ZoodoInfo
" moi, Bala Alassane SAKANDE "  9 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable


ZOODOINFOS.Il est des successions dont on aurait voulu se passer. Et la nouvelle responsabilité qui n’échoit en ce jour de vendredi 8 septembre 2017 en est l’éloquente illustration. Il est des hommes politiques dont on admire l’action mais dont on redoute de porter le legs. Est de ceux-là, celui dont nous continuons de pleurer la brutale disparition, Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO.

Ensemble, observons une minute de silence en la mémoire de l’illustre disparu.

Honorables députés

Mesdames et Messieurs ;

Nous voilà au terme d’une session extraordinaire qui s’achève consécutivement au deuil qui nous afflige depuis la douloureuse date du 19 août 2017, jour du décès du Président de l’Assemblée nationale, son Excellence Monsieur Salifou DIALLO.

L’homme politique que la nation entière continue de pleurer, la figure tutélaire de la Représentation nationale qui s’en est allée, homologue qui nous a quitté, fut par dessus tout, une volonté.

Une volonté de servir l’Etat, toujours avec l’ardeur qu’on lui connaissait, parfois au péril de sa santé et finalement au péril de sa vie.

Je voudrais alors saluer la mémoire de l’homme d’Etat mais aussi rendre hommage à celui qui a passé près de deux années au parlement mais dont l’action à la tête de notre institution aura inexorablement valeur de référence dans l’histoire parlementaire de notre pays.

Cette institution qu’il a tant aimée, il l’a voulue grande, noble et ouverte. Il l’a voulue consensuelle et au-dessus des partis, des forces politiques, des clans et des intérêts partisans. Enfin il a voulue comme un instrument de justice sociale et de protection des plus faibles.

Le Président Salifou DIALLO a donné un cap, dessiné un horizon, préfacé une vision, impulsé une dynamique. De lui, il restera le souvenir d’un modèle d’engagement qui doit continuer à guider notre mission commune.

Qui pourrait bien remplacer une telle personnalité ? Maintenant que Salifou DIALLo est entré dans le cénacle des héros nationaux, la meilleure façon de déclamer son geste, de lui rendre hommage, de perpétuer sa mémoire, c’est de méditer le message qu’il nous a laissé.

Honorables députés

Pour ma part, je fais le serment devant vous, mes collègues, de marcher avec vous dans les sillons tracés par notre illustre Président Salifou DIALLO.

Oui, je prends engagement, devant vous, chers collègues de rattacher mon action à la vision politique de mon devancier.

La charge qui est désormais la mienne est certes noble mais ô combien périlleuse. Comme un enfant qui apprend à marcher, je trébucherai, je tituberai, je tomberai même peut-être, mais jamais, oui jamais, je ne m’écarterai de la voie ouverte par celui dont le souvenir fondera mon action. Je mesure l’énormité de ce pari. Mais je le prends en toute confiance, sachant qu’il est aussi le vôtre.

Alors, je tends la main à l’ensemble des députés, sans distinction d’appartenance politique ou idéologique afin de relever le pari d’une législature qui saura apporter des réponses aux attentes des populations.

Cet impératif passe par l’esprit d’inclusion et de cohésion, la culture du résultat, et la quête permanente de l’intérêt général. Salifou DIALLO en avait faits les principes cardinaux de sa gestion.Je me les approprie.

Je ne terminerai pas mon propos sans remercier les membres du bureau de l’Assemblée nationale avec à sa tête le Premier vice-président Bénéwendé Stanislas SANKARA pour tous les efforts consentis tout au long de cette période difficile.C’est sur cette note d’appel au rassemblement que je déclare close la présente session extraordinaire Je vous remercie.

