Insécurité : un vibrant " appel de Kaya "

Soumis par Redaction le Jeu 23/09/2021 - 17:57
98iyu

 

A travers un point de presse et en présence des déplacés de Dablo, le mouvement dénommé « Appel de Kaya » a invité le chef de l’Etat burkinabè à prendre des mesures fortes et urgentes pour sauver les populations de Dablo qui sont « laissées à elles-mêmes ». La conférence de presse a eu lieu, le jeudi 23 septembre 2021, à la place de la nation de Kaya.

Camarades militantes et militants, sympathisantes et sympathisants, paysans, artisans, commerçants, ouvriers, sans emploi, élèves et étudiants, populations du centre-Nord, chers membres de la presse, nous vous remercions et félicitons pour votre présence effective à l’activité de ce matin.

Depuis janvier 2015, le Burkina Faso fait face à de multiples attaques de d’Hommes Armées Non Identifiées (HANI). Ces attaques sont plus fréquentes dans certaines régions et engendrent de nombreuses pertes en vies humaines et de nombreux dégâts matériels. La région du Centre-Nord est l’une des régions les plus touchée par ces attaques et subie de nombreux dommages dont le déplacement interne de milliers de personnes, la fermeture de nombreuses écoles, de nombreux centres de santé, l’effritement du cheptel, l’abandon des champs et lieux de commerce sans compter les nombreux décès liés à ce phénomène.

Face à cette situation, plusieurs actions ont été menées et continues d’être menées afin de lutter contre cette situation et de ramener le pays à une situation normale. Ces actions sont surtout à l’actif du gouvernement burkinabé, des associations et ONG, de l’appel de Kaya et de certaines bonnes volontés.

Malgré ces interventions, force est de constater que la situation reste critique dans certaines localités qui tendent à petit feu vers l’isolement et sous la domination de ces HANI. Au nombre de ces localités figure la commune de Dablo.

La commune de Dablo située dans la province du Sanmatenga, est limitée au nord par la commune de Kelbo ; au Sud-Est par la commune de Barsalogho et à l’Ouest par la commune de Bourzanga. Sa population était d’environ 27.000 habitants en 2019.

En rappel, cette commune a connu une succession d’attaques des HANI :

  • Le 12 mai 2019, la commune a essuyé sa première attaque terroriste qui a causé six (06) pertes en vies humaines à l’église Catholique et d’énormes dégâts matériels ;
  • Le 27 juin 2019 ; attaque à Sago causant vingt-sept (27) pertes en vies humaines ;
  • Le 21 juillet 2019, l’attaque des villages (Bawenné, Doffi et Zambila) a occasionné quatorze (14) pertes en vies humaines ;
  • Le 08 septembre 2019, l’attaque des conducteurs de tricycles sur l’axe Dablo Kelbo a causé dix-sept (17) victimes ;
  • Le 10 décembre 2019, assassinat de cinq (5) personnes sur l’axe Dablo Barsalogho ;
  • Le 27 mars 2020, l’attaque dans la commune a provoqué sept (7) morts ;
  • Le 28 aout 2020, attaque sur l’axe Dablo Zambila a causé cinq (5) morts ;
  • Le 31 mars 2021, tueries de six (06) VDP entre la ville de Dablo et le village de Dou ;
  • Le même axe, a vécu le 12 juin 2021, le 27 juin 2021, le 1er juillet 2021 et le 09 juillet 2021 plus de soixante (60) enlèvements dont plus de vingt-sept (27) personnes sont sans nouvelle en moins d’un mois, cela sans tenir compte de l’antériorité ;
  • Le 06 août 2021, attaque du détachement de la gendarmerie de Dablo ;
  • Le 06 août 2021, explosion d’une mine sur l’axe Dablo-Barsalogho faisant deux morts ;
  • L’axe Dablo Barsalogho, qualifié par l’un des médias burkinabé « l’axe de la mort » n’a toujours pas changé de qualificatif. Sur cet axe, Nagraogo, un village de Barsalogho a subi un massacre et a enregistré plus de cinquante morts.

Dès le début des attaques dans la commune de Dablo, l’Association pour le Développement de Dablo (ADD) a rencontrés le Haut-Commissaire et le Gouverneur pour échanger sur les perspectives à entreprendre pour renforcer la sécurité des biens et des personnes dans la commune de Dablo.

Cette rencontre n’ayant pas produit les résultats escomptés, l’ADD a pris la résolution de rencontrer le premier responsable de la sécurité, Monsieur le Ministre de la sécurité pour une fois de plus rappeler la situation précaire et aggravante des conditions sécuritaires à Dablo et environnant.

Ces démarches s’étant avérées infructueuses, l’ADD à travers une lettre d’interpellation a relevé ces différentes attaques à Monsieur le Gouverneur puis une lettre ouverte au Président du Faso. 

Faute de retour à la lettre d’interpellation et à la lettre ouverte, l’ADD a pour une fois de plus a pris l’initiative de rencontrer Monsieur le Gouverneur pour échanger sur la situation à Dablo et insister sur l’impérieuse nécessité d’intervenir pour l’amélioration des conditions sécuritaires à Dablo et environnant.

Il faut préciser qu’à l’instant où se tient cette conférence de presse, la commune de DABLO se résume seulement en son chef-lieu concentré de ses quelques secteurs où sont regroupés les déplacés internes de ses villages environnants et les villages d’autres communes voisines. Et à ce jour, malgré le déplacement du bon nombre de ses habitants estimés à plus de 20.000 personnes, cette commune connait un surpeuplement et compte plus de 38.000 habitants soit 10.224 hôtes et 28.598 déplacés internes venus d’autres communes voisines et personne n’a la liberté d’aller et revenir à plus d’un kilomètre du centre-ville sans risquer sa vie. Quitter la commune pour rejoindre Barsalogho situé à mi-chemin entre Dablo et Kaya est un voyage presque sans espoir car les enlèvements se font chaque jour sur l’axe. Ainsi, les habitants sont chassés, frappés et même exécutés dans leurs champs ; des femmes ont été violées ; l’axe de ravitaillement en vivre reliant Barsalogho à Dablo est chaque fois attaqué occasionnant des exécutions et des otages. Le ravitaillement des vivres aux déplacés est presque rare sinon inexistant ; les structures éducatives sont inexistantes depuis 2019 ; le Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) fermé (les malades graves sont donc transportés en charrette d’âne vers le CSPS de Kelbo, situé à 15 km par des femmes) ; des épidémies de choléra ; de la rougeole et du paludisme ont élu domicile ; pas un seul point de vente de marchandises (absence de sel, maggi, sucre, huile, savons, céréales, carburant, produits pharmaceutiques, etc.), seul un réseau de télécommunication, sur trois est fonctionnelle …. pour ne citer que cela.

Face à cette situation catastrophique et indigne, l’appel de Kaya soucieux du bien-être de la population et de la préservation des droits les plus élémentaires des peuples prend l’opinion public à témoin et interpelle le chef de l’Etat à prendre des mesures fortes et urgentes afin de sauver ces populations qui visiblement sont laissées à elles-mêmes.

A ce titre, l’appel de Kaya recommande :

  • Le renforcement rapide du nombre des FDS à Dablo notamment en ajoutant des détachements militaires et polices et surtout les équiper conséquemment ;
  • La formation des VDP et leur dotation en équipements conséquents ;
  • La réouverture des structures éducatives ;
  • La réouverture du CSPS ;
  • Le ravitaillement de vivres à la population vivant dans ladite commune ;
  • L’accessibilité de l’axe Dablo Barsalogho de façon permanente ;
  • La réhabilitation des réseaux de télécommunications.

L’appel de Kaya attache du prix à la mise en œuvre de ces recommandations dans de très bref délais et rassure les populations de Dablo et environnant que ces actions ne s’arrêterons pas tant qu’elles ne retrouveront pas leur stabilité d’antan.

Que Dieu bénisse et protège le BURKINA FASO !!!

Je vous remercie.

 

                                                                                                    

 

                                                                             Collectif L’Appel de Kaya

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications