ZoodoInfo

GUERRE AU NORD DU MALI : Le Burkina envoie 500 hommes  14 janvier 2013

ZOODOINFOS.Ceci est une déclaration de Yipènè Djibrill BASSOLE, Ministre d’État, Ministre des affaires étrangère et de la coopération régionale à l’occasion de la guerre au nord du Mali.


Le Président du Faso, Chef suprême des forces armées nationales, a donné des instructions au Chef d’Etat Major Général des Armées (CEMGA), en vue de préparer la participation du Burkina Faso à la force internationale de soutien au Mali (MISMA).

Un contingent des forces armées burkinabè de 500 hommes prendra part au déploiement rapide de la MISMA sur le terrain, pour aider l’armée malienne à défendre l’intégrité de son territoire conformément à la résolution 2085 du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies.

Le Gouvernement saisira l’Assemblée Nationale à cet effet.

Le Président du Faso, Médiateur de la CEDEAO pour le Mali déplore les violations caractérisées des engagements pris par les parties maliennes à l’issue de leur rencontre du 4 décembre 2012 à Ouagadougou.

Les groupes armés en décidant de se coaliser avec les forces terroristes et extrémistes pour attaquer les unités des forces maliennes à Konna, ont gravement violé la déclaration de cessation des hostilités et de rejet du terrorisme qu’ils avaient rendue publique, compromettant ainsi les chances d’aboutir à une sortie de crise négociée.

Le Médiateur les invite instamment à cesser toutes formes d’exactions et de terrorisme et à ne pas entraver la mission de la MISMA.

Le Burkina Faso n’épargnera aucun effort dans le cadre de ses engagements internationaux pour préserver la paix, la stabilité et la sécurité à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières.

Ouagadougou, le 12 janvier 2013

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Affaire boissons dites frelatées : la mise au point du Goupe OBOUF
ZOODOACTU.Depuis quelques jours, la presse écrite, orale, et audiovisuelle fait échos de la mise (...)
Devant le tribunal : elle endormait ses victimes puis les dépouillaient
ZOODOACTU.Djamilatou C., étudiante en licence d’Anglais, a comparu devant le tribunal de grande (...)
Burkina Faso : l’Armée va-t-elle confisquer les élections d’octobre prochain ?
ZOODOACTU.Au commencement, un colonel travaillant à l’étranger se déclara candidat aux élections (...)
Politique : « François COMPAORE se porte excessivement bien, contrairement aux mauvaises langues », affirme Alpha Yago
ZOODOACTU.Les leaders des mouvements associatifs du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (...)
Demande de pardon de l’ADF-RDA : haro sur les propos belliqueux du Naba Kiba du Yatenga
ZOODOACTU.Suite aux évènements des 30 et 31 octobre, consécutifs au projet de modification de (...)
Transition au Burkina : « Si ça ne tenait qu’à nous, nous aurions déjà tout balayé », a confié Michel KAFANDO aux OSC
ZOODOACTU.Dans le cadre de la rencontre qui s’est tenue hier entre le gouvernement et les (...)
Focus : grèves, sondages, découverte de produits prohibés, lotissements, entre autres… ça bouge au Faso
ZOODOACTU.Nous revenons sur certains faits qui auront marqué les faits de la semaine. Et ce (...)
Conseil des ministres du 25 février 15 : OBOUF sommé de rentrer au pays au plus tard le 26 février
ZOODOACTU.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 25 févier 2015, en (...)
Fraudes au Burkina : les douaniers burkinabé doivent se remettre en cause
ZOODOACTU.La semaine dernière, la ville de Fada, dans l’Est du pays, était en ébullition. Pour (...)