ACTUALITE

BOBO DIOULASSO : Escroquerie et cybercriminalité en bande organisée  24 décembre 2012

ZOODOACTU.Depuis un certain temps, les populations de la ville de Bobo-Dioulasso et de l’ensemble du pays, sont fréquemment victimes d’escroquerie par le biais de l’internet ou de la communication téléphonique.

Ce phénomène qui perdure dans la ville de Sya, a fait plusieurs victimes à nos jours ; en témoignent les déclarations portées à la connaissance de la Gendarmerie ou de la Police.

Une lettre de son excellence Monsieur l’Ambassadeur du Burkina Faso en France adressée au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, accompagnée d’instructions de la hiérarchie, est venue orienter davantage nos investigations dans la lutte contre ce phénomène.

En effet, le diplomate Burkinabé a fait cas de plaintes récurrentes que la Chancellerie reçoit de citoyens Français, qui laisseraient croire que le Burkina Faso est le point de départ d’arnaque sur la toile.

Face à cet état de fait, la Brigade de Recherches de Gendarmerie de Bobo a orienté des recherches et a ouvert une enquête qui a permis le démantèlement et l’arrestation d’un gang composé de huit (08) membres. Six (06) jeunes de nationalité Ivoirienne, un (01) jeune de nationalité Togolaise et une (01) Dame de nationalité Burkinabè. Ils sont actuellement gardés à vue dans les locaux de ladite Brigade et seront déférés au Parquet du Tribunal de Grande Instance (T.G.I.) de Bobo-Dioulasso.

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Il s’agit de faits d’escroquerie et de cybercriminalité, effectués par le biais d’internet via le réseau populaire social Facebook. Les présumés auteurs au nombre de six (06), ont apparemment été traqués en République de Côte d’Ivoire et ont fuit pour se retrouver au Burkina, pour mettre en place cette bande transfrontalière organisée et continuer ainsi leur forfait à Bobo-Dioulasso. Cinq (05) sont de nationalité Ivoirienne et un (01) de nationalité Togolaise. Les présumés complices sont au nombre de deux (02) : une (01) Dame de nationalité Burkinabè et un (01) jeune Ivoirien. Ils agissent à travers des

pseudonymes à connotation Française, afin de jouer sur la sensibilité, la solidarité et gagner la confiance de leurs victimes.
Ces victimes de diverses nationalités dont des Burkinabé, ont fait les frais de cette arnaque par internet et les montants cumulés des transferts d’argent reçus par ces escrocs, s’élèvent précisément à dix huit million six cent trente deux mille neuf cent quatre vingt treize (18.632.993) Francs C.F.A. en six (06) mois.

DE QUI S’AGIT-IL ?

Il s’agit de :
-  1°) BAKAYOGO Mamadou, alias Jean Marc Dutheil, Ivoirien
-  2°) ATSE Thierry Joël, alias Jean Marcus Trichet, Ivoirien
-  3°) DISSA Mohamed Stallone, alias Chrismelo DADIE, Ivoirien
-  4°) LALLE Yevoun, alias David Renolds, Ivoirien
-  5°) EKLOU Mawoulé, Togolais
-  6°) BOYE Meless Stéphane, Ivoirien
-  7°) TOSSOU Kévin Ives, Ivoirien
-  8°) Mme KAYLI Aminata, Burkinabè.

Les six (06) jeunes Ivoiriens sont communément appelés “les brouteurs“. Ils sont venus de la République de Côte d’Ivoire pour s’installer à Bobo-Dioulasso. Ils sont sans emploi mais possèdent d’excellentes qualités en informatique. Ils fréquentent à longueur de journée les cybercafés ou tripotent leurs ordinateurs portables à la recherche de leurs victimes, surtout dans le milieu des expatriés (Européens et Canadiens). Le jeune Togolais les a hébergés au départ puis a été de mèche avec eux. Quant à la Dame, de nationalité Burkinabè, elle a favorisé la réception des transferts d’argent par Western Union, sous le couvert de fausses identités (pseudonymes) dans son agence, sise au secteur n°24 de Bobo.

GENÈSE DES FAITS

Les présumés auteurs, à partir de leurs ordinateurs portables ou des cybercafés, se connectent au réseau social Facebook, puis nouent des relations de familiarité par internet avec leurs cibles. Ils laissent croire qu’ils résident en France puis qu’ils ont effectué un voyage en Afrique. D’où le choix des pseudonymes à connotation Française. La variété de modes opératoires orchestrés pour convaincre leurs cibles notamment les personnes très âgées, est la suivante :

(L’Adjudant/Chef-Major TOU Samba, Commandant la Brigade de Recherches de Gendarmerie de Bobo, doit intervenir pour expliquer les modes opératoires des escrocs et cybercriminels).

