ACTUALITE

ELECTIONS COUPLEES 2012 : Un militant du CDP à Zéphirin Diabré  23 décembre 2012

ZOODOACTU.Dans une déclaration rendu publique le 12 décembre 2012, Zéphirin Diabré, premier responsable de l’Union pour le changement et le progrès (UPC), a traité les dirigeants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) d’ « alchimistes » ayant « encore réussi la prouesse d’inverser les résultats » notamment dans la province du Kadiogo et dénoncé ce qu’elle qualifie de « tripatouillage », de « démocratie de façade », de « démocratie dévoyée, gangrénée par des comportements mafieux », etc. Un militant du CDP a posté sa réaction dans votre journal en ligne. Lisez donc.

Ce sont donc là des propos d’un homme dépité car, contrairement à ses dires selon lesquels il allait à ces élections sans se fixer des objectifs chiffrés, il avait, sur la base de ce qui se disait au sein de l’opinion, élaboré des probabilités et donc des prévisions. Il n’est pas concevable que quelqu’un comme lui n’ait pas eu une approche stratégique (contexte, justification, objectifs, résultats attendus, impact attendu, budget) de cette compétition électorale. Mais là n’est pas le problème. En effet, la modestie qui est une valeur sociale que célèbrent les sociétés humaines pourrait être l’une des raisons pour lesquelles, officiellement, l’UPC ne se fixait aucun objectif.

Mais là où le discours de Z. Diabré devient de moins en moins compréhensible, c’est quand il met en indexe le CDP, les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. D’où de sérieuses interrogations pour l’observateur que nous sommes :

Les résultats n’étant que provisoires et n’ayant pas été proclamés ni par les pouvoirs sus-cités et encore moins par le CDP, est-il pertinent de les « anathémiser » et de les jeter ainsi sur l’arène de la vindicte médiatique et peut-être populaire ?

A supposer que tout ce que reproche le patron de l’UPC au CDP soit avéré, n’avait-il pas plus intérêt, en et place du langage acéré, à s’investir dans les voies prévues par le code électoral pour gérer les contentieux électoraux ?

Lui-même ayant dit récemment que c’est en sollicitant la justice qu’on l’oblige les juges à être plus indépendants, était-il opportun de guerroyer à tous vents contre le CDP et les institutions républicaines ?
C’est la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a organisé et proclamé les résultats provisoires. Pourquoi donc passer sous silence cette institution et aller en croisade contre d’autres qui, jusqu’à preuve de contraire, ne sont pas directement concernées ? Comme enseigne un adage bien connu de chez nous « Quand, au lieu d’inciser la bosse du dromadaire sur laquelle se trouve le furoncle, on s’acharne sur le dos de l’âne qui se porte comme un charme, on ne peut empêcher l’assistance de se poser des questions sur les motivations du médecin de service ».

Sans innocenter le CDP, de quelles preuves dispose l’UPC pour accuser le parti au pouvoir avec autant de sévérité voire de méchanceté ? Si elles existent, comme nous l’espérons pour la crédibilité de ce parti et de son leader, il urge de les mettre à la disposition de la justice. Sinon, Z. Diabré et ses troupes ont intérêt à se préparer contre l’effet boomerang qui se profile à l’horizon.
Si la tentative de corruption d’un conseiller municipal UPC dont on accuse le CDP constitue une des preuves, peut-être l’UPC ne sait-elle pas que dans d’autres secteurs de Ouagadougou et dans d’autres communes du Burkina certains de ses militants s’emploient également à corrompre des conseillers municipaux CDP ou d’autres formations politiques ? Les preuves dans ces cas sont également disponibles. Certes, ces manœuvres sont déplorables mais penser que cela ne peut être que le fait du CDP, c’est penser que l’enfer, c’est uniquement les autres. Or…

Enfin, l’invite adressée aux responsables du CDP et à tous les acteurs de la classe politique burkinabè, à méditer la maxime du président Félix Houphouët Boigny selon laquelle « la paix n’est pas un mot, mais un comportement » est bien à propos. Bien qu’il soit inconvenant et lâche de faire le procès de quelqu’un qui n’est plus de ce monde dans la mesure où l’intéressé ne peut plus assurer sa propre défense ; est-il interdit de se demander si, au regard de la situation que traverse la Côte d’Ivoire depuis la fin des années 90, le président Houphouet Boigny lui-même à opérationnalisé sa maxime ? Pour la réponse, nous sommes persuadé que Z. Diabré en tant qu’intellectuel peut nous combler en matière d’argument.

