Devant le tribunal
Devant le tribunal : " j’ai investi dans ma plantation "  28 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Il s’agit là d’un abus de confiance portant sur la somme de près de 1 700 000 FCFA. La victime est K. Estelle, et le fautif, C. Rasmané. Il devait en répondre devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 26 septembre 2017.

Le prévenu explique que dame Estelle K. est venu le voir pour l’achat d’une parcelle d’habitation, car il se trouvait que les lotissements avaient lieu dans leur localité, en ces temps. Et c’est lui qui devait céder à la dame sa propre parcelle.

Plus tard, quand les attributions ont été faites, cependant, Rasmané n’a pas respecté ses engagements. Il a bien vrai été attributaire d’une parcelle, mais ne l’a pas cédée comme convenu à dame Estelle. Pis, il a voulu revendre ladite parcelle à une autre personne.

Devant le tribunal, il explique qu’il a pris cet argent et l’a investi dans sa plantation. Il comptait, après les lotissements, avoir au moins deux parcelles, mais s’en est retrouvé avec une seule. Il dit qu’il a demandé un règlement échelonné à l’amiable à la gendarmerie avec dame Estelle, mais celle-ci n’a rien voulu comprendre.

En tous les cas, le procureur a souligné le fait que celui-ci ait été attributaire d’une parcelle et n’ait pas respecté ses engagements avec la dame, alors qu’il a dilapidé l’argent de celle-ci dans sa plantation. Il a requis contre lui la peine ferme de 24 mois de prison. Le tribunal, pour sa part, l’a condamné à 18 mois de prison ferme.

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 28 septembre 2017, par lewang

Il ya quelque chose que je ne comprend pas dans la justice. Quand tu te plains d’une arnaque comme celle ci la justice condamne le coupable à des peines d’emprisonnement seulement et peut accompagnées souvent des peines pécuniaires inférieures à ce qu’on t’a grugé. l’exemple type est le cas du SIAO. en ce moment que gagne la victime dans la plainte ? s’est t’elle plaint pour qu’on prive seulement de liberté le coupable ? les spécialistes prièrent éclairer ma lanterne SVP


Ajouter un commentaire

 

L’AFFICHE DU JOUR

Incendie ce dimanche 10 décembre midi, à la cour d’appel de Ouagadougou.

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : le film d’une évasion spectaculaire à la MACO ...
ZOODOACTU.Ils sont trois Gardes de sécurité pénitentiaires (GSP) à comparaître devant le Tribunal de (...)
Madame Mariam Diallo née Zoromé, décédée
ZOODOINFOS. Le Ministre d’Etat, ministre de la Sécurité a le profond regret d’annoncer le décès de (...)
Conseil des ministres du 7 décembre 2017 : 57 973 462 203 FCFA pour la société KANIS LOGISTIC SA
ZOODOINFOS.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 07 décembre 2017, en (...)
Situation nationale : le Kôrô Yamyélé parle au PM Paul Kaba TIEBA
ZOODOACTU.- Monsieur le PM PKT, j’ai lu votre déclaration très osée, voire injurieuse envers des (...)
11 choses que les femmes veulent mais qu’elles se gênent de dire aux hommes
ZOODOINTIMITE.1- Votre femme veut que vous soyez galant à tout moment. 2- Elle veut sentir (...)
Devant le tribunal : il simule un évanouissement, à la vue des gendarmes...
ZOODOACTU.I. Adama est commerçant, et tient une alimentation. Il a cependant été arrêté et déféré (...)
À suivre : des experts de l’ONU exhortent Ouagadougou à libérer Djibril Bassolé
ZOODOACTU.Les experts du Groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU ont appelé jeudi (...)
Appel à contribution pour l’organisation d’une veillée et de l’inhumation de Oxy Dj
ZOODOACTU. De façon spontanée, les amis et collègues de l’artiste OXY dj se sont réunis le lundi 4 (...)
Ram OUEDRAOGO : " Blaise COMPAORE, un homme calme "
ZOODOACTU.J’ai eu l’honneur d’être reçu ce samedi 9 décembre 2017, par le Président Blaise Compaore. (...)
Simon Compaoré aux forces de sécurité de Pabré, Dapelgo, Kongoussi et Rouko : « Sachez que vous n’êtes pas oubliés »
ZOODOINFOS.Le Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité, Simon Compaoré était en tournée le dimanche (...)