ZoodoInfo
Crimes économique et de sang au Burkina Faso : les journées de dénonciation se tiennent du 19 au 20 mai à la maison du peuple de Ouagadougou  16 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Des organisations comme le Réseau National de lutte anti-corruption (RENLAC), le Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP), le Comité de Défense des Acquis de l’Insurrection Populaire (CDAIP) etc. ont organisé une conférence de presse ce lundi 15 mai 2017 à Ouagadougou pour annoncer la tenue les 19 et 20 mai 2017, des journées de dénonciation de l’impunité des crimes de sang et crimes économiques.

Ayant constaté avec amertume que les jugements des dossiers qui ont contribué à la chute du régime de Blaise Compaoré ne connaissent pas une avancée véritable, que les dossiers du putsch n’avancent pas malgré l’existence de preuves claires, un groupe d’organisation a décidé de la tenue de ces journées de dénonciation. Pour Elie Tarpaga, membre du comité d’organisation et également du CDAIP, arrêtées sous la pression populaire, la majorité des personnes impliquées dans les dossiers de crimes qui doivent rendre compte au peuple sont remises en liberté pendant que les « bruleurs de feux tricolores » et autres auteurs de larcins croupissent dans les prisons. A l’en croire, il est évident que l’indépendance de la justice et la manifestation de la justice dans ces dossiers ne peuvent provenir que de la pression populaire car, « plus rien ne doit être comme avant ».

« De Roch la solution à Roch la désillusion »
Au menu des activités de la journée de dénonciation, est inscrit pour le premier jour, à partir de 08heures précise un forum d’échanges et de témoignage sur les crimes de sang et des crimes économiques. Le comité d’organisation invite de ce fait, toute victime à venir faire son témoignage et donner les détails de toute injustice subie. Pour la seconde journée, c’est-à-dire le 20 mai à partir de 08 heures également, toujours à la maison du peuple de Ouagadougou se tiendra, un meeting de dénonciation de l’impunité des crimes économiques et de sang, de l’aggravation de la vie chère et de la corruption. Ali Sanou du MBDHP et membre du comité d’organisation des journées de dénonciation indique que ce meeting servira de cadre pour interpeller le gouvernement Thiéba sur la mise en cause des avancées révolutionnaires réalisées à travers l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et la victorieuse résistance au putsch de septembre 2015.
Selon lui, de « Roch la solution », l’on serait passé à « Roch la désillusion ».
Les organisateurs des journées de dénonciation de l’impunité des crimes de sang et crimes économiques pensent que le régime de Roch Marc Christian kaboré montre des signes patents d’une faillite imminente qui procèdent à la diabolisation des luttes. Ainsi, ils entendent poursuivre la lutte, pour défendre et approfondir les acquis des luttes de 2014 et 2015, réclamer justice pour les martyrs de l’insurrection, du putsch, de Dabo Boukary, Norbert Zongo, Thomas Sankara, Juge Nébié et pour toutes les victimes de barbarie. Ils entendent enfin défendre chèrement les libertés démocratiques d’expression, d’opinion, d’organisation et de manifestation tout en refusant la vie chère et la misère.

Pour finir, le comité d’organisation invite les populations à sortir massivement et participer à ces journées de dénonciation, pour « dire non à l’injustice ».

Armelle Tapsoba

Autres organisations membres
UGEB
ABASSEP
AESO
ODJ
SYNAMUB
CADDL
CCVC de la ville de Ouagadougou

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 16 mai 2017, par "LE VIEUX"

CAMARADES DU MBDHP ET AUTRES ; JE VOUS DEMANDE DE METTRE LA PRESSION SUR CLAUDE WETTA DU RENLAC POUR QU’IL S’EXPLIQUE SUR SA DECLARATION LORS DU LA CORRUPTION DES DEPUTES AVEC DES TABLETTES. IL AVAIT APPROUVÉ CE DON ET FAIRE DES PIROUETTES APRES LA PRESSION POPULAIRE. POUR MOI CE MONSIEUR N’EST PLUS CREDIBLE.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : abus d’autorité des koglwéogos ?
ZOODOACTU.D. Omer est apprenti chauffeur de 28 ans. Il est accusé d’avoir braqué, en compagnie de (...)
Devant le tribunal : " j’ai mis un doigt dans le v...."
ZOODOACTU. S. Noaga, âgé d’environ 40 ans, a comparu ce vendredi 15 septembre devant le Tribunal (...)
La radio AL HOUDA auditionnée
ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : commémoration du putsch raté du 16 septembre 2015 au menu
ZOODOACTU.Le Conseil hebdomadaire des ministres s’est tenu ce mercredi 13 septembre au palais (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : des vastes nominations
​ ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 septembre 2017, (...)
Devant le tribunal : " c’est juste une claque sur sa joue droite "
ZOODOACTU. S. Salomon, maçon, âgé de 25 ans, était devant le Tribunal de grande instance de (...)
Une fraude à petite échelle découverte au Burkina Faso dans la subvention Tuberculose au Fonds Mondial
ZOODOACTU.Une enquête du Bureau de l’Inspecteur général a trouvé des preuves de fraude à petite (...)
Devant le tribunal : satanée histoire de maraboutage, d’impuissance, de promotion sociale, d’ambitions politiques…
ZOODOACTU.Histoire à dormir debout. Devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI), (...)
Suite à son interview du 8 juin 2015 dans Jeune Afrique : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente.
ZOODOINFOS.Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la (...)
Déclaration des partis de l’APMP pour l’an 2 du putsch manqué du 16 septembre 2015
ZOODOACTU.Vaillant Peuple du Burkina Faso, Camarades militantes et militants de l’APMP, (...)