Attaques terroristes

Actes terroristes dans la zone CEDEAO : " l’hostilité et les rivalités entre les Etats..."(Tarbangdo Gérard, Commissaire Principal de Police, Expert-sécurité,.)

Submitted by Redaction on Tue, 03/19/2019 - 12:43
tarbb

BAN KI-MOON, ancien Secrétaire général de l'ONU, lors de la séance du Conseil de sécurité tenue le 9 décembre 2008 disait ceci : « La meilleure défense contre le terrorisme est une résistance collective qui passe par la protection des valeurs menacées par cette forme de violence ». Le Conseil de Sécurité (CS) priorise les actions de maintien de la paix et de sécurité, comme le souligne la Cour Internationale de Justice (CIJ) dans son avis consultatif sur les dépenses de l’ONU: « il est naturel d’accorder le premier rang à la paix et à la sécurité internationale, car les autres buts ne peuvent être atteints que si cette condition fondamentale est acquise », déclare, à l’entame, l’étudiant Tarbangdo Gérard, Commissaire Principal de Police.
 

Selon, son constat, l’insécurité dans le monde est caractérisée aujourd’hui par des activités criminelles diverses qui constituent des menaces graves à la paix, à la sécurité et à la stabilité des États. Ces activités criminelles et l’accroissement persistant et vertigineux des actions terroristes en perpétuelle mutation, effritent progressivement les fondements de l’Etat de droit et perturbent la quiétude de la Communauté internationale. L’ouverture des frontières, la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, associés à la mondialisation des flux en tout genre, offrent un terreau propice à l’essor d’une criminalité internationale organisée. Le terrorisme et le crime transnational organisé apparaissent comme des fléaux qui font fi des limites frontalières et constituent une menace sérieuse à la stabilité internationale.

C’est pourquoi, les États Ouest africains se sont montrés favorables à une coopération étroite. Dans ce sens, l’analyse de la coopération soulève des questions juridiques fondamentales. Qu’est-ce qui justifie la coopération entre Etats membres de la CEDEAO en matière de répression du terrorisme et du crime transnational organisé ? Au regard de la nécessité de coopérer et du dispositif juridico-institutionnel mis en œuvre par la CEDEAO, peut-on affirmer que la coopération est efficace ? Telle est la problématique, posée, par Tarbangdo Gérard Commissaire Principal de Police, Expert-sécurité, Spécialiste des questions de terrorisme et de l’extrémisme violent au Centre National d’Alerte Précoce, pour sa soutenance, en vue de l’obtention du Diplôme de Master 2 Recherche en Droit International Public, le samedi 16 mars 2019, à l’Université Ouaga2. Son travail, portait sur « la coopération entre états membres de la CEDEAO dans la répression du terrorisme et du crime transnational organisé ».

 

L’expert-sécurité, poursuit en disant,  qu’il existe : «  plusieurs domaines tels que la coopération policière et la coopération judiciaire. Les formes de coopération portent sur l'extradition, l'entraide judiciaire, la coopération en matière de saisie et de confiscation des instruments et du produit du crime. La Convention de Palerme du 15 novembre 2000 et protocoles (s'y rapportant) contre la criminalité transnationale organisée en son article 18 (1) demande aux Etats parties de s’accorder «l’entraide judiciaire le plus large possible lors des enquêtes, poursuites et procédures judiciaires». Il convient aussi pour donner plein effet aux dispositions de la résolution 1373 (2001) du Conseil de sécurité de l’ONU, d’appliquer le principe « aut dedere, aut judicare » qui traduit l'alternative « extrader ou poursuivre ». Le renforcement de la coopération est également recherché au moyen d'actions concertées, d'échanges d'informations, de formations spécialisées, d'enquêtes conjointes ou encore de techniques d'enquêtes spéciales.»

 

En présence des membres du jury, de la famille et des amis, Tarbangdo Gérard, Commissaire Principal de Police, Expert-sécurité a présenté, le fruit de ses recherches. De la justification du thème jusqu’aux résultats obtenus en passant par la problématique les objectifs et hypothèses, l’impétrant a, pendant 15 minutes chrono, dévoilé la substance de sa thèse. C’est fort de cela, qu’ils lui ont attribué la mention très bien.

