Devant le tribunal
Devant le tribunal : bénéfice du doute au pauvre étudiant ...  8 mai 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.JB Wango et A Tapsoba tous deux vigiles en service à la société de gardiennage Pengwendé ont comparu, devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre des faits de cambriolage de bureaux et de soustraction de numéraire d’une valeur de 400 000 F CFA.

A la barre, les deux vigiles ne reconnaissent pas les faits. Selon JB Wango, le jour des faits il aurait fait sa relève habituelle sans rien constaté de suspect. Aux environs de minuit, il affirme que son coéquipier serait revenu sur les lieux pour prendre son sac qu’il aurait oublié. A ce niveau, il insiste sur le fait que ce dernier avait mis une trentaine de minutes dans les locaux avant de ressortir avec le sac en question. A Tapsoba quant à lui affirme qu’il est innocent et indique que JB Wango quitterai souvent son poste le laissant vacant et que quelqu’un d’autre aurait pu s’introduire dans les bureaux pour cambrioler.
Le propriétaire de la société de gardiennage confie aux juges que le mode opératoire ainsi que sa « petite enquête » dans le voisinage lui font dire que le voleur pourrait être A Tapsoba. Le voleur connaissait bien le coffre dans lequel se trouvait l’argent et n’a forcé aucun tiroir. Subitement A Tapsoba s’achetait des jus de marque Dafani à tout bout de champs alors que la veille il était débiteur dans le maquis. Il avait épongé toutes ses dettes, détenait une importante somme d’argent aux lendemains du cambriolage et avait confié au vendeur qu’il a envoyé 150 000 FCFA à Bobo. Il affirme également que A Tapsoba avait été surpris pour tentative de vol et que Peter Cochet avait demandé de le changer. C’est donc pendant qu’il cherchait à le remplacer que les faits sont survenus.

« Mauvais endroit au mauvais moment

Le substitut du procureur dans ses réquisitions affirme que c’est le 10 Avril 2017 vers 11heures que Peter Cochet constate que la porte de ses bureaux a été forcée et une somme d’argent emportée. C’est ainsi qu’il fait appel à la gendarmerie qui diligente une enquête. Selon lui, la longue audition a permis de savoir que les faits se sont déroulés dans la journée, et que les traces de chaussures correspondaient visiblement à ceux de A Tapsoba. Le procureur pense également que JB Wango étant nouveau dans la société ne pouvait pas exactement trouver le tiroir à sous sans tâtonner. Mieux, le procureur fait savoir qu’après les faits, il fréquentait les débits de boissons et distribuait de l’argent. Au regard de tous ces constats, le procureur requiert que A Tapsoba soit reconnu coupable et condamné à une peine d’emprisonnement ferme de 36mois. Quant à JB Wango, le procureur requiert qu’il soit relaxé au bénéfice du doute.
Me Mamadou Keita, Avocat de A Tapsoba annonce qu’en matière pénale le parquet à l’obligation de fournir des preuves. Pourtant, de l’avis de l’avocat, jusque là, ce sont de simples allégations qui ont été faites sur aucune base solide. Pour Me Keita, personne ne peut savoir à quelle heure le vol à eu lieu d’autant plus que la passation de service s’est faite sans la présence de JB Wango. Maitre Keita dit être sur que son client était seulement là au mauvais endroit au mauvais moment et demande qu’il soit relaxé pour infraction non constituée. S’il est condamné à 36 mois de prison ferme comme l’a demandé le parquet, Me Keita pense qu’on aurait fait du tord à un pauvre étudiant qui fait du gardiennage pour arrondir ses fins de mois.

Le tribunal quant à lui a relaxé les deux vigiles au bénéfice du doute.

Sidi Ag Mohamed

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Simon COMPAORE : « nous avons franchi le rubicond » et « nous assistons a du sabotage à travers les grèves »
ZOODOACTU.Dans une interview parue ce lundi dans le journal Sidwaya, le ministre d’Etat Simon (...)
Devant le tribunal : le douanier et le commerçant .Qui a fait quoi ?
ZOODOACTU.C’est dans une salle d’audience remplie de douaniers et de commerçants que le procès (...)
Devant le tribunal : " tu perdra la vie, si tu raconte à quelqu’un... "
ZOODOACTU.Encore une affaire d ‘arnaque, mais dame S. Ami n’y est pour rien en cela. Elle est (...)
Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat : les rapports et les recommandations
ZOODOACTU.Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents (...)
Devant le tribunal : "... il ne devait pas agir de la sorte "
ZOODOACTU.M. Germain, étudiant en marketing et communication, a eu maille à partir avec la (...)
Rémunération des agents publics : " diplôme, durée de la fonction, niveau et pénibilité du service public en cause "
ZOODOINFOS.la conférence des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents (...)
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Maître Anta Guissé, l’avocat de l’Etat burkinabè : " le dossier est loin d’être vide "
ZOODOINFOS.Une extradition ou non ? La justice française n’a pas encore tranché sur le sort de (...)
Pourquoi les paupières tremblent parfois ?
ZOODOACTU.Avez-vous déjà souffert d’un blépharospasme ou d’une fasciculation de la paupière ? (...)