Devant le tribunal
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable   19 juin
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de confiance sur la somme de plus de 18,5 millions FCFA. Cela au détriment de sieur Ouédraogo Ibrahim, Chirurgien-dentiste et fondateur de la Clinique dentaire Kindy. Elle en répondait des faits ce lundi 18 juin 2018 devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, en citation directe à comparaître.

Selon le plaignant, sieur Ibrahim Ouédraogo, c’est par le biais de la sœur de dame Yolande, qui travaille à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), que celle-ci a été recrutée en 2011. Malgré que celle-ci n’ait pas la qualification requise comme secrétaire-comptable, il a accepté de la prendre. Tout ce qui se passait au sein de la clinique était laissée aux soins de dame Yolande. Et comme travail, elle était, entre autres, en charge de recevoir les patients, remplir des fiches individuelles, qui entrent ensuite en consultation chez le dentiste. Aux côtés de celui-ci se trouve un assistant qui note les soins à administrer ainsi que le coût des prestations...

Donc, une fois que le patient est soigné, il sort et va payer à la caisse, qui est gérée par dame Yolande. Sauf que, selon le plaignant, celle-ci perçoit des sommes mais ne met pas le montant exact sur un registre qui est là pour les comptes. Car souvent, celle-ci perçoit 30 000 FCFA et écrit sur le registre 10 000 FCFA, entre autres exemples. Hormis cela, le plaignant explique qu’il n’a jamais fait un contrôle du registre en question, car il avait confiance en dame Yolande.

Ce qui veut dire que sur les fiches où sont marquées les montants versés, et que dame dame Yolande garde, il n’y a pas d’yeux, sinon se contenter de ce qui est mis sur le registre, avec en sus les explications de celle-ci que celle-ci donne à sieur Ibrahim.

Le fond du problème est que courant l’an 2017, dame Yolande a demandé un congé. Cela parce depuis qu’elle travaillait, elle n’en a jamais eu.

Elle explique que dès qu’elle a demandé cela, sieur Ibrahim n’était pas d’accord. Elle explique que depuis 2011 qu’elle travaille, elle n’a que les dimanches pour se reposer et donc ne peut plus continuer ainsi, déjà qu’elle a des problèmes de palpitations et doit voir un cardiologue. Pour cela, sieur Ibrahim ne lui a donné aucun kopeck, prétextant qu’il n’y a pas d’argent...

Sieur Ibrahim lui dit ensuite de prendre ses congés, en ajoutant de quitter son bureau illico, et, de surcroît, lui dit de ne plus jamais revenir.

C’est donc dans cette lancée qu’ensuite, dame Yolande est allée porter ses revendications devant l’Inspection du travail, et réclame la somme de 4 millions FCFA comme dû.

Plus tard, c’est ensuite sieur Ibrahim qui pose plainte contre elle, pour le détournement de la somme de plus de 18 millions FCFA, parce qu’après le départ de Yolande, il a essayé de vérifier ses comptes et a constaté que des choses louches s’y sont passées.

Dame Yolande explique que tout ce qui passait comme oubli de sa part, puisqu’étant en charge de faire des courses, faire de menus dépenses, entre autres, ont surement occasionné des pertes, mais elle a chaque fois expliqué les choses à sieur Ibrahim en lui remettant le registre, et celui-ci lui disait chaque fois de laisser tomber ces détails.

Elle s’étonne que par la suite, celui-ci vienne lui dire qu’elle a détourné la somme de plus de 18 millions FCFA, alors qu’elle a demandé de l’argent pour son premier enfant qui devait passer le Baccalauréat en cette année scolaire 2017-2018, mais qui est resté à la maison, et, pour le second, qui a tout simplement été renvoyé pour la somme de 30 000 FCFA qu’elle n’a pas pu payer et que son patron lui a refusé...

Une affaire qui a été mise en délibéré pour ce 05 juillet 2018.

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 20 juin 2018, par Sampawindé

Issue fatale lorsqu’on reste dans le copinage et l’informel, comme c’est souvent le cas dans la plupart de nos entreprises !


posté le 8 juillet 2018, par Nobga

C’est sur quelle base documentaire lque le montant des manquants a été constitué ? Et pourquoi la chasser sans préavis et sans droits juste parce qu’elle a demandé un congé qui est pourtant légal ? Il fallait faire le contrôle de sa gestion avant de la chasser. Il y a beaucoup de non dits dans cette affaire flou flou !


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Drame : violent accident, deux morts
ZOODACTU.Un accident mortel s’est produit ce vendredi 21 septembre 2018, sur l’Avenue Joseph (...)
Burkina/Putsch manqué : le capitaine Abdoulaye Dao aurait joué un rôle crucial dans la prise du pouvoir
ZOODOINFOS.Absent de Ouagadougou, dès les premières heures du putsch manqué du 16 septembre 2015, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Procès putsch 2015 : - je ne peux pas porter un bébé que je n’ai pas conçu
ZOODOACTU. Au deuxième jour de son interrogatoire, le capitaine Abdoulaye, commandant du (...)
Affectation au niveau de l’administration policière : l’UNAPOL demande aux policiers et policières de redoubler de vigilance...
ZOODOACTU. Ceci est un communiqué de l’UNAPOL, au sujet des mouvements dans l’administration . La (...)
Conseil des ministres du 19 septembre 2018 : de vastes nominations
ZOODOINFOS.Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 19 septembre 2018, en (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Devant le tribunal : 5 ans dont 3 ans ferme pour Soumaïla, qui répondait seul à la barre, après évasion de son acolyte
ZOODOACTU.O. Soumaïla est poursuivi pour actes de grand banditisme. Il en répondait des faits ce (...)
Cancer du sein masculin : les signes qui doivent alerter
ZOODOACTU. Le cancer du sein, qui touche chaque année 54 000 femmes en France, peut aussi (...)