Actualités communales

Réhabilitation de la ceinture verte : un millier de plants mis en terre

Soumis par Redaction le dim 18/08/2019 - 19:41
MPOP

Dans le cadre de la réhabilitation de la ceinture verte, la commune de Ouagadougou en collaboration avec le Lion’s club international, l’ONG italienne Mani Tese, la fédération nationale des pépiniéristes et le club Aurore a procédé à la mise en terre d’un millier de plants sur le site de la ceinture verte.

Contribuer à faire de la ceinture verte de Ouagadougou une réalité. Tel a été l’objectif de l’opération de reboisement que la commune de Ouagadougou a initié en collaboration avec les Lions club, l’ONG italienne Mani Tese, le fonds permanent d’appui aux collectivités territoriales, la fédération nationale des pépiniéristes et le club Aurore. Ainsi, plus d’un millier de plants a été mis en terre sur le site de la ceinture verte dont la superficie est estimée 1050 hectares.

A en croire Pierre Armand Roland Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou, pour faire de la ceinture verte de Ouagadougou une réalité, 80 000 plantes et l’implantation de 40 forages équipés de château d’eau sont nécessaires pour reverdir la partie Nord. L’aménagement de la ceinture verte, a laissé entendre le bourgmestre de Ouagadougou, a un potentiel de 8 000 emplois pour les femmes et les jeunes à travers le maraichage renforcé par un système d’irrigation goutte à goutte. Pour réussir ce pari, le maire de la commune de Ouagadougou a indiqué qu’un espace de 202 hectares ont été délimités dans la partie Nord et son aménagement a été subdivisé en zone des ambassades (24 hectares), zone des partenaires techniques et financiers (23 hectares), zone des entreprises citoyennes (54 hectares), zone des mariés et des écoles (34 hectares), zone des institutions et des ministères (40 hectares) et zone des associations (27 hectares).

L’innovation de cette initiative est que lorsque le périmètre est délimité des femmes et des jeunes sont installés à l’intérieur et apprennent le maraichage. A cet effet, 40 femmes sont déjà installées sur le site et entretiennent par la même occasion les plants mis en terre.

L’opération de reverdissement a servi de cadre pour le club Aurore de faire un don de 10 brouettes et 200 balais et gilets aux femmes de la brigade verte. L’ONG Mani Tese quant à elle, a procédé à l’inauguration du forage et du château d’eau qu’elle a mis à la disposition de la commune de Ouagadougou dans le cadre de la réhabilitation de la ceinture verte.

Pour la représentant pays de Mani Tese, Gilvia Polato le don du forage et du château d’eau entre dans le cadre du projet de développement financé par la coopération italienne initié dans trois provinces à savoir, le Boulkiemdé, au Boulgou et au Kadiogo. Ce projet financé à hauteur de 3 millions d’euros vise à accompagner les maraichers à travers leur recensement et leur soutien sur une période de trois ans. Ainsi, en partenariat avec la commune de Ouagadougou des kits seront distribués aux maraichers.

Naba BELEM

 

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

11 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications