Devant le tribunal
Devant le tribunal : un agent de Orange indélicat...  8 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.O. Noufou est agent dans un Centre d’appel d’une société de téléphonie mobile Orange. Cependant, il a usé de mauvaises méthodes pour gruger un client, si bien qu’il devait en répondre des faits ce vendredi 04 mai 2018 devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou...

C’est en décembre dernier que Sieur Ouattara, qui est dans un village du Burkina, où il travaille, reçoit de la part d’un de ses parents résidant en Côte d’Ivoire la somme de 150 000 FCFA, somme qui lui a été envoyée dans son compte Orange money.

Il avait la puce Orange, qui lui permettait de bénéficier automatiquement de l’ouverture d’un compte Orange money, et était le seul à avoir le mot de passe de son compte...

Mais il se trouve que dans la zone où celui-ci vit, il n’y a pas de réseau, à moins que l’on se rende au chef-lieu de province...

Pour dire que cette puce est restée inactivée pendant près de 2 ans et donc l’opérateur a dû résilier son abonnement.

C’est donc après que les sous aient été envoyés de la Côte d’Ivoire qu’il active sa puce et se rend pour récupérer son argent, mais en vain...

Il use par tous les moyens, mais l’on lui dit qu’à moins de se rendre au siège de la société, l’on n’y peut rien dans sa localité.

Ouattara appelle alors son grand frère qui réside à Ouagadougou et lui explique l’affaire. Celui-ci, à son tour, appelle le Centre d’appel et signale que de l’argent a été envoyé dans le compte du numéro de son petit-frère, qui ne peut cependant pas en entrer en possession, alors que celui-ci est le seul à avoir le code de son compte Orange money...

Le prévenu, O. Noufou, était celui qui a reçu le coup de fil sur l’affaire au niveau du Centre d’appel. Il s’empresse alors de vérifier si le numéro en question était en fonction. Et comme ce n’était pas le cas, il fait chercher une puce par une tierce personne pour le même numéro, cela avec la pièce d’identité d’une de ses connaissances, et va donc retirer l’argent...

C’est de fil en aiguille que les choses ont été découvertes par la police.

Car lorsque le frère de Ouattara est allé pour se renseigner, l’on lui a dit que les sous avaient été déjà retirés par une tierce personne...

Mais avec l’aide de la police, l’on est remonté à Noufou, qui, par ailleurs, connaissant un gérante

de Orange money aux 1200 Logements, est allé retirer lesdits sous sans présenter de papier...

Il a été condamné à une peine de prison de 12 mois avec sursis, comme requis par le procureur. Outre cela, il avait déjà remboursé la somme en question depuis le commissariat, si bien que la victime dit ne rien réclamer...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN