ZoodoInfo
Le Café : Ouattara frappe sans ambages...  14 juillet
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Désormais, il n’y va plus avec le dos de la cuillère. Le chef de l’exécutif ivoirien Alassane Ouattara a décidé de frapper sans ambages tous les cadres du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), formation d’Henri Konan Bédié qui tentent de lever un peu trop la tête. En conseil des ministres du mercredi 12 juillet 2017, Jean-Louis Billon vice-président du PDCI, a été suspendu de la tête du Conseil régional du Hambol (centre-nord) pour « dissensions graves ». Lui qui a été limogé du poste de ministre du commerce au tout dernier aménagement de l’équipe gouvernementale. Dans la même journée de ce mercredi, un autre cadre du plus vieux parti de Côte d’Ivoire, Niamien N’goran inspecteur général d’État depuis 2011 a été aussi limogé de façon sèche par le Chef de l’Etat. Alors qu’il était allé au palais remettre son rapport annuel au Président de la République. On suspecte Niamien N’goran d’activisme débordant ces derniers mois. Des personnes affirment qu’il est déjà en campagne électorale pour la Présidentielle de 2020 et se porte en successeur de Ouattara. Attitude que le chef de l’exécutif ivoirien n’aurait pas supportée. Au total, après le camp Soro essoré et affaibli qui cherche à se repositionner, c’est au tour du parti de Bédié de recevoir la furie de Ouattara. A cet effet, Bédié a donné des instructions pour une réunion dare-dare des membres de la Direction de son parti ce 14 juillet. Les jours à venir promettent. Observons tous.

Bonne dégustation !!!
Zoodyinga

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 14 juillet 2017, par ka

Avec un pyromane rebelle comme SORO, et les impatients du PDCI, la Cote D’Ivoire prépare une nouvelle crise en 2020 a cause des accords bidons. C’est ainsi l’égoïsme des pouvoirs Africains ‘’’Construire et détruire, construire et détruire sans fin’’’. A quand l’Afrique se réveillera comme la Chine avec des décideurs qui ne divisent pas pour régner sans partage ?


posté le 20 juillet 2017, par Juste

Aucun observateur avisé n’est surpris par ce qui se passe en CI. Nous ne sommes pas politologue mais l’histoire nous enseigne que ce qui a mal commencé finit généralement mal ; il va être difficile pour la CI de faire l’exception. On a forcé pour finir la crise en CI mais la réalité est toute autre ; nous allons encore vivre quelques remous avant la vraie fin de la crise.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : abus d’autorité des koglwéogos ?
ZOODOACTU.D. Omer est apprenti chauffeur de 28 ans. Il est accusé d’avoir braqué, en compagnie de (...)
Devant le tribunal : " j’ai mis un doigt dans le v...."
ZOODOACTU. S. Noaga, âgé d’environ 40 ans, a comparu ce vendredi 15 septembre devant le Tribunal (...)
La radio AL HOUDA auditionnée
ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : commémoration du putsch raté du 16 septembre 2015 au menu
ZOODOACTU.Le Conseil hebdomadaire des ministres s’est tenu ce mercredi 13 septembre au palais (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : des vastes nominations
​ ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 septembre 2017, (...)
Une fraude à petite échelle découverte au Burkina Faso dans la subvention Tuberculose au Fonds Mondial
ZOODOACTU.Une enquête du Bureau de l’Inspecteur général a trouvé des preuves de fraude à petite (...)
Devant le tribunal : " c’est juste une claque sur sa joue droite "
ZOODOACTU. S. Salomon, maçon, âgé de 25 ans, était devant le Tribunal de grande instance de (...)
Côte d’Ivoire : quand les Forces nouvelles se rebellent
ZODOINTER.Progressivement mis à l’écart, les anciens proches de Guillaume Soro contre-attaquent en (...)
Déclaration des partis de l’APMP pour l’an 2 du putsch manqué du 16 septembre 2015
ZOODOACTU.Vaillant Peuple du Burkina Faso, Camarades militantes et militants de l’APMP, (...)
Suite à son interview du 8 juin 2015 dans Jeune Afrique : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente.
ZOODOINFOS.Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la (...)