bgt

Quid des solutions, de l’impétrant…

​Il convient alors de renforcer les mécanismes préventifs et répressifs contre les activités criminelles, de résoudre les difficultés matérielles, financières ainsi que la question liée à la formation des acteurs. Par ailleurs, nous estimons que certaines suggestions pourraient constituer des raisons d’espérer un espace sûr.
Au plan sous régional, l’hostilité et les rivalités entre les Etats membres de la CEDEAO doivent disparaitre et faire place au leadership, capable d’encourager la coopération. De plus, il est nécessaire de :
créer une juridiction antiterroriste sous régionale, ce qui constitue indéniablement un instrument solide dans la répression des actes terroristes.
promouvoir et opérationnaliser les accords bilatéraux et multilatéraux entre Etats pour sécuriser les frontières et mieux contrer les criminels à l’intérieur des pays ;
encourager les acteurs opérationnels engagés contre les groupes armés, à concilier l’efficacité de leurs actions avec le respect des droits de l’homme tout en intégrant les exigences militaires ;
Au plan national, les Etats devront œuvrer à la prévention des attentats à travers l’identification et le démantèlement des réseaux terroristes. Cela passe par le renseignement et l’infiltration. C’est pourquoi nous proposons la judiciarisation des renseignements. Aussi est-il nécessaire de :
consolider l’Etat de droit et améliorer la gouvernance nationale à travers la promotion de la cohésion sociale, l’inclusion et la prévention de la violence intercommunautaire qui peuvent exacerber l’extrémisme ;
améliorer la collaboration civilo-militaire, associer la société civile et les communautés locales aux efforts visant à prévenir le crime organisé ;
Faire cesser les rivalités et renforcer les capacités techniques, opérationnelles des forces de défense et de sécurité engagées dans la lutte contre le crime organisé.
Par ailleurs, en termes de perspective et au regard de la mission de prévention qui est fondamentale dans la lutte contre les fléaux mondiaux, n’est-il pas nécessaire d’améliorer la surveillance des communications électroniques ? Il faut noter, que l’étude se justifie par le fait que l’espace CEDEAO reste une région vulnérable touchée par l’expansion des activités criminelles, plus précisément des actes terroristes .

Thomas S

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Comments

Submitted by Soldat (not verified) on Tue, 03/19/2019 - 16:51

Permalink

Expert , dans vos propositions vous voulez nous dire que les Fds doivent travailler en respectant les droits de ces voyous ? Ça ne marche pas ? Et l’et D’ur Dans tout ça ?

Submitted by Adama ouedraogo (not verified) on Wed, 03/20/2019 - 00:12

Permalink

Mais attention ! Je crois que tu as parlé des symptômes du terrorisme mais t'es tu souvenu de te pencher sur les causes ? As tu proposé des solutions ? Si oui je voudrais te lire félicitations

Submitted by Le saint (not verified) on Wed, 03/20/2019 - 09:07

Permalink

Félicitations à vous mon Expert pour ce beau travail réalisé ! Vous avez su surmonter les défis imposés à un étudiant travailleur pour faire ce beau travail de recherches. Notre monde ébranlé par le terrorisme a besoin des personnes de votre trempe pour une contribution efficace à la lutte contre le phénomène. Merci de me contacter à cette adresse : ibrahimouadou@gmail.com, j’aurai besoin de vous pour une formation de prévention au profit d’une communauté religieuse ici au Niger. Espérant pour vous beaucoup de réussite et de progrès dans votre vie professionnelle.

Submitted by La Sagesse (not verified) on Wed, 03/20/2019 - 12:15

Permalink

Très propre même. Un vrai bosssard ce type dont j'entend parler, qui doit faire la fierté de la Police. Le texte est riche mais trop technique pour nous les non juristes. J'espère que les décideurs prendront en compte tes recommandations. Félicitations à toi et courage pour la suite.

Submitted by La Sagesse (not verified) on Wed, 03/20/2019 - 12:55

Permalink

Très propre même. Un vrai bosssard ce type dont j'entend parler, qui doit faire la fierté de la Police. Le texte est riche mais trop technique pour nous les non juristes. J'espère que les décideurs prendront en compte tes recommandations. Félicitations à toi et courage pour la suite.

Submitted by YA (not verified) on Wed, 03/20/2019 - 15:41

Permalink

Au regard de la pertinence du choix de theme de recherche; un theme d'actualité qui presente le contexte sous regional et natioanal en pleine mutation et porteurs de risques multiformes notamment la menace terroriste et la montée de traffic de tous genres, l'expert a proposé des recommandations que je pense à mon avis peuvent aider les pouvoirs publics et les legislateurs dans la formulation de certaines politiques publiques ou d'adopter des lois qui reflettent les realités

Submitted by Koudbi (not verified) on Thu, 03/21/2019 - 08:45

Permalink

Félicitations à l'impétrant, bonne suite à lui

Add new comment

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

1 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.
sni long

Les trois dernières publications