ZoodoInfo
Enseignement supérieur au Burkina Faso : rompre avec le passé  12 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Ceci est un communiqué du ministère chargé de l’enseignement supérieur, sur sa la légalité et la légitimité .
Il nous a été donné de constater que des regroupements professionnels tiennent des déclarations publiques tendant à remettre en cause la légalité et la légitimité du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) dans l’octroi des autorisations d’ouverture de certaines filières de formations universitaires.
Le MESRSI tient à rappeler qu’il est l’unique institution en charge de la mise en œuvre de la politique éducative en matière d’enseignement supérieur au Burkina Faso.
Le développement de l’enseignement supérieur dans notre pays a permis, ces dernières années, la formation dans des domaines pour lesquels il n’existait pas d’écoles au Burkina Faso, toute chose qui permet dorénavant de rapprocher les offres de formation des populations. Et dans le souci d’assurer une adéquation entre la formation et l’emploi, le ministère entretient des relations de partenariat avec les organisations professionnelles, si fait que leurs observations pertinentes et leurs avis éclairés sont pris en compte dans le plan de développement de l’enseignement supérieur.
Pour le cas spécifique de l’Ordre des Architectes du Burkina, il est à noter que l’organisation a été reçue en séance de travail au MESRSI le 31 août 2018. Au cours de cette rencontre, le ministère a réaffirmé son rôle de garant de la définition des filières de formations et de contrôle de la qualité des formations dispensées dans toutes les institutions d’enseignement supérieur du Burkina Faso. Il est la seule structure qualifiée pour autoriser l’ouverture d’une filière de formation dans l’enseignement supérieur.
Le ministère souhaite que, dans le cadre de cette collaboration, le rôle de chacun des partenaires soit bien compris, dans les limites de ses compétences. Il rassure les étudiants, les parents d’élèves et d’étudiants que la liste des établissements d’enseignement supérieur reconnus par le ministère peut être consultée aux adresses suivantes : www.mesrsi.gov.bf ; www.sig.bf.
Pour toute information complémentaire, prière appeler au 25 41 00 79.

La Direction générale de l’enseignement supérieur

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Drame : violent accident, deux morts
ZOODACTU.Un accident mortel s’est produit ce vendredi 21 septembre 2018, sur l’Avenue Joseph (...)
Burkina/Putsch manqué : le capitaine Abdoulaye Dao aurait joué un rôle crucial dans la prise du pouvoir
ZOODOINFOS.Absent de Ouagadougou, dès les premières heures du putsch manqué du 16 septembre 2015, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Procès putsch 2015 : - je ne peux pas porter un bébé que je n’ai pas conçu
ZOODOACTU. Au deuxième jour de son interrogatoire, le capitaine Abdoulaye, commandant du (...)
Affectation au niveau de l’administration policière : l’UNAPOL demande aux policiers et policières de redoubler de vigilance...
ZOODOACTU. Ceci est un communiqué de l’UNAPOL, au sujet des mouvements dans l’administration . La (...)
Conseil des ministres du 19 septembre 2018 : de vastes nominations
ZOODOINFOS.Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 19 septembre 2018, en (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Devant le tribunal : 5 ans dont 3 ans ferme pour Soumaïla, qui répondait seul à la barre, après évasion de son acolyte
ZOODOACTU.O. Soumaïla est poursuivi pour actes de grand banditisme. Il en répondait des faits ce (...)
Cancer du sein masculin : les signes qui doivent alerter
ZOODOACTU. Le cancer du sein, qui touche chaque année 54 000 femmes en France, peut aussi (...)