Culture

Fonds covid 19 de la culture : les médias dédiés à la culture ignorés.

Soumis par Redaction le mer 11/11/2020 - 21:48
tgd

Les entreprises de presse culturelle font parties des industries culturelles et créatives:

- Radio : éditeur et producteur de contenu sonore, promoteur et diffuseur de produits culturel

Telé : éditeur et producteur de contenu audiovisuel, promoteur et diffuseur de produits culturel

- presse écrite : éditeur de contenu livresque, promoteur de produits culturel

- presse en ligne : éditeur et producteur de contenu audiovisuel et ecrit, promoteur et diffuseur de produits culturel.

Aussi, il faut voir dans le mot industrie la masse des acteurs de la chaîne de valeur. Et les journalistes culturels sont dans ce sens au niveau de la promotion / diffusion, l'intermédiation culturelle. En plus il faut reconnaître a cette presse spécialisée son caractère hybride. Donc logée au ministère de la culture et celui de la communication.

Mais dans le fonds destinés à soutenir les acteurs de la culture face au covid 19, les entreprises de presses culturelles ont été royalement ignorées. C'est dommage. D'autant plus que les différents acteurs de la presse culturelle contribuent à la promotion des produits culturels et à l'intermédiation culturelle. Le monde de la presse culturelle peine à exister. Ceux qui continuent de paraître en version papier accusent des meventes et sont soutenus par l'entreprise mère. C'est le cas de Évasion qui paraît toujours grâce au journal le pays. Mais l'observateur dimanche ( soutenu par l'observateur paalga) et sidwaya mag plus (soutenu par sidwaya) ont été obligés de fermer.

Ces entreprises de presses culturelles qui devraient être concernées par les charges fixes ont été oubliées. Même cas de figure pour la liste concernant la relance.

Peut on parler de la relance du secteur de la culture en ignorant les journalistes et communicateurs culturels?

Les journalistes et communicateurs culturels sont des acteurs incontournables de la relance du secteur de la culture. Car ils auront des productions allant dans le sens de la relance. Aussi, les différents acteurs ayant bénéficiés des fonds de la relance devront solliciter les journalistes et communicateurs culturels. On espère qu'à ce niveau les bénéficiaires vont jouer franc jeu en payant les factures lorsqu'il va s'agir de la communication sur leurs produits.

 

Marius Diessongo.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications