ACTUALITE
Togo/Zeus Ajavon : « Si on veut pacifier le Togo, il faut aller à l’alternance »  4 juin
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINTER. Le Togo reste la seule curiosité dans la sous-région Ouest-africaine. Le peuple togolais, pour une seconde fois depuis le 19 août 2017, s’est soulevé et réclame une alternance au sommet de l’Etat. Et à en croire de nombreux observateurs de la scène politique, seule cette alternance peut résoudre la crise qui secoue le pays depuis bientôt 10 mois.

Pour l’un des responsables de l’Association pour la promotion des droits de l’homme (APED), Me Atta Mensan Zeus Ajavon, le Togo ne peut être pacifié sans l’alternance que réclame le peuple. « Le Togo est le seul pays qui n’accepte pas l’alternance. Il faut que la communauté internationale, notamment la CEDEAO s’organise pour que cela soit effectif dans notre pays également », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter à l’endroit de l’organisation communautaire : « Pacifier le pays (Ndlr, Togo), c’est l’aider à aller à l’alternance. Parce que c’est le refus de l’alternance qui provoque les revendications de rue. Le peuple se soulève de Lomé à Cinkassé. Dans le temps, cela ne se passait qu’à Lomé. Mais aujourd’hui, c’est tout le pays qui est en ébullition ».

Selon cet avocat au barreau de Lomé, au bout de 10 ans, un pouvoir doit s’en aller pour laisser la place à un autre. « Quelle que soit la qualité du pouvoir, même si c’est un pouvoir exceptionnel, au bout de dix ans, il doit pouvoir partir. Aux Etats-Unis, c’est 8 ans. Parce qu’il y a ce que nous appelons l’usure du pouvoir », a ajouté Me Zeus Ajavon.

Une intervention qui devrait faire comprendre à la CEDEAO que ce que veulent les Togolais, c’est l’alternance au pouvoir. Rien d’autre.

I.K

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)