LEURS MODES D’ACTION CONSISTENT A :
VENTE DE VEHICULES
• ILS SIMULENT ETRE VENUS EN AFRIQUE PARTICULIEREMENT EN COTE D’IVOIRE OU AU BURKINA FASO, POUR LIVRER DES VEHICULES D’OCCASION. UNE FOIS AU BURKINA, ILS FONT CROIRE A LEURS VICTIMES QU’ILS ONT DES PROBLEMES CAR L’ARGENT DONT ILS DISPOSENT NE POURRA PAS COUVRIR LES TAXES DOUANIERES TRES ELEVES ALORS ILS DEMANDENT UNE AIDE.
• ENSUITE, ILS VONT LUI DECLARER QU’ILS VIENNENT D’ETRE VICTIMES D’UNE ATTAQUE ET LES RAVISSEURS LES ONT DEPOUILLES DE TOUS LEURS BIENS. ALORS ILS DEMANDENT UNE AIDE POUR S’ACQUITTER DES FRAIS D’HOTEL ET D’ALIMENTATION. POUR RASSURER LEURS VICTIMES ILS DISENT QUE L’ARGENT DES VEHICULES ETANT VERSE SUR SON COMPTE,
UNE FOIS DE RETOUR EN FRANCE, ILS POURRONT REMBOURSER LE DONNATEUR.
• POUR LA TROISIEME ENTENTE, ILS INVENTENT UNE CRISE CARDIAQUE ET ILS SONT ALITES DANS UNE CLINIQUE. CETTE FOIS-CI, C’EST LEUR MEDECIN TRAITANT QUI EXPOSE LEUR ETAT CRITIQUE. CETTE CRISE EST DUE A LEUR FRAYEUR LORS DE L’ATTAQUE. ILS DEMANDENT DE L’ARGENT POUR FAIRE FACE AUX ORDONNANCES ET EXAMENS. APRES LA MALADIE, ILS ONT RATE LE VOL DONC IL FAUT RENOUVELER LE BILLET D’AVION.

A V O C A T

• ILS ONT UN CLIENT DE NATIONALITE FRANCAISE A DEFENDRE AU BURKINA FASO. CE DERNIER SERAIT DECEDE LAISSANT UN ORPHELIN OU UNE ORPHELINE MINEUR (E). UN PARENT DE CE OU DE CETTE DERNIERE VEUT DISSIPER L’HERITAGE DE CE PETIT OU DE CETTE PETITE FILLE ET ILS DEVRONT DEFENDRE LE GARCONNET OU LA FILLETTE A UN PROCES. VU CETTE NOBLE MISSION EN AFRIQUE POUR DEFENDRE LES MOINS FORTS, ILS ACQUIERENT DAVANTAGE LA SOLIDARITE ET LA CONFIANCE DE LEURS CORRESPONDANTS. ILS DECLARERONT PAR LA SUITE AVOIR GAGNE LE PROCES, LA GARDE DU PETIT OU DE LA FILLETTE. ET QUE SON HERITAGE LEUR A ETE CONFIE. ALORS IL FAUT DE L’ARGENT, POUR DEBLOQUER L’HERITAGE ET UN BILLET D’AVION AFIN DE REJOINDRE LA FRANCE. APRES CETTE PHASE, ILS SIMULENT COMME D’HABITUDE UNE ATTAQUE A MAIN ARMEE AU COURS DE LAQUELLE ILS ONT ETE TOTALEMENT DEPOUILLES, UNE CRISE CARDIAQUE OU UN ACCIDENT GRAVE DE LA CIRCULATION ROUTIERE LES AYANT OCCASIONNE LEUR HOSPITALISATION DANS UNE CLINIQUE.

T O U R I S M E

• ILS PEUVENT SIMULER EGALEMENT UN VOYAGE AU BURKINA FASO OU ILS ONT ACHETE DES OBJETS D’ART AVEC UN CITOYEN ET ONT ETE INTERPELLES PAR LA DOUANE BURKINABE A L’AEROPORT CAR L’OBJET EST SACRE ET EST RECHERCHE. ILS DECLARENT AVOIR ETE LOURDEMENT TAXES A PAYER UNE AMENDE AVANT D’ETRE LIBERES. ILS RASSURENT TOUJOURS QU’ILS REMBOURSERONT LA SOMME A LEUR RETOUR EN FRANCE.

