ACTUALITE
Manoeuvres militaires ivoiro-libériennes pour sécuriser la zone frontalière  24 décembre 2012
Version imprimable de cet article Version imprimable


ZOODOINTER. Des manoeuvres militaires ivoiro-libériennes ont démarré lundi pour sécuriser la zone frontalière, théâtre d`une série d`attaques de groupes armés durant l`année écoulée, a-t-on appris de source militaire ivoirienne.
Ces manoeuvres vont associer jusqu`au 3 janvier "1.600" militaires ivoiriens et "414" soldats libériens, a indiqué à l`AFP une source ivoirienne proche de l`opération.

Les militaires doivent effectuer des patrouilles terrestres entre les villes ivoiriennes de Taï et Toulépleu, distantes d`environ 130 km le long de la frontière avec le Liberia, ainsi que des patrouilles sur le fleuve Cavally, frontière naturelle entre les deux pays, a-t-elle précisé.
Les patrouilles doivent permettre de "sécuriser la frontière commune, fouiller et assainir la zone pour mettre fin aux bandes armées, pour qu`elles n`aient plus un libre accès à la zone", a expliqué la même source.
Le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue libérienne Ellen Johnson Sirleaf avaient annoncé ces "manoeuvres militaires et sécuritaires communes" à l`issue d`une rencontre à Abidjan mi-octobre.
Depuis la fin de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 ayant fait environ 3.000 morts, l`ouest de la Côte d`Ivoire a été le théâtre d`attaques sanglantes menées souvent par des groupes armés venus de l`est du Liberia.

Le régime Ouattara a accusé des partisans de l`ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, mais le camp Gbagbo a nié toute implication.
Une accalmie a été observée depuis quelques mois sur le front ouest, mais le pouvoir ivoirien fait face depuis août à une vague d`attaques contre ses forces de sécurité et des sites sensibles, principalement à Abidjan et dans sa région. Deux nouvelles attaques, dont une dans la capitale économique, ont fait le 21 décembre au moins un mort et quatre blessés.

Répondre à cet article

 

 

L’AFFICHE DU JOUR

La lune a été vue dans plusieurs localités du Burkina. Le jeûne commence samedi 27 mai 2017.( Le Président du Présidium de la FAIB
El hadj Abdou Rasmane SANA )

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : la nuit comme deux amoureux jusqu’au petit matin...
ZOODOACTU.D. Compaoré a été condamné à 24 mois de prison par le Tribunal de grandes instances (TGI) (...)
Affaire enfants volés et femme lynchée et déshabillée par la foule : la version de la victime
ZOODOACTU.C’est le visage tuméfié et bardé de sparadrap, des larmes pleins les yeux, la voix (...)
Le Café/mutinerie : la derniére cartouche de ADO
ZOODOINFOS.la terre d’éburnie, a été secoué en moins de 6 mois par des mutineries.Motifs évoqués, (...)
Devant le tribunal : l’enquête menée par les Koglweogo...
ZOODOACTU.Michel K et Justin K tous deux habitants à Zagtouli ont comparu devant le tribunal de (...)
« Devenue trop ``large``, je n`arrive plus à jouir… »
ZOODOINTIMITE.Bonjour, "J’espère que vous vous portez bien ? En fait, je suis une jeune femme (...)
Conseil des ministres du 24 mai 2017 : un forum national sur la sécurité en septembre
ZOODOACTU.Le traditionnel Conseil des ministres présidé par le président du Faso, Roch Marc (...)
Nominations : Pingrenoma ZAGRE au Ghana
ZOODOACTU.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 mai 2017, en séance (...)
Affaire enfants volés et femme lynché et déshabillée par la foule : la version de la Police
ZOODOACTU.Le mardi 23 mai 2017 aux environs de 11h 45mns, des éléments de la Police Nationale en (...)
Tragédie à Tialgo : un communiqué des ressortissants de la commune de Ténado
ZOODOACTU.Notre Commune de Ténado, dans la Province du Sanguié et Région du Centre-Ouest, a connu (...)