit de façon plus générale », ajoute Fateh Kimouche.

Peut-on se maquiller ou inhaler du parfum ?

PAS VRAIMENT. Le maquillage est interdit, et se parfumer est toléré, même s’il vaut mieux utiliser un parfum sans alcool. Concernant l’inhalation de parfum ou d’encens, l’interprétation diffère selon les 4 Ecoles juridiques de l’islam. Mais l’interdiction d’inhaler du parfum ou de l’encens « n’est pas majoritaire dans cette religion », précise Fateh Kimouche.

Peut-on insulter quelqu’un ?

NON. « Dieu n’a pas besoin du jeûne de celui qui va avoir une attitude morale répréhensible », rappelle le spécialiste Fateh Kimouche. Le mois du ramadan est un mois particulier, celui des bonnes actions. L’idée étant de faire mieux que d’habitude pour apprendre à être le meilleur possible. Insulter quelqu’un, mentir, commettre un délit, rend immédiatement caduque une journée de jeûne.

Peut-on allaiter son enfant ?

OUI. Le principe veut que rien ne nuise à l’individu. Une femme enceinte peut aussi faire le ramadan si cela ne met pas en péril la vie de son enfant. Une personne malade qui souhaiterait aggraver son cas en jeûnant ou un parent qui obligerait son enfant à faire le ramadan commettrait un péché.

Peut-on se ronger les ongles ?

OUI. Ronger ses ongles est permis à certaines conditions. Il faut qu’ils soient propres et qu’aucune autre matière (du savon par exemple) ne puisse être ingurgitée

Seneweb

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 16 mai 2018, par lewang

Merci bien.

Mais qu’en est il du respect des feux tricolores dans nos centres urbains ? j’ai vu que du fait de vouloir se rendre à la maison pour rompre le jeune certaines personnes ne respectent plus ces feux ? qu’est ce que la loi musulmane dit pour que certains ne cassent pas leur jeune par ignorance ? Ca peut aider.

BON MOIS DE CARÊME A TOUS LES MUSULMANS !


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Drame : un camion écrabouille un jeune homme vers l’Ecole nationale des Douanes …
ZOODOACTU.Désolant spectacle ce jeudi 11 octobre 2018, aux environs de16 H, au niveau de l’Ecole (...)
Décès samedi nuit du comédien Burkinabè Brahima Kéré, « Ben »
ZOODOACTU. Le comédien Brahima Kéré dit « Kher Bra », la cinquantaine révolue, est décédé tard (...)
Devant le tribunal : elle se plaint pour viol, son père retire la plainte, mais le tribunal décide…
ZOODOACTU.Ernest Y., 37 ans, répondait de faits de viol et de chantage ce jeudi 11 octobre 2018 (...)
De sinistres individus, perturbent les cours dans les établissement scolaires : plus de toérance...
ZOODOACTU.De sinistres individus, perturbent les cours dans les établissements scolaires.Par (...)
Devant le tribunal : 25 personnes à la barre pour des faits d’excision…
ZOODOACTU.25 personnes étaient à la barre, au Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce (...)
Le monde de la culture : la serie noire continue...
ZOODOACTU.La série noire continue dans le monde de la culture, l’artiste comédien et admis à la (...)
Devant le tribunal : " il s’est réveillé en constatant la disparition de son argent..."
ZOODOACTU.K. Issiaka était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce lundi 15 (...)
Synthése du conseil des ministres du 10 octobre 2018 : des aménagements de nouvelles dépenses d’un montant d’environ 105 milliards de FCFA
ZOODOACTU. Le président du Faso, Roch Kaboré a présidé, ce mercredi 10 octobre 2018, le (...)
Affaire CIMFASO : « Courrier confidentiel » en Justice
ZOODOACTU. C’est la première fois, depuis sa création en 2012, que notre Journal se retrouvera (...)