(MOT DE LA FIN DU LIEUTENANT SAWADOGO ADAMA)

En cette période de fin d’année où les individus sans foi ni loi sont à la recherche effrénée d’argent par tous les moyens, je saisis l’occasion pour lancer un vibrant appel sensibilisateur aux propriétaires des cybercafés et à tous ceux qui se connectent quotidiennement aux réseaux sociaux par internet, de redoubler de vigilance, pour éviter d’être arnaqué par des escrocs et cybercriminels qui se font identifier comme des Français, des Canadiens ou de toute autre nationalité.

Nous invitons surtout les internautes à faire dorénavant beaucoup attention aux mails qu’ils reçoivent fréquemment dans leurs boîtes électroniques.

C’est le lieu pour moi de remercier les honnêtes citoyens dont la franche collaboration a permis ici de démanteler ce réseau de bande de cybercriminels. Nous ne le dirons jamais assez, RENSEIGNER LES SERVICES DE SECURITE NOTAMMENT LA POLICE NATIONALE ET LA GENDARMERIE NATIONALE, C’EST ASSURER SA PROPRE SECURITE. C’est ensemble que nous vaincrons l’insécurité.

Je vous remercie pour votre studieuse attention !

MONTANTS PERCUS PAR LES ESCROCS SOUS-NOMMES

-  BAKAYOGO Mamadou dit jean Marc Dutheil : Treize million neuf cent quatre vingt quatorze mille huit cent quarante six (13.994.846) Francs CFA

-  ATSE Thiery Joël dit Jean Marcus Trichet : deux million trois cent quatorze mille cinq cent quatre vingt neuf (2.314.589) Francs CFA.

-  DISSA Mohamed Stallone dit Chrimello DADIE : cinq cent mille (500.000) Francs CFA.

-  LALLE Kévin Yévoun : un million sept cent soixante onze mille quatre vingt deux (1.771.082) Francs CFA.

-  EKLOU Mawoulé : Cinquante deux mille quatre centre cent soixante seize mille (52.476) Francs CFA.

Soit un total de dix huit million six cent trente deux mille neuf cent quatre vingt treize (18.632.993) Francs CFA

Répondre à cet article

 

 

L’AFFICHE DU JOUR

Blaise Compaoré, sa femme et des membres de sa famille ont quitté ce jeudi 20 novembre (15 H) de Yamoussoukro au Maroc.

Urgent : le couvre feu est maintenu de 00h à 05 h sur toute l’étendue du territoire du Burkina Faso

ZOODO TOP TEN
Burkina faso : des passeports diplomatiques de membres de l’ancien regime annulés
ZOODOACTU.Le passeport diplomatique de l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré a été annulé, (...)
Issouf Nacanabo : « un militaire a tiré sur moi chez François Compaoré »
ZOODOACTU.Lors du don du balai citoyen à l’hôpital Yalgado, nous avons rencontré Issouf Nacanabo, (...)
Presidence de la transition : c’est Michel KAFANDO
ZOODOACTU.En attendant la validation, ce lundi par le conseil constitutionnel, Michel Kafando, (...)
Burkina : avec Compaoré, la France a tout tenté..
ZOODOINFOS.La France a plusieurs fois tenté de convaincre Blaise Compaoré de renoncer à se (...)
SONABHY : le directeur général limogé
ZOODOACTU.Boukary Jean-Baptiste de la Salle BEREHOUNDOUGOU, nommé en conseil des ministres du 02 (...)
Burkina Faso : Les communes rurales et urbaines seront désormais dirigées par des délégations spéciales.
ZOODOACTU.le lieutenant colonel Issac Zida a signé un décret portant dissolution des conseils (...)
MPP:le camarade Simon COMPAORE encourage les camarades à accueillir les personnes exprimant le désir de rejoindre les rangs du parti
ZOODOACTU.Le Bureau Politique National (BPN) du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a (...)
Document : voici la charte de la transition politique, démocratique, civile, apaisée et inclusive
PREAMBULE Nous, représentants des partis politiques, des organisations de la société civile, des (...)
Réconcilation nationale : Salvador M. YAMEOGO, président du RDF veut contribuer à l’apaisement des coeurs
ZOODOACTU.Le 30 octobre 2014, a marqué le début du soulèvement populaire, qui a eu, pour épilogue, (...)