Devant le tribunal
Devant le tribunal : le Procureur requiert 24 mois de prison ferme contre Me Alexis Ilboudo, Huissier de justice…  5 juillet
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Me Alexis Ilboudo, Huissier de justice, était encore à la barre pour répondre de faits d’abus de confiance. L’on se souvient que celui-ci avait été l’objet de procédure en 2016 et 2017 pour ces mêmes faits d’abus de confiance. Il devait répondre des faits du même genre, ce jeudi 05 juillet 2018 devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, en citation directe à comparaitre.

L’abus de confiance porte sur la somme de plus de 8 millions FCFA. Il s’agit d’une somme que 04 déflatés de l’Association Faune et développement (AFAUDEV), basée à Fada N’Gourma, dans la Région de l’Est, ont réclamé à leur employeur, sieur Kaboré Alexis, qui a honoré la sentence prononcée par la suite en versant les réclamations à ECOBANK-Fada .

Tamboura Oumar, l’huissier-stagiaire…

Sieur Tamboura Oumar est celui par qui le dossier a été introduit chez Me Alexis Ilboudo, et il était huissier stagiaire en ces temps-là, soit en 2016. Donc, dès que l’employeur des 04 plaignants a versé l’argent au sein de ECOBANK-Fada, Me Alexis Ilboudo, va toucher l’argent.

Il explique qu’après cela, il a eu une concertation avec Tamboura Oumar, qui connait bien les plaignants, et celui-ci lui a dit de lui remettre leur dû afin qu’il le leur reverse. Un total de 8,860 650 millions FCFA. Dans tout cela, Me Iboudo explique qu’il n’a eu droit qu’à la somme de 400 000 FCFA pour ses honoraires, et cela lui a été accordé par Oumar parce que celui-ci savait qu’il avait des démêlées à la gendarmerie nationale.

Me Ilboudo s’étonne que deux ans après, puisque l’argent a été encaissé en 2016, il reçoive une lettre de Me Birba, Avocat à la Cour, qui lui explique que les ex-travailleurs ne sont pas entrés en possession de leur argent, pendant que l’employeur a honoré sa condamnation à dédommager.

Selon Me Alexis Ilboudo, Tamboura a pris l’argent et ne l’a pas reversé aux ex-travailleurs. Outre cela, Me Ilbouda explique qu’il ne connait même pas ces 04 plaignants, parce que c’est Tamboura qui a envoyé le dossier à son Cabinet et qu’ils ont traité ensemble.
En d’autres termes, il lui a fait aveuglément confiance. Il explique que dès lors qu’il a reçu la lettre de Me Birba, il a aussi introduit une procédure à l’encontre de Tamboura Oumar, pour abus de confiance également.

Tamboura Oumar, introuvable…

Il se trouve aussi que sieur Tamboura Oumar est resté introuvable. Il a eu à purger une peine de prison entre-temps, pour les mêmes faits, et est ressorti. Puis, il a disparu de la circulation, si bien qu’il n’était pas à la barre pour répondre des faits. Me Ilboudo signale qu’il a eu vent d’une malversation que celui-ci a commis portant sur la somme de 70 millions FCFA, et que cette plainte est enregistrée au sein d’une gendarmerie de la ville.

Me Iboudo est responsable de tout, selon le Procureur…

Selon le Procureur, Me Ilboudo est responsable de tout ce qui s’est passé. Car il n’a aucun document, ni décharge, qui prouve que Tamboura a pris de l’argent avec lui, ni encore aucun autre concernant les 04 plaignants. Par ailleurs, Tamboura ne pouvait pas toucher l’argent, parce qu’étant huissier-stagiaire, sinon Me Alexis lui-même. Outre ces remarques, celui-ci, qui dit ne pas connaître les ex travailleurs, mais qui a leurs numéros de téléphone, ne les jamais appelés pour savoir si toutefois ils ont reçu leur dû.
Le Procureur estime qu’il y a abus de confiance, et que Tamboura en est complice. Il requiert de ce fait la peine de prison ferme de 24 mois contre Me Ilboudo. Il s’agit de la révocation des 12 mois dont celui-ci avait écopé en 2017, et qui n’est pas arrivé à expiration, puisque le délai étant de 5 ans, et, la requête présente qui est de 12 autres mois, ce qui fait 24.

Quant au sieur Tamboura Oumar, il écope de la peine de 24 mois ferme également. Une affaire qui est mise en délibéré pour ce 19 juillet 2018…

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 6 juillet 2018, par Doudou

J’éprouve de la compassion à l’endroit des quatre travailleurs déflatés qui après un parcours du combattant pour entrer en possession de leurs droits. Manque de pot, ils ont eu le malheur de confier leur dossier au cabinet de Me Alexis Ilboudo. Dommage ! encore Me Ilboudo, toujours dans les coups fourrés. Le mouton noir de l’ordre des huissiers.Aucun brin d’humanité ce Koffi Gombo. C’est un véritable truand ce pseudo huissier. Il faut qu’il écope maintenant de la peine maximale ce mecton. Trop c’est trop. C’est récidiviste notoire. Il est aussi dangereux que les coupeurs de route.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Situation nationale : Lookmann Sawadogo et les siens estiment qu’il faut un peu d’humilité en soi pour la bonne marche des choses...
ZOODOACTU.Un Forum des acteurs de la société civile a eu lieu ce samedi 14 juillet 2014, au (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)