ACTUALITE
Accord pour la paix au Mali : les signataires ont désormais six mois pour sa mise en œuvre intégrale  8 octobre
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINTER.Le gouvernement malien a 6 mois pour appliquer l’accord pour la paix et la réconciliation issue du processus d’Alger. Ce nouveau délai a été défini suite à la 73ème session de l’ONU où les différentes parties signataires ont conclu un nouveau document dénommé « Pacte pour la paix ». Selon le document, « si après les 6 mois aucun progrès n’est réalisé le conseil de sécurité prendra des mesures contre les auteurs du blocage ».

Dans ce nouveau parchemin, il est indiqué qu’après les 6 mois suivant l’investiture du président de la République, les différentes parties devront rendre compte des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation.

Selon le secrétaire général de l’ONU, c’est de cela que dépendra la nature de l’engagement du conseil de sécurité avec le Mali. L’organisation a aussi une fois de plus brandi des menaces de sanctions contre toute personne qui sera à l’origine du blocage de ce processus.

Ainsi en acceptant de signer ce « pacte pour la paix », les différentes parties s’engagent à accélérer les travaux pour la mise en œuvre de l’accord de paix. Néanmoins, ce délai est donné pour l’application de l’accord alors qu’il y a deux mois, le conseil de sécurité de l’ONU dans un rapport, a cité les noms de quelques responsables des groupes armés qui s’adonnent à des activités rendant la mise en œuvre de l’accord difficile.

Trois ans après sa signature, certains observateurs pensent que les dividendes de cet accord de paix restent à désirer.
« Ce délai de 6 mois n’est pas tenable ». C’est ce que pensent certains groupes signataires de l’accord pour la Paix. Selon Mohamadou Djeri Maiga, membre de la CMA, la mise en œuvre de l’accord va être accélérée pour soulager la souffrance des maliens et non pour satisfaire le Conseil de Sécurité de l’ONU. Il a fait cette déclaration ce matin lors de la prise de contact entre les groupes armés et leur nouveau ministère de tutelle.
Abamako.com

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : elle se plaint pour viol, son père retire la plainte, mais le tribunal décide…
ZOODOACTU.Ernest Y., 37 ans, répondait de faits de viol et de chantage ce jeudi 11 octobre 2018 (...)
Décès samedi nuit du comédien Burkinabè Brahima Kéré, « Ben »
ZOODOACTU. Le comédien Brahima Kéré dit « Kher Bra », la cinquantaine révolue, est décédé tard (...)
Devant le tribunal : selon dame Adjara, l’argent s’est transformé en cailloux…
ZOODOACTU.Dame T. Adjara est employée de commerce, mariée et mère de 05 enfants. Elle répondait de (...)
Devant le tribunal : " il s’est réveillé en constatant la disparition de son argent..."
ZOODOACTU.K. Issiaka était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce lundi 15 (...)
Le monde de la culture : la serie noire continue...
ZOODOACTU.La série noire continue dans le monde de la culture, l’artiste comédien et admis à la (...)
Conseil des ministres du 17 octobre 2018 : voici le nouveau patron de l’ONI
ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 17 octobre 2018, en (...)
Affaire CIMFASO : « Courrier confidentiel » en Justice
ZOODOACTU. C’est la première fois, depuis sa création en 2012, que notre Journal se retrouvera (...)
Putsch manqué du 16 septembre 2015 : Léonce KONE et les 50 millions
ZOODOINFOS."j’ai reçu les 50 millions de la côte d’ivoire qui n’avaient rien à voir avec le coup (...)
Les 3 meilleurs moyens d`aider votre corps à récupérer
ZOODOACTU.Le repos et l’activité sont comme le yin et le yang de la philosophie chinoise. Ils (...)
Devant le tribunal : 12 mois de prison ferme contre des indélicats de la société EERI-BF !
ZOODOACTU.Ils étaient quatre prévenus à comparaître devant le Tribunal de grande instance de (...)