Journée Portes Ouvertes de la SONABEL : entre défis et compréhensions mutuelles…

cok

Le lancement officiel des Journées Portes Ouvertes (JPO 2019) de la Société Nationale d’Electricité du Burina Faso(SONABEL) a eu lieu ce vendredi 22 mars 2019, à son siège à Ouagadougou. Ces journées seront  l’occasion pour la société d’électricité de s’ouvrir et mieux se présenter à ses clients à travers une série d’activités, notamment des panels et de des conférences publiques. Elles s’étendront du 22 au 24 mars 2019.

Première du genre organisé par la SONABEL, les Journées Portes Ouvertes ont pour but de mieux présenter les missions de la structure aux consommateurs burkinabè, partant de toute la chaine de  production, de distribution , et allant à la fourniture de l’énergie aux différents modes de payements des factures. Placé sous le thème « enjeux et défis du mix énergétique », cette 1ière édition s’étend du 22 au 24 mars à Ouagadougou et du 27 au 29 mars à Bobo Dioulasso.

hre

François de Salles Ouédraogo, Directeur Général de la SONABEL, indique  que c’est dans le soucis d’être encore plus près et toujours à l’écoute des préoccupations des usagers de l’électricité qu’a été initié ces premières Journées Portes Ouvertes dénommées JPO SONABEL 2019. « Il s’agit à travers cette manifestation de découvertes, d’échanges et de partages, d’aller à la rencontre des consommateurs, des partenaires, bref, du citoyen tout court, pour mieux faire connaitre notre métier », va-t-il ajouter. Les JPO, insistera-t-il, résultent d’une volonté d’instaurer avec les usagers une communication transparente et de proximité. En effet, poursuit le Directeur Général, elles permettront aux  populations de découvrir  les contraintes, efforts et les limites liés à la production, au transport et à la distribution de l’énergie. « Nous sommes conscients des insuffisances du service public de l’électricité au Burkina, caractérisé par un déficit entre l’offre et la demande, mais nous travaillons inlassablement à l’amélioration de ce service avec le précieux concours de l’Etat et de nos partenaires techniques et financiers », a précisé François de Salles Ouédraogo. A la fin de ces journées, souhaitera-t-il, «c’est que les usagers de l’électricité comprennent mieux les difficultés auxquelles nous faisons face au quotidien et qu’ils nous accompagnent davantage par leurs suggestions afin que nous puissions améliorer significativement le service public de l’électricité ».

Le ministre de l’énergie, Bachir Ismael Ouédraogo, parrain de la cérémonie de lancement,  quant à lui, a exprimé sa joie et salué l’initiative des JPO de la SONABEL. Une initiative, dira-t-il, qui permet le rapprochement avec la population  pour partager avec elle son mode de fonctionnement, les défis et les difficultés auxquelles elle est confrontée au quotidien. « L’énergie est au service de tout développement », avance le ministre et de déplorer que malgré les efforts consentis à travers plusieurs projets pour faire face aux défis énergétiques et permettre d’accroitre ainsi le nombre de burkinabè à l’accès à l’électricité de qualité et à moindre coût, cet engagement de l’Etat reste confrontée à un déséquilibre persistant entre l’offre et une demande qui ne cesse de croitre annuellement.

bac

Pour le ministre, il était bon de faire savoir que  des efforts sont fournis de part et d’autres afin de pallier les difficultés, car le déficit coute cher au Burkina, qui perd de l’argent chaque année.

Pour lui, le domaine de l’énergie   est premier  à faire de telle sorte que l’économie puisse être fonctionnelle,  mais déplore t’il « nous avons des limites ». Ainsi, ces JPO selon lui sont une aubaine afin que l’on se parle, l’on se comprenne, et que les gens sachent dans quelle atmosphère l’on travaille et quelles sont nos limites et nos moyens.

« Les JPO SONABEL permettront de recueillir les critiques, les objectifs, les attentes en matière de clientèle.  Nous avons  mis des mécanismes en place pour faciliter la tâche  des clients », poursuit-il.

Par ailleurs, le ministre  de l’énergie a dévoilé que des échanges sont entrepris, pour passer la période de canicule. Il s’agit de la mise en place très bientôt d’une nouvelle centrale à Goughin , la construction de 50 mégawatt à Kossodo. « Le secteur privé est aussi invité à accompagner la SONABEL » dit -il et d’ajouter que  tout est fait à leur niveau pour que le consommateur n’ait pas les désagréments . « Nous avons pour objectif de tout faire pour que le consommateur soit satisfait », soutiendra le ministre.

Pour terminer, il invitera les populations à s’approprier de la journée afin de comprendre les réalités et s’imprégner des nouveaux mécanismes de payements, chose dira-t-il, qui  permettra  une découverte et une compréhension mutuelle.

ll

Après la visite des stands par les officiels, les Organisations de la Société Civile (OSC) et les journalistes présents à la cérémonie d’ouverture,  une visite a été effectuée par les OSC et les hommes et les femmes de médias sur les centrales de Komsilga et de Zagtouli. Pour le reste des JPO, des panels et des conférences publiques se teindront les jours suivants.

Hermann Guingané

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Add new comment

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

3 + 15 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.