Député Bala Alassane SAKANDE

Mon CV de Bala Alassane Sakandé

I/ ETAT CIVIL

Nom : SAKANDE
Prénom : Alassane Bala
Date et lieu de naissance : 21 aout 1969 à Ouagadougou (Burkina Faso)
Situation de famille : Marié père de 02 enfants
Profession : Cadre supérieur de banque
Adresse : Ouagadougou

II/ DIPLÔMES

- 2010 : Diplôme de Conseiller commercial de Banque (DCCB)/ Centre de formation des banques et établissements financiers du Burkina Faso ;

- 2006 : MASTER/ MBA en commerce extérieur/ Affaires Internationales/ Université de Ouagadougou/ Université de Lyon ;

- 1982-1986 : Lycée Yamwaya de Ouahigouya ; Brevet d’Etudes Premier Cycle (BEPC).
- 1987-1990 : Lycée Bambata de Ouagadougou
- 1990-1991 : Lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou ; Baccalauréat série D.

II/ EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

- 2012 – 2015 : Chef de Département Moyens Généraux à la United Bank for Africa (UBA) ;
- 2010 – 2012 : Chef de Département Secteur Public à la United Bank for Africa (UBA) ;
- 2008 – 2010 : Chef de Département Relations Extérieures à la United Bank for Africa (UBA) ;
- Janvier 1995 : Cadre de banque à la Banque International di Burkina (BIB).

III/ EXPÉRIENCES POLITIQUES

- Mars 2017 : Secrétaire exécutif national adjoint au Bureau exécutif national
du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ;
- 2016 -2017 : Président du groupe parlementaire MPP ;
- Depuis le 29 novembre 2015 : Député élu à l’Assemblée nationale ;
- 2014 : Secrétaire chargé des structures géographiques au Bureau exécutif national
du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ;
- 2006 à 2012 : Conseiller municipal de la ville de Ouagadougou ;
- 1995 à 2000 : Conseiller municipal de la ville de Ouagadougou .

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 9 septembre 2017, par Ka

Voilà un pas de fait pour consolider notre jeune démocratie. Souhaitons un bon vent à ’’A. Sankandé,’’ celui dont le peuple souverain attend de lui une condition morale d’intégrité, pour un nouveau Burkina en quête de développement, et une soudure nationale de son peuple.


posté le 9 septembre 2017, par OUEDDRAOGO LUC

moi je comprends pas ; on dit qu’il est cadre de banque en 1995 et cependant il a obtenu son diplôme de MBA EN 2006.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : abus d’autorité des koglwéogos ?
ZOODOACTU.D. Omer est apprenti chauffeur de 28 ans. Il est accusé d’avoir braqué, en compagnie de (...)
Devant le tribunal : " j’ai mis un doigt dans le v...."
ZOODOACTU. S. Noaga, âgé d’environ 40 ans, a comparu ce vendredi 15 septembre devant le Tribunal (...)
La radio AL HOUDA auditionnée
ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : commémoration du putsch raté du 16 septembre 2015 au menu
ZOODOACTU.Le Conseil hebdomadaire des ministres s’est tenu ce mercredi 13 septembre au palais (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : des vastes nominations
​ ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 septembre 2017, (...)
Devant le tribunal : " c’est juste une claque sur sa joue droite "
ZOODOACTU. S. Salomon, maçon, âgé de 25 ans, était devant le Tribunal de grande instance de (...)
Une fraude à petite échelle découverte au Burkina Faso dans la subvention Tuberculose au Fonds Mondial
ZOODOACTU.Une enquête du Bureau de l’Inspecteur général a trouvé des preuves de fraude à petite (...)
Devant le tribunal : satanée histoire de maraboutage, d’impuissance, de promotion sociale, d’ambitions politiques…
ZOODOACTU.Histoire à dormir debout. Devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI), (...)
Suite à son interview du 8 juin 2015 dans Jeune Afrique : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente.
ZOODOINFOS.Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la (...)
Déclaration des partis de l’APMP pour l’an 2 du putsch manqué du 16 septembre 2015
ZOODOACTU.Vaillant Peuple du Burkina Faso, Camarades militantes et militants de l’APMP, (...)