ZoodoInfo

NOUVEAU GOUVERNEMENT : Les explications de Luc Adolphe TIAO   12 janvier 2013

ZOODOINFOS.Le 2 janvier 2013, la composition du gouvernement Luc Adolphe TIAO III a été dévoilée aux hommes de medias. A cette occasion, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Edouard TRAORE avait soufflé la tenue prochaine d’une conférence de presse avec en toile de fonds la composition du nouvel exécutif avec le chef du gouvernement. Ce jeudi 10 janvier 2013, la presse a été conviée à cet exercice. La grève dans le secteur de la santé, la situation qui prévaut à l’Université de Ouagadougou, le départ du parti de l’éléphant du gouvernement sont, entre autres, les points évoqués lors des échanges entre Luc Adolphe TIAO et la presse, déclare la RTB.

Porté à la tête de l’exécutif en avril 2011 au moment où le Burkina est en pleine crise, Beyon Luc Adolphe TIAO a été reconduit le 31 décembre 2012 pour un nouveau bail à la primature par le chef de l’Etat.

Le 2 janvier 2013, la liste des membres du gouvernement TIAO III composé de 32 membres avec 3 ministres d’Etat a été rendue public par le ministre Alain Edouard TRAORE.

Dans sa déclaration liminaire, le Premier ministre a fait savoir que cet échange avec la presse visait à éclairer nos concitoyens et l’opinion internationale quant à la composition de la nouvelle équipe gouvernementale.

« Ce gouvernement s’inscrit dans la tradition que le chef de l’Etat a toujours prôné. A savoir, l’ouverture à toutes les couches sociales et politiques qui peuvent composer dans la mise en œuvre réussie de son projet de société » a avancé le Premier ministre pour justifier la formation du nouvel exécutif.

Les refondateurs obtiennent quelques maroquins.

Le parti de Me Hermann YAMEOGO, l’Union Nationale pour la Démocratie et le Développement (UN DD), l’Autre Burkina/PSR d’Alain ZOUBGA font leur entrée dans le nouveau gouvernement.

Le nouvel exécutif a comme feuille de route, la consolidation des fondamentaux de l’économie burkinabè, la stimulation de la croissance et l’accroissement des indicateurs pour le bien être des burkinabè, a en croire le Premier ministre.

Les questions des journalistes ont également porté sur la grève des agents de santé, la situation à l’université de Ouagadougou et le départ de l’éléphant du gouvernement.

Concernant la grève dans le secteur de la santé, le Premier ministre a fait savoir que les négociations sont en cours avec le Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA) et le nouveau ministre de la santé Léné SEBGO a été instruit pour formuler des propositions concrètes dans ce sens.

En dehors du secteur de la santé la situation dans les universités est l’un des dossiers auquel le nouvel exécutif compte trouver une issue.

Des états généraux sur les universités du Burkina sont envisagés au plus tard au mois d’avril afin de trouver des solutions pour un retour à la normale à l’Université de Ouagadougou a confié le Premier ministre.
‘’On n’a pas pu s’entendre avec l’ADF/RDA sur certains points’’

Rien de neuf n’a par contre filtré concernant le départ de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération / Rassemblement Démocratique Africain (ADF/RDA) du gouvernement.

Le chef du gouvernement tout comme le président de l’ADF/RDA Gilbert Noel OUEDRAOGO n’ont levé le voile sur le nombre de portefeuille proposé de part et d’autre .Ce départ serait lié selon le chef de l’exécutif « au nombre de portefeuilles ministériels et au positionnement exigé par ce parti ».

Luc Adolphe TIAO a également été interpelé sur ‘’l’affaire Guiro ‘’. Ce dossier, dira le locataire de Koulouba, est aux mains de la justice.

Après la conférence de presse, le personnel du premier ministère a présenté ses vœux au chef de l’exécutif.

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Affaire boissons dites frelatées : la mise au point du Goupe OBOUF
ZOODOACTU.Depuis quelques jours, la presse écrite, orale, et audiovisuelle fait échos de la mise (...)
Politique : « François COMPAORE se porte excessivement bien, contrairement aux mauvaises langues », affirme Alpha Yago
ZOODOACTU.Les leaders des mouvements associatifs du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (...)
Burkina Faso : l’Armée va-t-elle confisquer les élections d’octobre prochain ?
ZOODOACTU.Au commencement, un colonel travaillant à l’étranger se déclara candidat aux élections (...)
Devant le tribunal : elle endormait ses victimes puis les dépouillaient
ZOODOACTU.Djamilatou C., étudiante en licence d’Anglais, a comparu devant le tribunal de grande (...)
Demande de pardon de l’ADF-RDA : haro sur les propos belliqueux du Naba Kiba du Yatenga
ZOODOACTU.Suite aux évènements des 30 et 31 octobre, consécutifs au projet de modification de (...)
Transition au Burkina : « Si ça ne tenait qu’à nous, nous aurions déjà tout balayé », a confié Michel KAFANDO aux OSC
ZOODOACTU.Dans le cadre de la rencontre qui s’est tenue hier entre le gouvernement et les (...)
Focus : grèves, sondages, découverte de produits prohibés, lotissements, entre autres… ça bouge au Faso
ZOODOACTU.Nous revenons sur certains faits qui auront marqué les faits de la semaine. Et ce (...)
Conseil des ministres du 25 février 15 : OBOUF sommé de rentrer au pays au plus tard le 26 février
ZOODOACTU.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 25 févier 2015, en (...)
Fraudes au Burkina : les douaniers burkinabé doivent se remettre en cause
ZOODOACTU.La semaine dernière, la ville de Fada, dans l’Est du pays, était en ébullition. Pour (...)
Faits divers : mort subite d’un sexagénaire
ZOODOACTU.Un homme d’une soixantaine d’années a trouvé la mort ce vendredi 27 février aux environs (...)