Le Préfet d'Abidjan Vincent Toh Bi Irié : " Les points chauds d’Abidjan continuent de vivre comme si le Coronavirus n’avait jamais existé."

gjdl

Cette nuit, nous avons fait le tour d’Abidjan avec les Maires et les forces de sécurité. Bien que des lieux de spectacles et de réjouissance soient fermés, beaucoup d’espaces publics n’appliquent aucune consigne.

J’ai même rencontré des jeunes qui m’ont dit qu’ils ne savaient pas ce que c’est que le Coronavirus.

Tous les lieux visités ont été fermés cette nuit. Les propriétaires convoqués pour audition. Des interpellations ont également eu lieu par les forces de sécurité.

Les Maires d’Abidjan sont en train de prendre des mesures locales plus drastiques.

Les forces de l’ordre, comme vous l’avez constaté cette nuit, effectuent des rondes permanentes dans le tout Abidjan.

Tous les réfractaires, qui exposent leurs vies, celles de leurs proches et celles de tous les habitants répondront de leurs actes. Les interpellations de ce jour se poursuivront.

Mais il n’y aura jamais un Gendarme/Policier derrière chaque Abidjanais. Chacun doit être conscient que les mesures prises par le Gouvernement l’ont été pour le bien de tout le monde."

 

Abidjan.net

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

17 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.