Devant le tribunal
Devant le tribunal : TSR-GTI et Chabanne et Cie sont en conflit...  26 février
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Sana Rasmané, PDG de TSR-GTI, a maille à partir avec Nouri Chabanne, de la société Chabanne et Compagnie (Chabanne et Cie). Celle-ci reproche à Sana d’avoir usé de faux, usage de faux en écriture et usurpation de mandataire...Sieur Sana en répondait des faits devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce 26 février 2018...

En mars 2014, un appel d’offres international est lancé pour le projet Soum, financé par la Banque africaine de développement (BOAD) à hauteur de 85 % et de l’Etat burkinabé. Pour y postuler, les deux sociétés font un groupement dont 65% de réalisations pour Chabanne, 35 % pour TSR-GTI. Le mandataire est désigné comme étant Chabanne Nouri. Les dossiers sont engagés, et tout est fin prêt...

A la dernière minute, Chabanne estime que ce marché est trop petit. La société décide de se retirer, et explique cela à TSR-GTI, pour lui dire néanmoins qu’elle peut poursuivre l’affaire, cela à ses risques et périls...

TSR-GTI continue donc sur la lancée, acceptant toutes les conditions. Etant donné que les choses sont déjà engagées et que la société Chabane et Cie décide de se rétracter, TSR-GTI se voit obligé de changer de mandataire, et qui est Sana Rasmané.

Les documents mis en cause que sont un devis signé par celui-ci, et une lettre d’engagement, sont les mis en cause par la partie civile qui estime que Sana n’est pas mandataire, selon la convention de regroupement, mais Chabanne Nouri...

Sana explique que dès lors que Chabanne a dit qu’elle se rétractait et lui laissait le champ de poursuivre le marché, à ses risques et périls, il a expliqué l’affaire aux autorités en charge du marché, et, a continué sur la lancée. Outre cela, il explique que Chabanne lui a dit que "vous êtes mes enfants, donc il faut poursuivre, il n’ y a pas de problème"...

Toute chose donc qui lui a donné confiance, et les derniers documents ont été signés par Sana lui-même comme mandataire, étant donné que l’administration est au courant du désistement de Chabanne...

Les travaux ont donc été entamé ensuite, et l’Etat burkinabé verse sa part de financement. C’est au niveau de la BOAD que le problème a été soulevé, parce qu’’elle ne comprend pas que sur certains documents, c’est Chabanne Nouri qui a signé comme mandataire, et qu’en fin de compte, ce soit les signatures de Sana qui soient apposées...

Toutes ces choses ont fait que la banque a voulu en savoir plus, si bien que Chabanne estime que sieur Sana a usé de faux pour produire son devis et l’engagement en question pendant que le groupement n’existait plus et que TSR-GTI agissait en son propre nom...

Cette affaire est vue par le procureur comme si le fait pour Sana de continuer l’affaire à ses risques et périls est comme un feu vert donné à celui-ci par Chabanne. Ce désistement de Chabanne donnait le champ libre. Il n’ y a pas de faux, ni quoi que ce soit, parce que tout a été signifié à l’autorité compétente, qui était au courant de l’affaire et qui a continué le travail.

La défense de Chabanne, pour sa part, estime que son nom a été utilisé pour avoir et exécuter un marché, et réclame la somme de 5 millions FCFA comme préjudice...

Le procès est mis en délibéré pour ce 12 mars 2018...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)