Culture

Gombo.com : "Notre premier cachet à été 1000FCFA"

ED

" En 2003, nous avons marché de la zone 1 à Goughin pour une prestation. A la suite ,on nous a tendue une enveloppe de 1000fcfa. Mais aujourd'hui , Gombo. c'est un cachet de l'ordre du millions. Cela s'explique par le fait que nos créations prennent parfois 3 mois lorsqu'il s'agit d'un grand spectacle."; propos de Bamogo de Gombo.

"Il faut arrêter la mendicité humoristique"

Concernant le regard sur l'humour au Burkina " Nos jeunes frères doivent arrêter la mendicité sur scène et aller au delà de raconter des blagues , il faut qu'ils se forment en passant par le théâtre. Le théâtre est un passage obligé pour les humoristes. Nous avons travailler à relever les cachets des humoristes. Mais avant cela, il est arrivé qu'on refuse des cachets malgré des difficultés financières . L'humour est un art de luxe donc il faut mettre le prix. Nous sommes fiers aujourd'hui parce-que nos humoristes ont de très bons cachets par rapport à la plupart de nos collègues dans la sous région ", a martelé syatik de Gombo.

Extrait d'une interview ce matin sur la radio canal arc en ciel( 96.6fm). Rediffusion ce soir à 21h

 

Marius DIESSONGO

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications