Devant le tribunal
Devant le tribunal : "... il ne devait pas agir de la sorte "  12 juin
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.M. Germain, étudiant en marketing et communication, a eu maille à partir avec la justice, cela pour abus de confiance envers une société de métallurgie de la place où il était en charge de la prospection, du recouvrement et de l’animation de la page Facebook de ladite entreprise. Il est poursuivi par le ministère public pour avoir détourné la somme de 1 million FCFA. Il devait donc en répondre des faits ce 11 juin 2018 devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou.

Germain, le prévenu en question, a signé un contrat d’essai de 12 mois avec la société, cela en février dernier. Il se trouve qu’en fin mars, la direction des ressources humaines l’appelle pour lui signifier la cessation de ses services. Il y prend note...

Germain, qui avait antérieurement fait des démarches auprès de clients, reçoit plus tard un appel de l’un d’entre eux. Celui-ci lui dit de retrouver son chauffeur dans un lieu précis pour le paiement d’une facture. Ce que Germain fait. Il prend la somme de 1 million FCFA, et, ne la reverse pas pour autant à la société où il travaillait.

Ainsi donc, il est parti et a dilapidé l’argent. Raison de son interpellation, par ailleurs. Il explique ensuite qu’il n’a rien réalisé de concret avec cet argent, sinon dépenser à tort et à travers. Selon le Procureur, Germain a voulu se venger de la société en partant avec l’argent,d’autant plus que c’est le même jour que les faits ont eu lieu. Il estime que pour un étudiant qui est en essai, il ne devait pas agir de la sorte. Car si rien qu’avec cet essai, il se comporte de la sorte, cela compromet son avenir, et voilà que ce sont ses parents qui se retrouvent à payer les pots cassés...

Germain, pour sa part, dit regretter ce qu’il a fait et espère ne plus s’y faire prendre, tout en donnant sa parole au tribunal.
Le Procureur l’a condamné à une peine de prison de 36 mois avec sursis, pendant que le tribunal l’en a condamné à 12, avec sursis également, tout en lui demandant de rester sage pour la suite afin de ne pas compromettre son avenir...

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)