Devant le tribunal
Devant le tribunal : "Je n’ai pas dragué la femme de l’apprenti, mais juste pour prendre un pot"  13 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Afolabi. A., coiffeur de profession, a été traduit devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ce mardi 12 septembre 2017 pour répondre de faits de violences et de blessures sur la personne de A. Dafarou, ce qui a occasionné à celui-ci une incapacité de travail de 21 jours.

Le prévenu explique que c’est l’apprenti-mécanicien de Dafarou qui est venu lui confier sa femme, le temps qu’elle reste dans son endroit de coiffure, pour qu’il fasse une course et revenir. Etant donné que l’apprenti-mécanicien de Dafarou prenait du temps, et que la femme de celui-ci était une compatriote nigériane comme lui, il l’a donc invitée à prendre un pot, le temps que son mari arrive.

C’est donc à son retour avec la femme de cet apprenti en question que sieur Dafarou, qui était en compagnie de deux autres personnes, ont commencé à dire qu’il est allé draguer la femme de l’apprenti, qui par ailleurs n’était pas présente, ainsi que son mari, à l’audience. La tension est montée ainsi, selon le prévenu, qui explique que Dafarou lui a saisi les cols, avec un marteau en mains, et, les deux autres qui étaient avec lui l’ont aidé à le terrasser.

Dafarou, qui avait saisi son cou et avait mis sa main sur sa face, l’empêchant de respirer, l’a donc contraint à le mordre pour se dégager et pouvoir respirer. Il jure qu’il n’a invité la femme pour prendre un pot que parce qu’ils sont des Nigérians entre eux, et qu’il ne drague pas la femme, étant donné que c’est la dulcinée de son frère nigérian. Juste pour lui faire plaisir, en somme, étant donné qu’elle était assise depuis un laps de temps et patientait pour l’arrivée de son mari.

Le plaignant, Dafarou, pour sa part, explique qu’il ne réclame rien. Il estime qu’étant donné qu’ils sont des frères, venant d’un même pays, il ne peut lui en vouloir. Dafarou a été mordu au doigt, précisément. Il se trouve que selon les photos présentées dans le procès-verbal, il semble que le doigt a été sectionné, pendant que ce n’était pas le cas. Dafarou a montré son doigt guéri, et confirme qu’il n’a pas été sectionné. Juste une blessure, et que c’est le sang qui y était qui faisait penser à une section.

Le procureur a requis contre le prévenu une peine d’amende ferme de 600 000 FCFA, tout en le déclarant coupable des actes qui lui sont reprochés. Il estime que ce n’est pas de la légitime défense, et qu’il pouvait agir autrement que de mordre Dafarou. Il pense qu’il ne faut pas sortir prendre un pot avec la femme des autres. Il lui conseille de sortir avec des femmes qui sont libres de tout engagement, afin d’éviter les problèmes…

Le tribunal, pour sa part, l’a condamné à une peine de 12 mois assorti de sursis…

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : abus d’autorité des koglwéogos ?
ZOODOACTU.D. Omer est apprenti chauffeur de 28 ans. Il est accusé d’avoir braqué, en compagnie de (...)
Devant le tribunal : " j’ai mis un doigt dans le v...."
ZOODOACTU. S. Noaga, âgé d’environ 40 ans, a comparu ce vendredi 15 septembre devant le Tribunal (...)
La radio AL HOUDA auditionnée
ZOODOACTU.La Commission en charge de la liberté de presse de l’éthique et de la déontologie du (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : commémoration du putsch raté du 16 septembre 2015 au menu
ZOODOACTU.Le Conseil hebdomadaire des ministres s’est tenu ce mercredi 13 septembre au palais (...)
Conseil des ministres du 13 septembre 2017 : des vastes nominations
​ ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 septembre 2017, (...)
Une fraude à petite échelle découverte au Burkina Faso dans la subvention Tuberculose au Fonds Mondial
ZOODOACTU.Une enquête du Bureau de l’Inspecteur général a trouvé des preuves de fraude à petite (...)
Devant le tribunal : " c’est juste une claque sur sa joue droite "
ZOODOACTU. S. Salomon, maçon, âgé de 25 ans, était devant le Tribunal de grande instance de (...)
Côte d’Ivoire : quand les Forces nouvelles se rebellent
ZODOINTER.Progressivement mis à l’écart, les anciens proches de Guillaume Soro contre-attaquent en (...)
Suite à son interview du 8 juin 2015 dans Jeune Afrique : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente.
ZOODOINFOS.Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la (...)
Déclaration des partis de l’APMP pour l’an 2 du putsch manqué du 16 septembre 2015
ZOODOACTU.Vaillant Peuple du Burkina Faso, Camarades militantes et militants de l’APMP, (...)