ZoodoInfo
Le Café : ainsi donc, Rosine a parlé !  15 mars
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.« Rosine, parle ! » Et elle a fini par parler. Notre incitation au dialogue entre la ministre de l’Economie et ses agents réunis au sein du SYNAFI semble avoir été entendue. Le langage de sourds entre les deux partis était devenu ridicule. Pire, il s’apparentait à un suicide collectif. L’Etat, les usagers et l’ensemble du pays couraient vers la banqueroute si le bras de fer persistait. Et voilà que dans un sursaut d’orgueil, la ministre et le SYNAFI ont accepté de ranger aux placards leurs ego, pour se parler, s’écouter et sans doute s’entendre. Tant mieux si la quiétude et la sérénité reviennent dans la maison. Les nombreux usagers pénalisés n’en demandaient pas mieux. Il était temps. Les dégâts entrainés par le mouvement du SYNAFI sont tels que personne ne s’aviserait désormais à néglige la capacité de nuisance de ce syndicat. Le SYNAFI a prouvé de quoi il est capable. Rosine s’en est rendue compte, mais trop longtemps après, à notre goût. Toutefois, il vaut mieux tard que jamais. Le travail peut reprendre. Et le boulot ne manque pas, notamment le traitement des dossiers pendants qui débordent des tiroirs. Seule la lutte paie, clament les militants engagés. Visiblement, le SYNAFI ne considère pas avoir mené tous ces mois de mobilisation pour rien. De son côté, Rosine ne s’avoue pas non plus vaincue. C’est la paix des braves.

Bonne dégustation !!!
Zoodyinga

Répondre à cet article

 

Il y a 4 commentaire(s) pour cet article

posté le 15 mars 2017, par Ka

Merci Rosine de sortir de ton silence : Avec le respect que je te dois, pour avoir donné la fierté au Burkina avec tes compétences de gestion avec diplomatie dans un organisme internationale, comme d’ailleurs ton mentor Kaba, je vous donne un bon conseil a éviter du silence, quand un syndicat Burkinabé vous interpelle avec légitimité. Depuis notre indépendance et selon nos continuités, le syndicat, le travailleur, ou l’ouvrier a un instrument ou tous les travailleurs du pays s’entendent pour défendre leurs intérêts de classe. Même s’il arrive que cette lutte de classe ne soit pas active, par ce que vous voulez l’enchainée, elle se réveille rapidement en un peuple et une masse unie. Pour te dire ma chère Rosine, que toute lutte de classe au Burkina, est une lutte politique que vous ne pouviez pas faire autrement que de s’adhérer pour trouver des vrais compromis, et surtout des solutions équitables pour faire avancer le pays que nous aimons tous.


posté le 15 mars 2017

Journaliste, vous parlez comme si vous êtes le porte-parole direct du SYNAFI ! il ne s’agit pas d’un concours de nuisance ! Si tel était le cas, si la Banque de l’État ferme deux jours sans service minimum, même le Conseil des Ministres ne pourra plus se tenir !
Il faut s’attaquer aux causes profondes du malaise, sinon quelque soit le compromis trouvé, les grèves continueront.


posté le 16 mars 2017, par TOM SANK

Bonjour !Effectivement votre article parait partisane quand on le parcourt.Pourtant selon votre déontologie vous devez rester impartiale.Cela fait le deuxième article et concernant toujours le SINAFI.


posté le 20 mars 2017, par le visionnaire

Je pense que ce journaliste a appri son travail sur le tas. Dépuis que nous lisons ses écrits par rapport à la grève du SYNAFI ? On a l’impression qu’il travaille au ministère de l’économie écrit très partisan. Qu’il sache que le synafi a fait 35 jours de grève et en réalité sans incidence mais si les autres directions font une semaine le pnds est mort. Ils disparaitront avec le temps wait and see.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
La bande à Malam neutralisée ?
ZOODOACTU.Les forces de défense et de sécurité ont neutralisé hier mercredi la bande du nommé (...)
Ouagadougou : un homme enturbanné interpellé
ZOODOINFOS.Un homme enturbanné est descendu ce vendredi 24 mars 2017, dans la matinée, d’un car (...)
A suivre : un agent des impôts disparait avec plus de 75 millions...
ZOODOACTU. Lors de la conférence de presse du le Syndicat national des agents des impôts et des (...)
Du pognon, 50 000 f Cfa pour sauver sa peau !
ZOODOACTU.S’il y’a un phénomène qui prend de l’ampleur dans la ville de Ouagadougou, c’est bien (...)
Pas de Katiba au Burkina Faso
ZOODOACTU.Selon, le Chef d’état Major Général Adjoint des Armées Colonel Serges Alain Ouédraogo, (...)
Attaques terroristes de Ouagadougou : deux ex refugiés du site de Mentao (Djibo) fortement impliqués
ZOODOACTU.L’attaque contre le café restaurant Cappucino et l’hôtel Splendid qui a fait une (...)
Le Café : les « clandos » de la Fonction publique
ZOODOINFOS.Le Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines revient à la charge. (...)
Les boutons derrière la nuque : pourquoi et comment s’en débarrasser ?
ZOODOACTU.Ces tumeurs de la peau qui apparaissent fréquemment chez les hommes sont appelées des (...)
Djibrill Bassolé victime d’une tentative d’assassinat, selon la NAFA
ZOODOACTU.Le président de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) porte à la connaissance de (...)
Le Café : un commando face aux juges
ZOODOINFOS.Le commando de Yimdi. Ainsi pourrait-on appeler le groupe de soldats de l’ex-RSP qui (...)