En somme, le comportement humainement compréhensible du patron de l’UPC n’est ni politiquement convainquant, ni juridiquement pertinent et ce parti gagnerait à mieux élaborer son discours et ses arguments pour le socle théorique des conquêtes qu’il vient de réaliser.

COMPAORE Issaka

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 24 décembre 2012, par djeliba

Il n’est point nécessaire de relever la mauvaise volonté, la mauvaise foi de ce militant. Le vote a été annulé dans un arrondissement de OUAGA suite à la triche des responsables CDP du KADIOGO.Ce n’est pas seulement dans cet arrondissement que les choses se sont passés de la même façon.On a fermé les yeux sur ces cas-là ;le CDP dispose d’une machine redoutable de fraude des résultats d’élections et c’est reconnu. Tant que les chefs d’institutions telles que le Conseil constitutionnel, le CSC,le Conseil d’état ne seront pas élus par les conseillers eux-mêmes mais imposés par le Chef d’état actuel, le bout du tunnel est lointain.Et le CDP ne saura jamais sa force réelle, habituée à la triche.
Je crois que les militants honnêtes du CDP ONT compris et savent exactement ce que vaut le CDP aujourdh’ui.Ils vont apprêter leurs bagages et bienvenue à eux dans les nouveaux partis créés ou à venir.Soyez honnête, cher militant. Votre malhonnêteté crève l’oeil et dégoute le lecteur que je suis.


posté le 24 décembre 2012, par Marcus

Mr Compaoré, tu n’as rien compris de la déclaration de Zeph encore moins de la politique que mène ton parti le CDP. Ferme l’œil là-dessus ou feins de ne rien voir. ce sera ton problème.
Mr Zéphirin Diabré a été correcte sur toute la ligne. Il a même déposé un recours en annulation auprès du Conseil d’Etat avant la proclamation des résultats par la CENI.
Par ailleur, sache que la CENI n’est pas une juridiction. Elle ne proclame que ce qu’elle a, en sa possession. Par conséquent, Zeph ne peut la saisir pour quoique ce soit. Zephirin Diabré est un Burkinabè comme toi et moi et a le droit de s’exprimer, prendre l’opinion nationale et internationale à témoin sur notre démocratie qui est du reste, une démocratie de façade où le régime se donne la légalité en toute impunité. On peut le dire en toute honnêteté, que le CDP s’impose au Burkinabè par la force car, il est vomi par tous. Cette victoire, n’est autre qu’un passage en force qui n’a rien à voir avec des élections justes et transparentes.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Filature d’opposants : Simon Compaoré met la main sur 2 policiers en civil
ZOODOACTU ."Simon Compaoré a été agressé chez lui". C’est l’information qui nous a été donnée au (...)
Hermann Yameogo, coprésident du Front Républicain : " Blaise Compaoré veut prendre du recul face aux ..."
ZOODOINFOS’Les responsables du Front Républicain (FR) ont rencontré les journalistes dans la (...)
Filature d’opposants : la mise au point de la police
ZOODOACTU .Le samedi 27 septembre 2014, aux environs de 17h, a eu lieu un incident consécutif à (...)
Ouagadougou : un accident spectaculaire se produit devant le Palais de Justice
ZOODOACTU.Les riverains aux abords du Palais de justice ont échappé à un drame humain le lundi 29 (...)
Dialogue à Kossyam : blocage au niveau des points non consensuels
ZOODOACTU.Le dialogue entre la majorité et l’opposition est entrain de battre de l’aile. Il se (...)
Insécurité : les pays à risque aux français
ZOODOACTU.Paris a décidé d’étendre d’une trentaine à une quarantaine de pays son conseil à « la plus (...)
Avis de recherche : Attention, il est très dangereux et armé !!!
ZOODOACTU.La gendarmerie nationale recherche activement le sieur Sawadogo Sidi Mohamed Fayçal (...)
Dialogue à KOSSYAM : Les 5 points qui feront l’objet des discussions
ZOODOINFOS.La Majorité et l’Opposition politique burkinabè se sont retrouvées le lundi 29 septembre (...)
Deuil:Le programme des obsèques, l’enterrement le vendredi 03 Octobre
ZOODOINFOS.Le monde de la politique en deuil, le député-maire de Dori Arba Diallo est décédé, au (...)