Hadj : il n’est obligatoire que pour celui qui en a les moyens

Soumis par Redaction le mar 07/06/2022 - 15:56
IP

Ceci est une réaction de l'Imam Ismael TIENDREBEOGO, suite à la déclaration du ministère en charge des affaires religieuse sur la subvention du Hadj, à hauteur de 800 millions pour cette édition.

Le hadj n’est pas prioritaire devant certains besoins. La preuve en est que la zakat ne finance pas le hadj.

N’importe quel argent ne permet pas d’avoir un hadj agréé.

Pour aider à la cohésion sociale et au nom de la laïcité, il est obligatoire qu’il y ait la plus grande transparence de l’État dans toutes les subventions qu’il accorde aux différentes communautés religieuses et qu’il y ait la plus stricte équité dans les subventions au profit de toutes les communautés.

En attendant,

Que gagne réellement le gouvernement en subventionnant le hadj ?

A-t-il en retour des subventions bien plus importantes de certains organismes et États ?

Les autres communautés religieuses sont-elles aussi bénéficiaires de subvention dans la gestion de leurs cultes ? Sinon, pourquoi cette injustice dans le traitement des communautés ? Si oui, pourquoi cette injustice consistant à n’en parler que s’il s’agit d’une communauté en particulier ?

Pourquoi le gouvernement a-t-il laissé courir pendant un certain temps des informations sur le montant du pèlerinage avant de récupérer l’affaire pour ensuite communiquer de cette façon sur la subvention ? Est-ce un coupe-feu pour taire le bruit qui s’élevait autour de certaines décisions gouvernementales ?

Ismaël Tiendrebeogo (Imam au CERFI & l’AEEMB)

 

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

6 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications