Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Soumis par Redaction le Jeu 29/09/2022 - 20:41
wfdrg

Le Président du Faso, Chef suprême des forces armées nationales, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, s'est rendu à Djibo, ce jeudi en fin de matinée. L'objectif était de témoigner de sa compassion à ses frères d’armes du 14ème Régiment interarmes (14è RIA) victimes d'une embuscade, le lundi 26 septembre dernier à Gaskindé, localité située à une vingtaine de kilomètres de Djibo et de remonter leur moral.

Dans son adresse à la troupe rassemblée dans l’enceinte dudit Régiment, le Président du Faso a fait observer une minute de silence à la mémoire des soldats et civils tombés à Gaskindé. Il a formé ses voeux de prompte guérison aux blessés et présenté ses sincères condoléances aux familles meurtries.

Après cette étape préliminaire, le Chef suprême des forces armées nationales a souligné la douleur ressentie par la Nation entière suite à l'attaque meurtrière du 26 septembre 2022 ayant causé des dégâts humains et matériels incalculables. « Je suis venu vous dire que la douleur que vous ressentez actuellement, nous la ressentons. La colère que vous ressentez actuellement, nous la ressentons parce que nous avons perdu des compagnons, nous avons perdu des personnes civiles également. », a fait savoir le Président du Faso. Et de poursuivre en promettant, en substance, que ceux qui ont participé à cette attaque seront traqués par tous les moyens. Il a donc invité ses frères d'armes à s'armer de courage et à rester débout.

Pour traverser cette douloureuse épreuve, le Président DAMIBA a invité les militaires à se soutenir, à s’encourager. Il a expressément demandé à ceux qui n’étaient pas à cette mission d’escorte du convoi de ravitaillement de Djibo de soutenir leurs frères qui ont vécu cette inoubliable épreuve.

En outre, le Président du Faso, par ailleurs, Ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants a demandé à ses hommes de ne pas chercher à s’accuser dans ces circonstances douloureuses. Selon lui, il est bon d’avoir du recul pour faire un bon diagnostic afin d’éviter que pareille situation ne se reproduise.

Il a enfin invité ses frères d’armes à prendre conscience de trois choses : l’espionnage, le sabotage et la propagande subversive. « Nous devons savoir que nous sommes espionnés de part et d’autre, dans nos déplacements et dans nos stationnements. Nous devons savoir également qu’il y a des gens qui sont en permanence dans des dynamiques de sabotage et nous devons comprendre aussi qu’il y a des gens qui sont dans des dynamiques de propagande subversive pour nous affecter, surtout au niveau des réseaux sociaux. Nous n’avons pas d’autres choix que de nous tenir debout, de donner le maximum de ce que nous pouvons donner pour le pays », a-t-il martelé.

Au nombre des préoccupations posées par les hommes, la question de la relève. Le Président Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a donné l’assurance que la relève se fera dans les prochains jours de manière à ce que ceux qui ont longtemps séjourné dans la zone puissent souffler.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications