ACTUALITE
Déclaration : le Burkina Faso à la croisée des chemins  11 août 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Le Burkina Faso s’enfonce progressivement dans une crise structurelle et conjoncturelle sans précédent. Le pays vit désormais au rythme de grèves, de débrayages, de sit in, bref de manifestations de contestations et de protestations tous azimuts. L’autorité de l’état bats de l’aile et les gouvernants peinent à créer un climat favorable au retour du pays sur le chantier du développement. Un tel climat austère est un obstacle au retour des investisseurs au Burkina Faso. Il est plus que urgent de tirer sur la sonnette d’alarme afin d’éviter que le pays ne descendre totalement dans l’abîme. Il faut donc sauver le Burkina Faso. Sauver le Burkina Faso aujourd’hui exige comme préalable la réconciliation nationale. Les nombreuses années de crise entre les fils et les filles du pays a fini par détruire la cohésion sociale. La réconciliation nationale s’impose donc avec acuité pour apaiser les cœurs, mettre les Burkinabè au travaille et créer le climat propice au retour des investisseurs.

Bien heureusement que des initiatives allant dans le sens d’une réconciliation nationale sont désormais en cours au Burkina Faso. Une initiative assez avancée est celle conduite par la CODER. En effet, la CODER à faveur d’une audience à lui accordée par Salif Diallo, président de l’assemblée nationale, avait été encouragée par ce dernier à lui fournir un mémorandum sur la réconciliation nationale.

Malheureusement, depuis un certain temps, nous constatons des manœuvres ourdies tendant à mettre en cause cette dynamique de retour à la paix à travers l’intoxication de l’opinion sur le sujet. Apparemment le chaos est devenu le terrain privilégié de certaines personnes tapis dans l’ombre dont les manœuvres contre la réconciliation ont pignon sur rue.
La CCP très attaché à la promotion de l’unité nationale ne saurait acceptée que des individus réfracteurs à la paix s’emploient à guider le peuple dans le tréfonds du cataclysme. Le peuple à trop souffert de la guéguerre de ses filles et fils sur l’autel d’intérêts égoïstes. Soit nous acceptons d’aller à la paix des braves, soit nous refusons en buvant le calice jusqu’à la lie du désastre. Il est temps que les uns et les autres s’engagent résolument à la réconciliation nationale, seule gage du retour du Burkina Faso dans le concert des nations radieuses. Notre salut est à ce prix et notre pays ne saurait se dérober à cette dynamique.
Ouagadougou, le 09 Août 2017

Pour le Bureau Exécutif National CCP
Ousmane SO
(Président)

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Situation nationale : Lookmann Sawadogo et les siens estiment qu’il faut un peu d’humilité en soi pour la bonne marche des choses...
ZOODOACTU.Un Forum des acteurs de la société civile a eu lieu ce samedi 14 juillet 2014, au (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)