ZoodoInfo
Kossyam : malaise au sein de la garde présidentielle  7 août 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le climat au sein du Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR), l’unité mixte composée de gendarmes et de policiers, qui assure la sécurité du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, "serait tendu", a annoncé dimanche le syndicat de la police dans un communiqué.

"Il est parvenu à l’Union nationale de la police (UNAPOL, unique syndicat nouvellement créé, ndlr) qu’au Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR), le climat serait tendu entre les éléments policiers et gendarmes", révèle un communiqué du syndicat.

Le GSPR composé de gendarmes et de policiers a remplacé le régiment de sécurité présidentiel (RSP) dissout par le régime de la transition après son coup d’Etat manqué en septembre 2015.
Pour le syndicat de la police, le climat "délétère" serait le fait d’un responsable de la gendarmerie "qui se serait senti vexé par un assistant de police qui lui aurait tenu tête".

L’officier supérieur de gendarmerie "aurait donné des instructions aux éléments de la gendarmerie en poste à l’entrée de la présidence du Faso, de ne pas y laisser rentrer les éléments de la police", affirme le syndicat de la police qui précise que "la menace a été mise en exécution et le climat s’est davantage détérioré ce samedi".

L’UNAPOL "s’indigne contre cet acte irresponsable" qu’elle qualifie de "prise d’otage de la Présidence", souligne le texte qui rappelle que "c’est malheureusement cette ambiance qui prévaut depuis la création du GSPR".

En outre, l’UNAPOL s’insurge contre cette manière "discriminatoire" d’administrer le Groupement et trouve "lâche et coupable" le silence du Commandement du GSPR, avant d’appeler le président du Faso à avoir plus de regard sur son entourage car de "graves manigances préjudiciables sont ourdies autour de lui".

Ni la présidence, ni la gendarmerie n’a pour le moment réagi à cette sortie médiatique de la police.

Xinhua

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : l’enfant d’un confrère dans de sales draps...
ZOODOACTU.K. Lionel était face au Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de (...)
De retour de mission du Mali, un soldat se fait extorquer la somme de 8 millions FCFA dans l’achat d’une parcelle...
ZOODOACTU.C. Salifou est un soldat qui est revenu du nord Mali de mission, en 2017. Il décide (...)
Devant le tribunal : le procureur requiert 5 ans de prison ferme pour le maire de Pouni
ZOODOACTU.Le maire de la commune rurale de Pouni, Ido Dieudonné, et sieur Neya Rasmané, ont (...)
Devant le tribunal : manque de bol pour des arnaqueurs d’un pandore...
ZOODOACTU.Voilà des personnes qui ont essayé une arnaque et qui sont tombées sur le Commandant de (...)
Arrondissement 3 de Ouagadougou : les conseillers opposés au maire demandent au ministre à entériner la destitution de Raïnatou Ouédraogo
ZOODOACTU.Les 16 conseillers opposés au maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, Raïnatou (...)
Devant le tribunal : une histoire mirobolante d’immigration...
ZOODOACTU.Diallo A., footballeur de 19 ans, réside en Guinée-Conakry. Il possède la double (...)
Messieurs, 4 erreurs que vous faites au lit qu`elles détestent
ZOODOINTIMITE.Hum, il y’a tellement de choses que les hommes devraient revoir lorsqu’ils sont au (...)
Urgent : communiqué de la Gendarmerie Nationale
ZOODOACTU. Suite au Cambriolage du magasin de l’Agence Nationale de la Radioprotection et de (...)
Traces de Pétrole au Burkina : l’Etat doit se préparer en conséquence
ZOODOACTU.L’Ouest du Burkina Faso, bientôt une région pétrolière. L’hebdomadaire burkinabè, (...)
Devant le tribunal : la Brigade d’intervention des Douanes interpelle un narco trafiquant en possession de cocaïne valant 60 millions FCFA
ZOODOACTU.36 mois de prison ferme pour sieur Camara A., ce 21 février 2018, qui a été interpellé (...)