Devant le tribunal
Devant le tribunal : pas de dissipation d’héritage, selon le Tribunal...  5 juin
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.K. Karidia était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de faits dissipation d’héritage, ce vendredi 1er juin 2018.
Selon les faits, elle aurait vendu la parcelle de feu Issa K. qui était par ailleurs son mari légal, et aurait dilapidé l’argent.

Pour sa défense, dame Karidia explique qu ’après que son mari soit décédé, cela au déla du quarantième jour du doua, les parents de celui-ci sont venus et ont commencé à tout ramasser dans la maison. Il a fallu qu’elle fasse des pieds et des mains pour que ceux-ci donnent un matelas à ses deux enfants, toutes des filles, pour dormir...

Elle explique qu’hormis cela, les parents de son défunt mari sont venus lui dire qu’elle n’a pas le droit de rester dans la cour où elle habite et qu’il va falloir quitter et leur donner les papiers de la parcelle.

Voyant donc venir les choses, Karidia explique qu’elle a entrepris de vendre la parcelle, avant que les choses ne s’enveniment. Elle a donc vendu la parcelle à sieur Nikièma, pour la somme de 8,5 millions FCFA. Ensuite, elle est allée dans les quartiers non-lotis et a acheté une parcelle au nom de la première fille de son défunt mari, K. Faousi, qui est de mère différente, ainsi que l’ouverture d’un compte bancaire avec une solde de 250 000 FCFA pour celle-ci. Tout cela lui est remontée à la somme de 1,5 million FCFA. Et elle a aussi acheté une autre parcelle où elle vit avec ses deux filles...

Les plaignants, qui sont les parents de Faousi, veulent en savoir davantage sur les actes de vente. Le tribunal et le procureur aussi. Dame Karidia explique que c’est avec son acte de mariage qu’elle a fait la vente. Toute chose qui laisse pour autant perplexe le tribunal, étant donné que les papiers de vente ne sont même pas encore signés.

Bien que le procureur ait estimé que dame Karidia soit coupable des faits qui lui sont reprochés, et ait requis la peine de 12 mois de prison ainsi qu’une amende de 300 000 F avec sursis contre la prévenue, le Tribunal, pour sa part, estime qu’il n’y a pas eu de dissipation d’héritage, puisque les actes de vente sont toujours en cours, et aucun document pour le moment ne l’atteste. Donc, pas de dissipation d’héritage, entre autres, ainsi que toute autre chose qui peut poursuivre dame Karidia, bien que la partie civile demande le remboursement de la somme de 2 millions FCFA.
Dame Karidia a été relaxée tout simplement pour infraction non constituée...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)