COVID-19

Aéroport international de Ouagadougou : la presse s’imprègne des dispositifs de lutte contre la covid19

CV

Le ministère de la santé a organisé une visite guidée en faveur de la presse à l’aéroport international de Ouagadougou mardi 4 août 2020. Le but de cette visite est d’informer l’opinion publique de la mise en place d’un dispositif de lutte contre la covid19 pour accueillir les étrangers.

L’aéroport international de Ouagadougou a repris du service le 1er août 2020. Le périple du passager commence au parking qui constitue le point de départ, le premier poste de contrôle est au niveau de la police à partir du parking de l’aéroport. Dès ce niveau tous les voyageurs doivent obligatoirement porter un masque, avant de présenter leurs résultats de test négatif à la maladie datant de plus de cinq jours. Une fois le test validé, place à la désinfection des mains et la prise de la température, puis il a accès à l’aéroport.

A l’intérieur de l’aéroport, le voyageur est soumis une fois de plus à la désinfection des mains après avoir rempli la fiche voyageur qui lui ait remis avec un dépliant de sensibilisation de la Covid19. Des marquages au sol pour obliger au respect de la distanciation sont faits en vue de faciliter le contrôle « prise de température et vérification des résultats de test ». A l’enregistrement dans chaque boxe de police, du gel hydro alcoolique est mis à la disposition des passagers pour se désinfecter les mains après la prise de l’empreinte digitale.

Les consignes pour le débarquement

Pour le débarquement, dès la descente du passager du bus, il y a l’application immédiate du gel hydro alcoolique dans ses mains. Puis un contrôle de l’effectivité du test avant son entrée dans la salle. Seul les passagers qui ont leurs tests valides peuvent entrer et qui suivre le processus de sortie. Là, il existe deux caméras thermiques, l’une avec un écran fixé à l’intérieur du box de contrôle de vaccination. Les températures sont prises systématiquement. La 2e est un robot qui a l’avantage de pouvoir fixer 5 à 10 personnes à la fois, pour la prise automatique de la température. « Lorsqu’un passager a une température anormale, une alarme se déclenche automatiquement », explique le Dr Thomas Ouédraogo, directeur régional de la santé du centre.

Les passagers qui n’ont pas de test valides sont invités à faire le test au sein de l’aéroport et rejoindre l’hôtel en cas de résultat positif au TDR. En plus de cela leur papier d’identité est confisqué par la police et ce jusqu’à la présentation d’un résultat négatif et après s’être acquitté des frais qui 90 000 Fcfa. 

Toute personne désirant faire son test à Ouagadougou peut se rendre dans six centres de santé que sont le Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pissy, de Kossodo, des centres médicaux urbains de Pogbi (CMU), du secteur n°52 (Patte d’oie), du secteur n°15 (Tampouy) et le centre médical de Saaba en plus des Centres hospitaliers universitaires (CHU).

Léa SAMA

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 12 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications