ZoodoInfo
Le Café : Ouattara frappe sans ambages...  14 juillet
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Désormais, il n’y va plus avec le dos de la cuillère. Le chef de l’exécutif ivoirien Alassane Ouattara a décidé de frapper sans ambages tous les cadres du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), formation d’Henri Konan Bédié qui tentent de lever un peu trop la tête. En conseil des ministres du mercredi 12 juillet 2017, Jean-Louis Billon vice-président du PDCI, a été suspendu de la tête du Conseil régional du Hambol (centre-nord) pour « dissensions graves ». Lui qui a été limogé du poste de ministre du commerce au tout dernier aménagement de l’équipe gouvernementale. Dans la même journée de ce mercredi, un autre cadre du plus vieux parti de Côte d’Ivoire, Niamien N’goran inspecteur général d’État depuis 2011 a été aussi limogé de façon sèche par le Chef de l’Etat. Alors qu’il était allé au palais remettre son rapport annuel au Président de la République. On suspecte Niamien N’goran d’activisme débordant ces derniers mois. Des personnes affirment qu’il est déjà en campagne électorale pour la Présidentielle de 2020 et se porte en successeur de Ouattara. Attitude que le chef de l’exécutif ivoirien n’aurait pas supportée. Au total, après le camp Soro essoré et affaibli qui cherche à se repositionner, c’est au tour du parti de Bédié de recevoir la furie de Ouattara. A cet effet, Bédié a donné des instructions pour une réunion dare-dare des membres de la Direction de son parti ce 14 juillet. Les jours à venir promettent. Observons tous.

Bonne dégustation !!!
Zoodyinga

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 14 juillet 2017, par ka

Avec un pyromane rebelle comme SORO, et les impatients du PDCI, la Cote D’Ivoire prépare une nouvelle crise en 2020 a cause des accords bidons. C’est ainsi l’égoïsme des pouvoirs Africains ‘’’Construire et détruire, construire et détruire sans fin’’’. A quand l’Afrique se réveillera comme la Chine avec des décideurs qui ne divisent pas pour régner sans partage ?


posté le 20 juillet 2017, par Juste

Aucun observateur avisé n’est surpris par ce qui se passe en CI. Nous ne sommes pas politologue mais l’histoire nous enseigne que ce qui a mal commencé finit généralement mal ; il va être difficile pour la CI de faire l’exception. On a forcé pour finir la crise en CI mais la réalité est toute autre ; nous allons encore vivre quelques remous avant la vraie fin de la crise.


Ajouter un commentaire

 

L’AFFICHE DU JOUR

Cour de la justice de la CEDEAO : Ousmane GUIRO, débouté

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Je ne savais pas qu’elle a 14 ans… »
ZOODOACTU.Z. Emmanuel a comparu devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce (...)
Devant le tribunal : le procureur a requis 10 ans de prison contre l’ex DG du FAPFA
ZOODOACTU.l’affaire Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa), (...)
Meilleure force de police en Afrique : découvrez le top 10 des pays africains
ZOODOACTU.D’après l’indice mondial de sécurité intérieure et de la police de 2016, il semble que le (...)
Les secrets du voyage africain du président Macron
ZOODOINFOS.C’est une séquence très attendue qui commence à prendre forme. Mardi prochain, le 28 (...)
AVC : les meilleurs aliments pour protéger le cerveau
ZOODOACTU- Fruits : avocats, courges, tomates, dattes, pommes vertes...
 Légumes : toutes les (...)
Procès Pascal Zaïda et ses compagnons : " nous n’avons pas pu manifester "
ZOODOACTU.Pascal Zaïda et ses compagnons d’infortune ont fait leur 2ième comparution, ce lundi 20 (...)
Des coups de feu entendus sur Kwamé N’Krumah
ZOODOACTU.Des coups de feu ont été tirés sur l’avenue Kwamé N’Krumah à Ouagadougou ce dimanche 19 (...)
Voici quelques astuces d`une sage-femme pour combler une femme au lit
ZOODOINTIMITE.Satisfaire une femme au lit a des secrets. Tout art s’avère donc nécessaire afin de (...)
Blaise Compaoré sort du silence et dément tout lien avec les jihadistes sahéliens
ZOODOINFOS.Pour la première fois depuis qu’il a quitté le pouvoir en 2014, l’ex-président burkinabè (...)