Attaques terroristes

Attaques terroristes à Tongomayel : 17 morts...

hy74

Dans la nuit du 18 au 19 juin 2019, un groupe armée a perpétré une attaque contre la population civile.

gb

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Commentaires

Soumis par Raogo (non vérifié) le Jeu 20/06/2019 - 07:30

Permalien

"Vous ne pouvez pas cacher la verité tout comme le soleil"

Par RFI Publié le 19-06-2019 Modifié le 19-06-2019 à 23:45

Au Burkina Faso, une attaque terroriste a visé le village de Béléhédé. Mardi 18 juin, des hommes armés ont fait irruption dans ce village de la commune de Tongomayel dans la province du Soum et ont abattu dix-sept personnes. Le ministère de la Défense annonce qu’une vaste opération de ratissage et sécurisation est en cours alors que les rescapés ont vidé le village.
Selon le gouverneur de la région du Sahel c’est aux environs de 15h que l’attaque terroriste a été perpétrée dans le village de Béléhédé. Cette attaque a visé essentiellement les habitants. Selon une source locale, les hommes armés sont arrivés à moto et ont tiré sur eux, à bout portant.

« Ils sont arrivés et ont rassemblé les gens », raconte notre source. Alors que les habitants croyaient à une séance de prêche, ils ont commencé à tirer sur eux, explique notre interlocuteur. Certains habitants ont tenté de s’échapper mais ils ont été pourchassés, des portes ont été défoncées et elles ont été abattues, souligne un élu local.

Parmi les victimes figurent des personnes très âgées et des enfants. Selon les témoignages des rescapés, rapportés par notre source, les assaillants n’ont fait aucune revendication.

Les forces armées nationales ont lancé immédiatement une vaste opération de ratissage et de sécurisation de la zone, selon le ministère de la Défense.

Les forces armées sont arrivées sur place pendant la nuit et ont entamé les recherches, mais les assaillants avaient déjà réussi à prendre la fuite, relate un témoin

Les rescapés ont quitté Béléhédé. Selon une source sécuritaire, le village s’est totalement vidé. Hommes, femmes et enfants ont pris la direction de la ville de Djibo.

Soumis par Pierre (non vérifié) le Jeu 20/06/2019 - 07:53

Permalien

^IN:(https://lefaso.net/spip.php?article90326) Le 19 juin à 21:20, par Marie En réponse à : Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes

Bros, ce Ministre de La Défense que vous interpelez semble n’avoir aucune stratégie. Ah si, sa seule stratégie semble être la critique véhémente de la France, de l’Afrique du Sud et du monde entier de ne pas faire le boulot pour lequel il a été nommé. C’est un esprit syndicaliste aigri et revenchard qui passe le loisir du temps à critiquer les autres. Il attend que les autres viennent faire le boulot pour lequel il a été nommé.
Il s’est complu à critiquer l’inefficacité de Barkhane, de Serval et consorts, mais la citoyenne que je suis a une question pour lui, que fait-il lui ? Des zones entières du Burkina Faso au nord sont sous contrôle des terroristes ; à Arbinda par exemple ils font la pluie et le beau temps. Il faut concéder que c’est plus la pluie qui bat nos concitoyens dans cette zone. Les militaires et paramilitaires dans la zone sont terres dans un confinement. Les gendarmes à Arbinda sont cloîtrés dans la cour de la brigade et évitent de mettre le nez dehors de peur d’être liquides. Les terroristes au dehors les harcèlent et les provoquent, précisément pour les faire sortir du camp. Bien sûr ils ont bien pris soin de miner les zones où ils veulent les attirer. Ceux-ci sont des faits. Ils ont saccagé les installations de l’onea. Il n’y a pas d’eau dans la ville. Ils ont assassine un vieillard dans la cour duquel les gendarmes allaient s’approvisionner en eau du puits. Ils interceptent les approvisionnements de vivres qu’ils brûlent quand ils ne les confisquent pas pour eux-memes. Ils contrôlent les voies Dori-Arbinda-Djibo. Ils arrêtent à loisir les autos et les camions et tuent qui ils veulent. Ils massacrent les commerçants qui vendent de la nourriture aux gendarmes. Il y a moins de 2 semaines ils ont massacré de paisibles populations sur la place du marché. Créer la psychose, affamer les populations. Ils disent qu’arbinda est stratégique, s’il prennent le contrôle total de la ville, ils auront le Burkina Faso. Parce que le transit Arbinda-Mali et Arbinda-Niger est facile.
Quand un Ministre de La Défense, avec tout l’effectif militaire et paramilitaire dont il dispose, bien plus élevé que les 4000 hommes de barkhane et de Serval qu’il dénigre, est incapable de sécuriser ce village qu’est arbinda, quand il n’est même pas fichu de faire acheminer des vivres à ses militaires et gendarmes dans cette petite bourgade, qu’il laisse mourir de faim, que certains d’entre eux petent les plombs, se suicident ou tuent des collègues, alors c’est bien gonflé de traiter les autres d’incapables et d’inutiles. Il y a à peine deux semaines un pompier s’est suicidé. Dans la nuit du dimanche à lundi un militaire qui a pete un cable et que les gendarmes s’appretaient à évacuer à Ouagadougou, s’est saisi d’une arme d’un des hommes, a abattu un gendarme et blessé deux autres. Lui-même a été abattu sur le champ. Le stress est au maximum sur les fds et la population. Que fait le blanc vêtu Check Sy a arbinda ? Rien. A-t-il même mis le pieds dans cette zone une seule fois pour encourager les populations et les soldats ? Il attend peut être que la France vienne acheminer des vivres aux gendarmes d’arbinda. Quand on est si incapable, Il serait bien sage de faire profil bas plutôt que de critiquer l’inefficacité des autres. Mais la modestie ne semble pas être la qualité première de ce monsieur. Et puis pour un autonomiste sankaraiste autant qu’il se proclame, on s’etomnerait qu’il choisisse de compter sur les autres pour lui faire son boulot. Certes, ces politicards africains n’en sont pas à un paradoxe près.
Mais dites, bonnes gens, sur la base de quelles hautes qualités ce triste Sir a-t-il été nommé à ce poste ?
Le copinage est un autre fléau de ce gouvernement aux bras cassés.

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

2 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications