Communications-Médias

Le CSC condamne l’incendie du véhicule du journaliste Ladji BAMA

bamu

C’est avec une grande consternation que le Conseil supérieur de la communication (CSC) a appris les événements vécus par le journaliste Ladji BAMA du Courrier Confidentiel dans la nuit du 06 au 07 janvier 2020 à son domicile et qui ont causé un incendie partiel de son véhicule.

Le Conseil supérieur de la communication, garant de la liberté de presse et d’expression au Burkina Faso, condamne fermement cet acte qui s’apparente à une intimidation. Il apporte son soutien au journaliste affligé et à la rédaction du bimensuel Courrier Confidentiel.

Le Burkina Faso est un Etat de droit dans lequel la liberté de presse est garantie par la Constitution. Le libre exercice de l’activité journalistique est un besoin fondamental de notre démocratie en construction et une aspiration profonde de notre peuple.

Aussi, le CSC invite les autorités compétentes à prendre toutes les dispositions idoines afin que la lumière soit faite sur cette affaire et que la justice soit appliquée dans sa plus stricte rigueur.

Le CSC invite également les autorités compétentes à prendre les mesures nécessaires pour permettre aux journalistes du Burkina Faso d’exercer leur profession en toute sécurité et sans pression d’où qu’elle vienne.

Vive la liberté de presse et d’expression !

Vive le Burkina Faso !

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

8 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications